Gaoual: le député Mamadou Chérif Diallo de l’UFDG et ses codétenus libérés

Top de nos lecteurs

Guinée : ils ont voté pour “renouveler son permis de les tuer”

“La politique ce n’est qu’une certaine façon d’agiter le Peuple avant de s’en servir.” Talleyrand-Périgord. « Nous demandons que cette Constitution qui est falsifiée soit...

Démissions en cascade à l’UFR : la descente aux enfers pour le parti de Sidya Touré

Démissions massives, passes d’armes entre les membres du bureau exécutif, inconstance du leader, volatilité des militants, absence de conviction, bref, une entreprise à haute...

Bicéphalisme au sein du RPG Arc-en-ciel: vers un effondrement du parti au pouvoir !

Cela n'est qu'un secret de polichinelle pour personne, quand on rappelle que rien ne va au sein du parti pouvoir, le RPG Arc-en-ciel. Une...

Falsification supposée de la Constitution : le Ministre de la justice enterre la polémique

Au cours d'un point de presse animé ce jeudi 04 juin au département de la justice, le Ministre dudit département s'est prononcé sur la...
Alpha Oumar Diallohttp://aminata.com
Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Nous venons de l’apprendre. Mamadou Chérif Diallo député et ancien secrétaire fédéral de l’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) de Cellou Dalein Diallo en Angola a été libéré ce mercredi 1er avril 2020 avec une dizaine d’autres personnes.

A LIRE =>  COVID-19: 21 nouveaux cas confirmés en Guinée

Arrêté le 29 mars dernier en provenance de la commune rurale de Kounsitel pour la commune urbaine, honorable Chérif Diallo et ses 9 codétenus avaient été transférés à Boké le 30 mars. Ils ont finalement été ramenés et libérés à Gaoual grâce l’implication notamment de ressortissants de Gaoual à Conakry dont le député Ousmane Gaoual Diallo.

Il était reproché à ses opposants d’avoir participé à empêcher le double scrutin législatif et référendaire contesté du 22 mars dernier dans leur localité.

Le week-end dernier, c’est 43 jeunes opposants arrêtés à Conakry et déportés au Camp de Soronkoni (Kankan) qui ont été largués à la rentrée de la capitale guinéenne.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942

A LIRE =>  Guinée : Alpha Condé est un vieux goné gâté par ses propres approbatrices !
- Advertisement -

A lire également

L'info première en Guinée

Guinée : ils ont voté pour “renouveler son permis de les tuer”

“La politique ce n’est qu’une certaine façon d’agiter le Peuple avant de s’en servir.” Talleyrand-Périgord. « Nous demandons que cette Constitution qui est falsifiée soit...

Démissions en cascade à l’UFR : la descente aux enfers pour le parti de Sidya Touré

Démissions massives, passes d’armes entre les membres du bureau exécutif, inconstance du leader, volatilité des militants, absence de conviction, bref, une entreprise à haute...

Bicéphalisme au sein du RPG Arc-en-ciel: vers un effondrement du parti au pouvoir !

Cela n'est qu'un secret de polichinelle pour personne, quand on rappelle que rien ne va au sein du parti pouvoir, le RPG Arc-en-ciel. Une...

Falsification supposée de la Constitution : le Ministre de la justice enterre la polémique

Au cours d'un point de presse animé ce jeudi 04 juin au département de la justice, le Ministre dudit département s'est prononcé sur la...

Labé : ouverture du procès d’un escroc aux multiples forfaits

La montre indiquait 13 h quand le dixième cas programmé sur le rôle a démarré dans un  TPI plein comme un œuf et où...
0 Shares
x