Environnement : ouverture d’un atelier de renforcement des capacités nationales pour la génération et l’utilisation des statistiques

Ce mardi 27 novembre 2018, tenue à Conakry dans un réceptif hôtelier de la place de la session d’ouverture de l’atelier Régionale pour le Développement des Capacités Nationales pour la Génération, Gestion  et Utilisation des Données Statistiques de l’Environnement à la Mise en Œuvre de L’UNDAF.

Durant trois jours (du 27 au 29 novembre), les représentants des différents pays venus d’ailleurs aborderont le thème portant : « Développement des capacités nationales pour la génération et l’utilisation des statistiques environnementales ».

Dans son allocution, Oyé Guilavogui Ministre de l’environnement, des eaux et forêt, a précisé que les immenses potentialités en ressources naturelles et humaines dont regorge la Guinée ne lui ont pas encore permis de retrouver la voie du développement, pouvant la conduire vers l’émergence souhaitée. « Le taux élevé de la pauvreté multidimensionnelle, plus de 55, 2% des Guinéens vivant en dessous du seuil de la pauvreté monétaire contrastent avec l’énormité  des ressources naturelles dont dispose le pays ».

Selon lui, rien que la pollution intérieure, provoquée par l’utilisation peu séchée par 80% de la population en Afrique est source de perte de vies humaines de 6 00 mille  personnes et  4 millions dans le monde. L’adoption d’un système statistique pertinent  et de la qualité à tous les niveaux de l’appareil gouvernemental permettra aux décideurs politiques ‘’de répertorier,  d’organiser, de gérer et de  fournir des  données et des informations sur l’environnement en unités physiques ou monétaires pour la formulation des politiques économique et de lutte contre la pauvreté ‘’.

Au nom du coordinateur résident  du système des Nations Unies, Eloi KOUADIO IV, le directeur  Pays Adjoint-Programme, chargé de Bureau PNUD a dit qu’en renforçant la capacité nationale à gérer, utiliser et analyser des données sur l’environnement et le changement climatique.

« L’équipe  des Nations Unies soutiendra la maitrise de l’information stratégique pour assurer  une gestion durable des ressources naturelles, améliorer les systèmes d’alerte précoces, multi-disques et la planification d’urgence et garantir le suivi-évaluation et l’élaboration des rapports sur les ODD et l’agenda 2063 », a-t-il  rassuré

De son coté, Au nom de la directrice et  Représentante régionale Afrique de l’ONU-Environnement, Jean Jacob Sahou a fait savoir que depuis la révolution néolithique, il y’a 10 000ans,  l’espace humaine n’a jamais été confrontée à des menaces environnementales aussi mortelles que celles d’aujourd’hui

« La durabilité environnementale n’est pas juste une affaire de l’environnement. C’est un grand problème de développement quand on sait que les pertes dues à l’érosion des sols. Au Malawi, la perte causée par l’érosion des sols maintiennent  plus de 1, 8 million dans la pauvreté. Au Rwanda, la productivité agricole  est réduite de 25%   dans certaines localités ». a-t-il conclu.

Zézé Enèma Guilavogui pour Aminata.com

Zezeguilavogui661@gmail.com

Tel : (+224) 622 34 4542

 

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »