Signature d'une convention de prêt concessionnel accordé par l'AFD et la Banque mondiale
Signature d'une convention de prêt concessionnel accordé par l'AFD et la Banque mondiale

Conakry, 1er avril 2019.

            Une convention de prêt concessionnel accordé par l’Agence Française de Développement à la République de Guinée, d’un montant de 50 millions d’euros a été signée ce lundi 1er avril 2019 par M. Mamadi Camara, Ministre de l’Economie et des Finances, M. Jean Marc GROSGURIN, Ambassadeur de France en Guinée et Mme Safia OTOKORE, directrice adjointe de l’Agence Française de Développement en Guinée (AFD) en  présence de Monsieur Cheick Taliby Sylla, Ministre de l’Energie et de l’Hydraulique, et de Madame Kanny Diallo, Ministre du Plan et de la Coopération Internationale.

Ce prêt est complété par un financement de 50 millions de dollars de la Banque Mondiale. La totalité, soit plus de 110 millions de dollars, permettra d’une part, à EDG de réhabiliter et d’étendre les réseaux électriques dans le grand Conakry, incluant Coyah, Dubréka et Manéah, mais aussi à Forécariah et Kindia. D’autre part, l’Agence Guinéenne d’Electrification Rurale, dont la mission est d’améliorer l’accès à l’électricité en milieu rurale, sera appuyée pour apporter des solutions d’électrification hors réseau à une dizaine de localités rurales isolées, là où le réseau d’EDG ne peut arriver à moyen terme.

Au total, ce sont plus de 82 000 ménages en milieu urbain et 3000 ménages en milieu rural qui auront accès à l’électricité grâce à ce projet et tous seront équipés d’un compteur afin de payer leur consommation d’électricité de façon transparente et juste. 

A propos de l’AFD en Guinée

La Guinée est l’un des pays prioritaires de l’aide française. Présente depuis 1979 et reconnue comme un partenaire clé, l’AFD y mobilise l’ensemble de sa palette d’outils : contrat de désendettement et de développement (C2D), prêts, dons, aide-projet, appui budgétaire, garanties bancaires, formation.

Institution financière publique et solidaire, l’AFD engage en moyenne, 100 millions d’euros par an en Guinée dans des secteurs prioritaires : développement local et rural, l’éducation et la formation professionnelle, l’énergie et l’eau, la santé, la préservation environnementale et l’appui au secteur privé.

En 2017, la France, s’est engagée aux côtés de la Guinée pour le financement de son Plan de Développement Economique et Social (PNDES), elle a émis une déclaration d’intention d’apporter, sur la période 2016-2020, 501 millions d’euros à la faveur des programmes prioritaires du PLAN dont 477 millions d’euros portés par l’AFD.

 

PARTAGER