Accueil A LA UNE Frère Tariq Ramadan passera-t-il le mois du Ramadan dans la prison en...

Frère Tariq Ramadan passera-t-il le mois du Ramadan dans la prison en France de Président Macron, pour une histoire la plus étrange de notre siècle?

Seul le temps nous dira avec la certitude ce qui est derrière l’extraordinaire affaire judiciaire française concernant notre coreligionnaire Tariq Ramadan. Le temps est avec Dieu, donc il est le meilleur juge. En attendant, il est important pour nous de regarder tous les angles de ce problème et surtout, de prendre en compte que la justice humaine n’est pas parfaite car les hommes peuvent faire apparaître et disparaître les preuves. Celui qui peut manipuler les preuves, peut aussi orienter la justice, l’accélèrer ou même de retarder les procédures judiciaires. Sans oublier que ces gens peuvent faire et défaire leurs amis et ennemis.
Être accusé d’un viol n’est pas nouveau car il y a beaucoup des politiciens, producteurs, … bref, des hommes connus qui ont été sous les projecteurs dans ces derniers temps ou sont en train de subir les faits similaires. C’est qui est particulier dans le cas notre frère est de lui enfermer précipitamment sans aucune visite familiale (selon sa propre femme) sous prétexte fallacieux qu’il va s’en fuir en refusant qu’il reçoit de traitement sanitaire humain. Qu’il possède plus d’un Passport, nous dit-on, même s’il est élémentaire de dire que celui qui veut s’enfuir, cherchera rapidement à se trouver un moyen de transport plutôt qu’à se présenter devant ceux qui ont la charge d’une enquête lui concernant. Plus important, on n’a point besoin d’être juriste pour affirmer que toute personne accusée est supposée être innocente jusqu’à ce que sa culpabilité soit prouvée dans un procès juste et équitable.
Qui parlera-il d’un «procès juste et équitable » lorsque la procédure a été bâclée depuis au début ignorant intentionnellement les éventuels alibis parce qu’on ne veut pas manquer une occasion rare de faire taire un ennemi à battre. Un ancien professeur nous disait que selon le ministre de propagande d’Hitler: «Ne te préoccupes pas la grandeur d’un mensonge car tu as juste besoin de le répéter incessamment ». En d’autres termes, plus on fait écho d’un mensonge, plus certains le croiront et au finish, il devient la vérité. Utiliser la justice pour accélérer la chute des politiciens comme le cas de M. Fillon ou pour penser faire taire des hommes comme frère Ramadan qui expriment les incohérences dans les valeurs que nous prétendons défendre est une honte judiciaire.
Dans un tel cas, le souhait de tout homme épris de la justice est de tout simplement clamer la vérité. Punir le coupable selon la loi et rétablir la victime ou les victimes dans leurs doits selon la même loi. Cette même loi a fixé les modalités procédurales pas à pas pour la manifestation de la vérité et si on bafoue les limites posées par les textes juridiques, on ne saura jamais qui est le vrai coupable et la vraie victime et on est ainsi en train d’utiliser «la justice » pour nos intérêts personnels en détruisant qui nous voulons et décorant qui nous voulons. Le moins qu’on puisse dire est, qu’un tel cas une parodie judiciaire qui met à nu les vrais visages des gens qui savent se servir de la justice pour atteindre leurs intérêts personnels.
Notre frère Ramadan se relèvera car il fait partir des grands hommes qui croient en un monde meilleur qui n’exclut personne. Sa constance dénonciation de l’ambiguïté de la notion de la laïcité; l’hypocrisie dans ce qu’on appelle la liberté d’expression et la position à sens unique de lois qui tendent à favoriser certains tout en marginalisant d’autres sont des débats intellectuels que notre société mondiale aura forcément besoin pour la paix et le vrai développement. Il marquera sans doute notre siècle et pourrait même émerger une autre alternative après que les capitalisme, socialisme, … ont empiré les problèmes mondiaux en ne résolvant quasiment rien. Il est aussi parmi ceux qui croient que les débats religieux et intellectuels ont une parfaite corrélation.
Une dernière remarque à ajouter, pour nous les musulmans, c’est Allah qui nous donne notre crédibilité et Il est le Seul à la contrôler et ne dépend point des hommes. Il peut nous arriver de connaître des difficultés à certains moments mais notre Créateur ne nous laisse jamais tomber car tout ce qu’on fait, Lui est adressé en premier lieu. Quant à l’Islam, on n’a guère besoin de l’aider car Allah nous a promis depuis 1400 ans qu’elle est Sa religion et la mettra au-dessus de toute autre en dépit des aversions des mécréants et associateurs. C’est pourquoi toute attaque contre elle, ne ferait qu’attirer plus de gens et une occasion pour qu’elle soit mieux comprise.
Considérant que son cas dépasse apparemment loin des accusations éventuelles de viols, nous espérons qu’il en sortira vivant de cette mascarade judiciaire.
Par Ibrahima Kandja Doukouré

AUCUN COMMENTAIRE