A LA UNEPolitique

Docteur Faya Millimono : « La chanson tè fa est revenue sur les lèvres des guinéens »

Invité de l’émission Franc-parler de ce lundi, le leader du Bloc Libéral Dr Faya Millimono a posé son diagnostic de la situation politique en cours dans le pays. D’abord sur la perte de vitesse de la junte dans l’estime des citoyens, le leader politique : «On ne peut pas être aimé de la même façon trois jours après sa venue au pouvoir et deux trois ans après… »

Vis-à-vis de la rupture d’internet dans le pays Dr Faya Millimouno attend un argument plus convaincant du gouvernement car pour lui c’est une perte d’économie d’autant plus que la mise en ligne numérique permet à bien de guinéens de joindre les deux bouts.
Au chapitre de l’électricité, Dr Faya rappelle que d’énormes fortunes ont été englouties sous le régime d’Alpha Condé et Kaleta a été indexé porteur de 240 mégas : « La chanson Te fa est revenue sur les lèvres des citoyens guinéens… »

En ce qui concerne le chronogramme, la nouvelle constitution et un besoin pressant pour le peuple de Guinée analyse le leader du BL qui porte un coup à la floraison des institutions républicaines sans que les moyens ne soient disponibles pour y faire face et la majorité des guinéens vit avec moins d’un dollar par jour professe le porte-flambeau du BL.

A LIRE =>  Labé_Le corps sans vie d'un douanier découvert

Sur l’avant projet de la nouvelle constitution Dr Faya Millimouno estime qu’il avait été promis que le calendrier sera rend public en juillet 2023, puis en septembre, décembre et Mars 2024.

Le recensement administratif à usage d’état civil est une nécessité insiste Dr Faya qui prend exemple sur la Sierra Léone où chaque citoyen a un identifiant unique permettant d’harmoniser les données alors que le manque d’identifiant unique donne la possibilité à chaque guinéen de se cloner.

En guise d’exemple Dr Faya a indiqué que pas une maison de la ville de Labé ne porte une adresse physique et que pour une livraison d’un produit commercial il faut cramer au moins pour 10.000 francs d’unité.

À la question de savoir, s’il est d’accord avec ceux qui disent que la junte veut s’éterniser au pouvoir, la réponse du patron du BL a été des plus claires :
« Pour l’instant je n’ai pas d’éléments pour le dire… »

Tkillah Tounkara

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »