Enrôlement des électeurs : Cellou Dalein accuse la CENI et le gouvernement d’avoir organisé une pagaille

Cellou Dalein Diallo, Président de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG)
Cellou Dalein Diallo, Président de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG)

L’enrôlement des électeurs qui se poursuit en Guinée, dans le cadre les élections législatives, prévue en février 2020 est confronté à des difficultés. En marge de l’assemblée générale de son parti ce samedi 30 novembre 2019, le président de l’UFDG a s’est vigoureusement attaqué à la CENI et au gouvernement.

Selon Cellou Dalein Diallo, ces deux parties sont à la base de la pagaille qui se passe actuellement au niveau des quartiers pour l’enrôlement des électeurs.

« La CENI utiliserait des manœuvres, en vue d’empêcher l’enrôlement des électeurs dans les bastions de l’opposition Guinéenne. Dans les fiefs de l’opposition, on empêche les gens de se faire enrôler. C’est en disant qu’il n’y a pas de consommable, pas de copies de récépissé, la machine est en panne, on invente mille difficultés pour empêcher l’opposition de se faire enrôler. Cette révision s’effectue dans des conditions chaotiques. Ça c’est de la CENI et le gouvernement. C’est des consignes qui ont été données. Ils font tout ça pour empêcher nos militants de s’enrôler » a dénoncé le chef de l’opposition.

Le leader de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée a fait savoir aussi que pour participer aux élections législatives, il faut qu’il y ait des candidats au niveau uninominal et sur la liste nationale. Pour lui, l’UFDG compte près de 5 millions de militants.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com