Corruption et détournement de fonds en Guinée
Corruption et détournement de fonds en Guinée

Education : 18 milliards de francs détournés à la DCE de Matam (Documents)

C’est une somme astronomique surtout au moment où les autorités prônent la fermeté dans la gestion de la grève des enseignants qui réclament une augmentation de salaire. 18 milliards de francs guinéens, c’est la saignée financière annuelle dans la commune de Matam.

A la Direction communale de l’éducation de Matam, une mafia financière entretenue depuis 2015 s’est organisée autour des enseignants fictifs. Une machine de détournement de fonds très bien huilée. Des principaux des établissements avec la complicité de certains cadres du ministère de l’éducation, du budget, de la fonction publique sont au centre de ce système de détournement dans le seul but de siphonner les maigres ressources de l’Etat. 18milliards de francs guinéens sont détournés chaque année.

PERSONNEL-PAYE-A-MATAM-ET-NON-RECONNU-PAR-LES-SERVICES

Interrogé par Aminata.com, Mohamed Bangoura alias Roméo de la cellule de communication du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) accuse certains conseillers du président de la République d’être impliqués dans cette saignée financière. Cette machine de siphonnage, explique M. Bangoura verse dans le fichier de la fonction publique catégorie éducation une liste d’enseignants fictif dont les salaires sont partagés entre les cadres cités ci-dessus. L’avènement des fichiers biométrique et le recensement biométrique des fonctionnaires n’ont pas pu débusquer ni mettre un terme à cette mafia.

A chaque fois qu’il y a de recensement, la machine à détournement s’organise pour tromper et conserver ainsi ses intérêts. Malgré les dénonciations du syndicat des enseignants, le gouvernement est resté sourd et a fermé les yeux. Au moment où le premier ministre Kassory crie haut et fort qu’il n’y a aucune possibilité d’augmentation de salaire, des mafias s’enrichissent sur le dos du contribuable guinéen.  Cela aussi au détriment de l’avenir de nos enfants.

Alpha Oumar Diallo pour Aminata.com

alphanyla@gmail.com

+224 628 38 98 39

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »