Rate this post

Le fichier électoral constitue l’un des problèmes majeurs du procès électoral guinéen à cause d’innombrables anomalies  qu’il comporte.

Le président de l’UFDG Cellou Dalein Diallo révèle que les anomalies du fichier sont d’abord statistiques et sont liées au corps électoral qui comporte 57% de la population alors que la moyenne dans la sous-région est de 36%. D’après les explications, le tripatouillage a été sciemment fait lors de la présidentielle de 2015 pour permettre à Alpha Condé d’avoir un second mandat parce qu’en 2010, seulement 40% de la population guinéenne votaient.  Il ressort également d’après les révélations que certaines circonscriptions électorales acquises au RPG totalisent un corps électoral égal à la population totale.

C’est pourquoi, explique Cellou Dalein Diallo, l’opposition a demandé à ce que ce fichier soit revu afin qu’il y ait un fichier qui reflète l’état réel du corps électoral. «Il y a eu tripatouillage et c’est pourquoi vous avez ces anomalies avec des augmentations inexplicables du corps électoral dans certaines régions».

Pour rendre le fichier crédible, les acteurs politiques se sont convenus lors du dialogue de la mise en place d’un comité paritaire pour «rédiger les termes de référence pour le recrutement d’un cabinet international qui va faire l’audit du fichier et formuler des recommandations à la Guinée dont la mise en œuvre permettrait d’avoir un vrai fichier biométrique».

Abdoul Malick Diallo

+224 655 62 00 85

dialloabdoul110@gmail.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here