Des partis politiques signent le code de bonne conduite avec l’appui de NDI
Des partis politiques signent le code de bonne conduite avec l’appui de NDI

Avec l’appui de National Démocratic Institute (NDI), la Commission de Suivi de Code de Bonne Conduite des Partis Politiques en République Guinée a organisé une rencontre vendredi 06 décembre 2019 dans un réceptif hôtelier de Conakry entre les partis politiques du pays.

Cette rencontre vise à la signature et le réengagement du code de bonne conduite des partis politiques en Guinée lors des prochaines élections législative.

Dans son intervention, le directeur de NDI a indiqué que la première signature de CODE de bonne conduite c’était réalisé en 2008 à la veille des élections présidentielles de 2010 dans une période de transition politique en république de Guinée.

« Notre motivation, c’est de faire en sorte que les acteurs politiques au-delà des textes qui régissent les élections et au-delà de la charte des partis politiques puissent se doter des clauses qui leurs permettent de pouvoir interagir sans violence et promouvoir le faire Player politique à leur sein et au niveau des militants et parmi les citoyens », a déclaré Paul Amegakpo.

Poursuivant, il a souligné qu’il y a une liste de personnalités politiques ouest africaines qui avait dit que la paix n’est pas un mot mais c’est un comportement. « Nous avions compris que le parcours n’est pas tout à fait…et ce qui a d’ailleurs des cas déplorables de violences et de pertes en vie humaine mais nous sommes confiant que c’est à travers des actes comme ceux poser aujourd’hui qu’on peut élever les défenses de la paix au sein de la population mais surtout au sein des leaders des partis politiques », a-t-il ajouté.

Plus loin le directeur résident de NDI a signalé que lors de la cérémonie, il y avait de la tension au niveau des acteurs politiques et c’est ce qui justifie effectivement une telle cérémonie qui permet de rappeler à ces acteurs la nécessité d’offrir un cadre non violent, d’expression libre et démocratique aussi aux citoyens. « Parce que les élections c’est d’abord un droit et un devoir pour les citoyens et les acteurs politiques ne sont que des clients. Les citoyens demeures les dépositaires de tous les droits électoraux. Il est important que les acteurs comprennent que de par leurs actes, de par leurs propos, de par leur comportement, ils ont l’obligation de conquérir au fairplay à l’apaisement pour que les élections se déroulent de manière paisible et qu’à la fin les vaincu puissent féliciter les vainqueurs et que la vie de la république continue ».

De leur côté, les partis politiques ont salué l’initiative de l’institution NDI avant de déplorer aussi des discours de contre-attaques la part de certains représentant des partis politiques. C’est le cas du porte-parole de la plateforme CAR.

« Dans les discours des partis politiques, nous avons retrouvé la haine, des règlements de compte et des attaques qui ne traduit pas le contenu réel du document qui nous ont été distribué qui est le code de bonne conduite, ce qui est regrettable », a dénoncé Abdoulaye Kourouma du parti RRD.

A cette occasion, les leaders ont exprimé leur souhait à ce que le partenaire NDI redouble plus d’efforts pour sensibiliser et continuer à éduquer les partis politiques.

Les partis politiques aussi à leur tour doivent vraiment éduquer et rééduquer leurs militants et sympathisants.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel : (+224) 656 77 52 34