Categories: Afrique

Des femmes mineurs suspendues pour refus de se déshabiller en Afrique du Sud

Une compagnie minière sud-africaine a suspendu vendredi plusieurs dizaines de femmes qui ont « refusé de se déshabiller » dans le cadre d’une fouille menée par des gardes de sécurité de sexe masculin avant leur descente dans une mine d’or, a affirmé un syndicat de mineurs.

Leur employeur, le groupe Sibanye Gold, a confirmé à l’AFP que 45 mineurs femmes travaillant dans la mine de Sibanye Gold Cooke à Westonaria (sud-ouest de Johannesburg) avaient été suspendues, mais a rejeté l’argument avancé par le syndicat. Elles ont été suspendues car soupçonnées d’avoir « aidé des mineurs illégaux », a affirmé Sibanye.

Des fouilles ont révélé que les employées en question étaient en possession de nourriture, probablement destinée à des mineurs illégaux, a expliqué le groupe dans un communiqué.

Le Syndicat national des mineurs (NUM) a, lui, dénoncé l’attitude « inacceptable et déplorable » des gardes de sexe masculin qui obligent des femmes à se déshabiller pour les fouiller.

Cinquante-et-une femmes qui ont refusé de se soumettre à une fouille ont été « agressées et menottées avec des câbles » avant d’être suspendues, a ajouté le NUM dans un communiqué.

Pour Sibanye, « les allégations de fouilles indiscrètes ne sont pas fondées » dans la mesure où les fouilles sont faites avec un scanner et qu' »aucun contact physique n’a lieu ».

Le groupe minier ajoute que les femmes sont fouillées par des personnes de même sexe, et qu’il en va de même pour les hommes.

En juin, NUM et Sibanye Gold avaient signé un accord interdisant le transport de nourriture dans les mines afin d’éviter d’éventuelles collusions entre employés et mineurs illégaux.

Depuis janvier, 123 employés ont été suspendus pour « avoir introduit clandestinement de la nourriture et d’autres produits de contrebande » pour aider des mineurs illégaux dans la mine de Cooke, selon Sibanye.

Un total de 665 mineurs illégaux ont aussi été arrêtés sur la même période, a précisé le groupe.

Des milliers de mineurs illégaux, souvent venus du Mozambique, du Zimbabwe et du Lesotho voisins, travaillent aujourd’hui au péril de leur vie dans des mines en Afrique du Sud, la plupart du temps désaffectées, dans le but de revendre quelques pépites d’or au marché noir.

L’exploitation minière de l’or a été pendant des dizaines d’années le fer de lance de l’économie sud-africaine mais la production a décliné ces dernières années en raison d’un épuisement des réserves.

Avec AFP

Kindy Dramé

Aminata.com Guineenews politique Guinée site d'information sur les nouvelles de la République de Guinée. Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à Aminata.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 973-477-6624 USA 224-664-328170 ou le 623 52 6 27 Guinee URL http://aminata.com Email: amadou@aminata.com Régie Publicitaire : 83kindy@gmail.com +224 656 0287 25 Conakry/ +336 98 48 57 52 France

Share
Published by
Kindy Dramé

Recent Posts

Guinée : le gouvernement fait appel à l’armée pour endiguer les violences

C'est un communiqué laconique qu'a lu lundi soir le porte-parole de la police. Désormais, des patrouilles mixtes composées de la…

57 minutes ago

Violences à Banankoro: la Jeunesse CEDEAO-Guinée condamne et dénonce le laxisme et l’inaction de l’État face aux auteurs

La jeunesse CEDEAO de Guinée et certains activistes de la société civile ont animé une conférence de presse ce lundi…

16 heures ago

Guinée: le centre international du Commerce compte aider les jeunes porteurs de projets

La délégation du Centre International du Commerce  était en conclave dimanche 18 novembre 2018 avec plusieurs jeunes porteurs de projets…

17 heures ago

Politique : le CPUG d’Ibrahima Sakho innove en délocalisant son assemblée générale à Kamsar

Le Parti du Changement, du progrès et de l'unité pour la Guinée (CPUG) a tenu samedi 17 novembre à Kamsar,…

18 heures ago

Grève des enseignants: des élèves dans la rue à Matoto

La grève déclenchée par le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) paralyse le système éducatif guinéen depuis…

20 heures ago

Guinée: 21 890 cas d’accidents de la circulation avec 2 781 tués en 5 ans

La Guinée, à l’instar des autres Etats membres de l’Union Africaine a célébré ce dimanche 18 novembre 2018 la Journée…

21 heures ago