Dinguiraye : le Maire de Lansanaya annonce les priorités de sa Commune (interview)

Alpha Oumar Barry, maire de Lansanaya, un des districts de Dinguiraye
Alpha Oumar Barry, maire de Lansanaya, un des districts de Dinguiraye

Notre reporter à l’occasion d’une mission à l’intérieur du pays rencontré le maire de la  de la sous-préfecture de Lansanaya, préfecture de Dinguiraye, Alpha Oumar Barry. Avec lui, il a été question de connaitre les priorités du conseil communal de cette localité et le fonctionnement dudit conseil. Lisez !!!

Aminata.com : vous êtes le maire de la commune rurale de Lansanaya, une localité aussi enclavée. Dites-nous quelles sont vos priorités ?  

Alpha Oumar Barry : bonjour monsieur M’Böh, merci de m’avoir donné cette opportunité pour m’exprimer. Actuellement, la priorité fondamentale de notre conseil c’est le désenclavement de cette localité à savoir la piste Lansanaya-Bowè Debè en passant par Santiguiah. Ensuite, Lansanaya-Kinaya ; Lansanaya-Dalaba en passant par Fonfoya, cela pour désenclaver le secteur de Dalaba qui est une zone de production rizicole par excellence.

Est-ce que le financement de l’ANAFIC vous aide dans le désenclavement de ces localités ?

Oui, parce qu’avec le financement de l’ANAFIC nous avons eu à mettre un Pont sur le marigot Kébou, ce pont désenclave une partie de certains secteurs. Nous avons eu cette année avec le financement de l’ANAFIC deux actions à savoir un poste de santé dans le district de Wouyabhé et le pont sur la rivière Boumèko.

Vous venez de dire que la priorité fondamentale de votre conseil est le désenclavement de votre commune. N’avez-vous pas des projets allant aussi dans le cadre de l’Education et la Santé ?

Dans le cadre de l’Education et la Santé, c’est vrai nous allons planifier des actions, nous avons besoin de construire des écoles à Kinèyah et à Bowè Debè, parce que depuis l’indépendance il n’y a pas eu d’écoles dans ces deux localités qui sont aussi inaccessibles. Au jour d’aujourd’hui, l’on peut trouver plus de 200 enfants à l’âge d’être scolarisés mais malheureusement à cause de l’enclavement ils ne pourront pas aller à l’école.

Autre difficulté remonté à notre niveau, c’est celle faite par les habitants du district de Santiguiah, qui selon eux, ils sont en insuffisance d’enseignants et de médecins. Un seul enseignant pour 6 salles de classes nous disent-ils. Qu’est ce qui est prévu par le conseil communal de Lansanaya pour satisfaire cette population estimée à 1000 habitants ?

C’est ma première nouvelle, car, je n’ai pas été informé qu’ils sont en manque d’enseignants et je ne dispose pas de statistiques d’enseignants de ce district. En ce qui concerne le poste de santé, à mon avis il est fonctionnel.

On nous apprend également qu’il y’a une antenne d’une société de téléphonie qui est installée dans ce district mais que ce district n’arrive pas à bénéficier des taxes que verse cette société. Quelle est votre réaction ?

Il y’a une antenne orange qui est installée dans ce district et il y’a un contrat entre cette société et la commune rurale.

Est-ce que cette société s’acquitte du paiement des taxes ?

Bon cette société s’acquittait. Le dernier paiement est de six millions huit cent mille de francs guinéens (6 800 000 GNF) depuis que moi je suis aux commandes. Et depuis lors, ils ont bloqué le paiement et lorsque je leur ai demandé les raisons, ils m’ont dit que c’est une façon de sécurisation des fonds par ce que les nouvelles autorités n’étaient pas installées.

Les maires sont installés depuis quelques mois, n’avez-vous pas été contactez par cette société jusqu’à présent ?

Si si, récemment j’ai été contacté par cette société me demandant de faire une demande suite à mon installation accompagner de la photocopie de ma carte d’identité. Je l’ai fait.

Vous êtes élu sous la bannière de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), les habitants du district de Santiguiah disent être victime de leur appartenance politique, car selon eux, la majorité est du RPG arc en ciel, parti au pouvoir et ne bénéficient pas d’une attention de la part de votre conseil. Quelle est votre réaction ?

Moi je n’ai pas de parti, c’est vrai que je suis venu au pouvoir sur la liste UFDG, mais je n’ai pas de parti pris au niveau du conseil communal. Ce conseil communal se réuni et définit les actions à choisir dans tous les districts et secteurs et les PV en font foi. Donc, si quelqu’un dit qu’il est marginalisé, c’est le conseil qui l’a marginalisé et non moi parce que je ne fais qu’exécuter en tant que maire ce que le conseil a délibéré.

Est-ce le district de Santiguiah figure parmi les districts prioritaires de votre conseil ?

Cette année nous n’avons eu seulement que deux (2) actions un poste de santé et un pont et l’année prochaine nous allons identifier des actions pour les districts qui n’ont pas bénéficié cette année.

Peut-on connaitre le montant de ces deux actions dont vous avez bénéficié cette année financés par l’ANAFIC ?

Bon je n’ai pas le montant en tête, mais je crois il doit être dans les alentours d’un milliard deux cent millions et quelques francs guinéens.

Est-ce qu’après votre installation, vous avez rencontrez les difficultés dans le cadre du fonctionnement de votre conseil ?

Il y’a quelques difficultés que nous rencontrons mais que nous arrivons à surmonter pour le moment. Nous cherchons des stratégies à adopter afin de mener nos activités.

N’avez-vous pas d’influence de la part de certaines autorités communales ou préfectorales dans le cadre de la gestion des fonds alloués à votre commune ?

Non non, nous sommes indépendants et c’est nous qui avons signé des contrats avec les ingénieurs, avec l’agent de développement local et avec les entreprises après la passation des marchés. Donc, nous sommes tranquilles.

Avez-vous respectez la procédure de passation des marchés ?

Bien sûr que oui, nous avons mis en place une commission de passation de marché. C’est cette commission-là qui a fait tout le travail concernant la passation des marchés. Et cette commission a fait le travail dans les règles de l’art.

Quel est votre appel à l’endroit des habitants de Lansanaya ?

Je demande à l’ensemble des habitants de Lansanaya de s’unir, d’être calme et serein, d’abandonner les querelles politiques et surtout d’aller sur le sens du développement. En tout cas, moi mon objectif c’est ça, je suis expert en développement local, je vais venir donner ma petite expérience à ma communauté le reste ce n’est pas mon problème.

Merci monsieur le maire

C’est à moi de vous remercier

Propos recueillis par Oumar M’Böh pour Aminata.com

+224 622 62 45 45

mbooumar@gmail.com