A LA UNENouvelles des Regions

Gaoual_ Depuis l’arrivée des orpailleurs les services de santé  débordés 

La ruée sur le métal  jaune à Kounsitel ne fait pas que joie et bonheur, elle a aussi développé une montée  en flèche de l’utilisation des structures sanitaires qui sont inondées pour diverses maladies jusque là non constatées dans la préfecture à cette fréquence.
Docteur Bakary Théa DG de l’hôpital préfectoral de Gaoual avoué faire   face à des maladies comme la parasitose, le paludisme  ou encore la fièvre Typhoïde qui connaissent des proportions alarmantes à l’heure qu’il fait tout en focalisant les prises en charge.
À GaouaI et notamment sur le site de Kounsitel, bien de personnes souffrent d’hemorroides choses que le Docteur Théa justifie par la tendance à manger tout et partout, sans compter l’usage de l’eau des puits qui est loin d’être  potable.
À Kounsitel, les toilettes sont payantes et insuffisantes et ceux qui ne peuvent ou ne veulent payer se soulagent  à l’air libre avec des risques de propagation des germes contenus dans les selles d’une personne à une autre.
De l’avis du médecin, cette tendance à manger sans se soucier de ce que l’on mange occasionne aussi des constipations chez certaines personnes qui parfois peuvent faire une semaine sans faire de selles.
L’une des difficultés majeures que le Docteur Théa à souligné est l’incivisme des orpailleurs qui s’ils vont à l’hôpital ne payent non seulement pas les frais afférents au soins mais aussi agressent le personnel et verbalement et physiquement.
Dans cette cohue, les orpailleurs sont tout le temps  impliqués dans des bagarres et autres accidents qui nécessitent des soins, dans ces circonstances ils se rendent à l’hôpital  sans payer les frais y afférents et agressent aussi souvent le personnel médical.
L’autre difficulté présentée  par le directeur de l’hopital de Gaoual et le manque incinérateur pour la gestion des déchets  biomedicaux.
Pour l’heure, les hôpitaux de référence pour les malades n’ont pas pu être gérés à Gaoual sont Labé notamment l’hôpital régional et Boké l’hôpital préfectoral.
Mine d’or de Kounsitel
Tkillah Tounkara
A LIRE =>  Arrestation du 05 juillet 2022 à Conakry: l'UFD de Baadiko dit halte à la répression – Halte à la dictature naissante
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »