orangeguinee > guicopresse

UBA Guinée

Éducation/Guinée: les nouvelles menaces du SLECG « Si d’ici le 23 septembre… »

À l’issue d’une plénière qu’il a tenu mardi 18 septembre 2018 à son siège, le Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée  (SLECG) a menacé de déclencher une grève générale et boycotter l’ouverture des classes prévue pour le 3 octobre prochain pour exiger la reprise des négociations sur les 8 millions de francs guinéens comme salaire de base des enseignants.

« Si d’ici le 23 septembre 2018, nous ne recevons aucun appel de la part du gouvernement nous invitant à reprendre les négociations, alors nous allons déposer un avis de grève, appelant tous les enseignants de Guinée à ne pas répondre à leur appel pour l’ouverture des classes le 03 octobre prochain. Il y a un manque de volonté du gouvernement à revenir sur la table de négociations. Nous avons informé l’inspecteur général du travail de notre disponibilité à reprendre les négociations, mais de cette date jusqu’à maintenant nous n’avons reçu aucun appel », a expliqué Aboubacar Soulager secrétaire général du SLECG.

Poursuivant, il a dit que le SLECG est prêt pour une éventuelle reprise des négociations.

Avant de terminer, il a fait savoir que sa structure syndicale s’est retirée du forum organisé par le Bureau international du travail(BIT) à cause selon lui, de la prise de position du représentant de cette organisation en faveur du gouvernement guinéen.

A LIRE =>  Obsèques du Maréchal Idriss Déby Itno : Discours du Pr. Alpha Condé  

« Il est venu avec une feuille de route bien préparée, dans laquelle il veut demander la signature d’une trêve sociale au mouvement syndical », a-t-il dénoncé.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

Tel : (+224) 622 304 942

 

Share and Enjoy !

Shares

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »