Gerardus GIELIN a été affecté en République de Guinée depuis en 2014 comme Représentant l’Union Européenne. Après 4 ans de service il est à la fin de son mandat et il doit rentrer en Belgique pour occuper d’autres fonctions.

Avant de prendre son sol, l’ambassadeur en même temps représentant de l’UE a invité la presse guinéenne à un déjeuner de presse vendredi 03 août 2018 à la résidence de l’institution. La cérémonie a marqué la présence de l’ancien ministre de la communication, Justin Morel Junior, des patrons de médias et des journalistes reporters.

Gerardus GIELIN a souligné dans son intervention que durant son mandat, il a rencontré pas mal de difficultés sur lesquelles, il pense qu’il y a quand même une volonté petit à petit d’avancer. Donc,  4 années de réussite. « Quand j’étais à Bruxelles avant de venir ici, je disais que je voulais un nouveau défi.  J’étais bien servi, je suis venu en Guinée. Si on vient dans un pays comme la Guinée, sait qu’on vient avec l’esprit d’améliorer les relations entre l’Union Européenne et la Guinée, c’est qu’on vient pour aider ce pays à améliorer sa situation. Surtout améliorer sa gouvernance pour qu’elle puisse mieux gérer toutes les richesses naturelles, environnementales, minières, aloétiques et culturelles impressionnantes ».

L’évènement qui lui a beaucoup pendant son séjour de travail en Guinée, il s’agit de la rencontre en septembre 2016 entre le chef de l’Etat et le chef de file de l’opposition. « L’évènement qui m’a de plus marqué, c’était quand il y a eu de rapprochement entre le président de la république Alpha Condé et le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo. J’ai senti comme un grand ouf de soulagement dans ce pays et on a vu qu’avec ça, une réelle négociation était possible pour essayer de conclure la crise politique inter-guinéenne. Commencer à construire réellement du processus démocratique en Guinée. J’ai senti ce qui intéresse au fond, la majorité des guinéens, c’est d’être à l’aise dans une situation de paix, de stabilité et voir leur quotidien s’améliorer et avoir des dirigeants qui prennent cet aspect en compte ».

Présent à ce déjeuner, l’ancien ministre de la communication, Justin Morel Junior a donné son point de vue sur le représentant de l’UE. « Je le connais aussi bien à Conakry qu’à l’intérieur du pays et j’ai découvert en lui, un homme  de vérité. Un monsieur qui dans les moments difficiles a eu le courage de dire aux guinéens, vous dites que ça ce n’est pas bon mais je pense que ce n’est pas mal. Vous pensez que cela est très grave  mais il y a encore plus grave à travers le monde. Donc, ayez le courage d’apprécier ce que votre pays est. Ayez la volonté de faire mieux pour votre pays. Ces moments de vérité, il les a répétés aussi bien à Conakry qu’à N’Zérékoré ».

Quant au directeur général de la Radio Nostalgie fm, « Je pense que toute la Guinée a apprécié son passage ici pendant 4 ans. Notamment durant la crise Ebola que nous avons connus et puis encore les différentes élections. L’union européenne a travaillé étroitement avec la presse. Cela nous a fait vraiment plaisir de l’aider dans ce sens-là et puis de nous aider aussi nous-même à préserver la paix et puis à aider la population de sortir de cette crise d’Ebola. Donc, la coopération entre la presse et l’union européenne a été vraiment bénéfique pour tout le monde », a indiqué Souhel HAJJAR.

A partir du 1er septembre 2018, Gerardus GIELIN travaillera à Bruxelles au service européen d’action extérieure. A moins d’une semaine, il doit prendre son vol pour aller occuper cette nouvelle fonction.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel : (+244) 656 77 52 34

PARTAGER