Depuis toujours, les conseillers communaux de la préfecture de Dinguiraye se sont toujours déguisés en entrepreneur ou de personnes  interposées pour l’obtention des marchés publics locaux. 

Le code de collectivité locale a son article 275 qui stipule que : « les maires et leurs adjoint, les présidents et vice-président de commune rurale, les présidents et vice-président de commissions de tutelle, les membres du personnel des collectivités locales ne peuvent, sous peine de nullité, par eux-mêmes ou par personne interposée, être soumissionnaires ou adjudicataires d’un marché public local dans la collectivité où ils exercent leurs fonctions ».

À titre d’exemple, le président de la délégation spéciale sortant Amadou Tidiane Bah a un marché dans son village natal à koumbia ley fello d’une école de trois(3) salles de classe et un bloc de latrine.

Aussi, le conseiller communal Mamadou Fofana dit Vieux Fofana a un marché de trois (3) salles de classe et un bloc de latrine dans le secteur safé dans le quartier Bhouria.

Et encore une rénovation de deux (2) écoles primaires à savoir Madinala et centre 2 que notre source nous a pas donné le nom du conseiller communal incriminé. Selon d’autre source, c’est un marché par personne interposée de monsieur le préfet.

La question reste à savoir,  combien coûte ces marchés publics locaux ?

 Ibrahima Sall pour Aminata.com 

Tel : (+224) 654722072

 

PARTAGER