La Journée Internationale de la Biodiversité a été célébrée Mardi 22 Mai 2018 à Conakry sous le Thème « Célébration de 25 ans d’action pour la biodiversité ».

L’année 2018 marque le 25ème anniversaire de l’entrée en vigueur de la Convention sur la diversité biologique.

« La biodiversité est essentielle au développement durable et au bien-être humain. Elle est cruciale pour la réduction de la pauvreté, en raison des produits de base qu’elle procure et des services rendus par les écosystèmes« , nous a-t-on indiqué.

Cette journée a été marquée par des Panels qui ont porté sur  l’encadrement législatif, les outils pour atténuer les impacts sur la biodiversité, le lien entre la biodiversité et le changement climatique, l’adaptation écosystémique au changement climatique ainsi la présentation du Réseau Environnement Bauxite et du projet Résilience. Ils ont été suivis par les allocutions de Madame la Présidente de la Chambre des Mines et du représentant des Compagnies minières fortement représentées.

La dégradation des habitats et la perte de biodiversité menacent les moyens de subsistance de plus d’un milliard de personnes vivant sur des terres sèches et subhumides.

C’est pourquoi Lionel Laurens Directeur Pays du programme des nations unies pour le développement a appelé à développer des stratégies pour protéger la biodiversité afin de réduire la pauvreté et favoriser le développement durable.

« Il est donc essentiel aujourd’hui, d’inscrire la biodiversité dans le courant dominant de la coopération internationale en faveur du développement durable. La biodiversité est vitale car sa préservation est étroitement liée aux services rendus par les écosystèmes. Plus de 3 milliards d’individus dépendent directement de la biodiversité marine et côtière, tandis que 1,6 milliard de personnes comptent sur les forêts et les produits forestiers non ligneux pour assurer leurs moyens de subsistance.

Il est donc de notre intérêt à tous de protéger la biodiversité et plus que jamais primordial, d’inscrire fermement la biodiversité dans le courant dominant de la coopération internationale en faveur du développement durable. La biodiversité, porteuse d’un large éventail de valeurs – écologiques, génétiques, socioéconomiques, scientifiques, éducatives, culturelles et esthétiques –, doit être au cœur du nouveau programme mondial pour le développement durable. C’est bien dans cette dynamique constructive de mutualisation des moyens et des efforts, que s’inscrit l’engagement du PNUD, à accompagner toutes les initiatives nationales et privées qui concourent à la sauvegarde de l’environnement et, contribuent à la lutte contre les impacts négatifs du changement climatique sur les communautés et les écosystèmes », a-t-il affirmé.

 Prenant la patole, le Secrétaire Général du Ministère de l’environnement, eaux et forêts a dit que la Guinée a été le 2ème pays africain à avoir ratifié la convention sur la biodiversité.

Plus loin, il s’est exprimé sur les efforts du Gouvernement guinéen en matière de protection de l’environnement et de la préservation de la biodiversité.

Des vibrants Hommages ont été rendus aux Pionniers de la biodiversité qui de par leurs actions, se sont fortement distingués dans le combat contre la dégradation de l’Environnement.

Fatoumata Binta Diallo pour Aminata.com