A LA UNEPolitique

Fête de Tabaski : une fête célébrée en Guinée sous fond de crise sanitaire et économique

La Guinée à l’instar des autres pays musulmans du monde a célébré la fête de l’Aïd-ei-kébir autrement appelée fête de Tabaski ou du mouton ce vendredi 31 juillet malgré la crise sanitaire qui frappe en plein fouet le pays.

A Conakry, à la grande mosquée Fayçal, la prière a été dirigée par le grand Imam Mamadou Saliou Camara. La plupart des citoyens qui ont effectué le déplacement portaient des bavettes pour respecter les mesures barrières contre la pandémie Convid-19. La distanciation n’était pas respectée comme les autorités religieuses l’auraient souhaiter.  Après la grande prière le Grand Imam n’a pas manqué d’inviter le peuple de Guinée de cultiver la paix et la quiétude sociale. L’occasion a été pour le religieux de prier Dieu d’éloigne au pouvoir tous ceux qui sont en quête pour leur propre intérêt et dans le but de diviser les guinéens.

 

« Que cet être soit un adepte de Satan ou qu’il soit un criminel. Par contre, nous implorons sa grâce pour celui-là qui va prôner l’entente entre les fils du pays, l’unité nationale, celui-là qui est prêt à céder le pouvoir pour sauver le pays et qui privilégie l’intérêt supérieur de la Guinée, qui est prêt à se sacrifier pour la cause du pays que celui-ci accède au pouvoir. Celui qui ne vise que son intérêt personnel, et qui cherche à accéder au pouvoir à tout prix, que Dieu l’éloigne du pouvoir. Que le bon Dieu lui prive le pouvoir », a lancé Elhadj Mamadou Saliou Camara.*

Les citoyens de Conakry ont fait quatre mois sans faire une prière collective à cause de l’épidémie Covid-19.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

A LIRE =>  Covid-19 : l’ANSS annonce des nouvelles dispositions
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »
Enable Notifications    OK No thanks