orangeguinee guicopresse UBA
Violences à Kalinko dans Dinguiraye
Violences à Kalinko dans Dinguiraye

Dinguiraye: la ville sainte sous tension, des manifestants exigent le départ du préfet

Une source locale nous apprend que des manifestations ont éclaté ce mardi 08 décembre 2020 dans la commune urbaine de Dinguiraye en haute Guinée. Selon notre informateur, les manifestants sont des citoyens qui  accusent Lieutenant colonel Mamadou Lamara Diallo préfet de Dinguiraye de détournement de fonds destinés à la communauté locale.

Il est reproché à cet administrateur territorial de changer la destination de l’argent du Fond de développement économique local(FODEL) dont le montant s’élève à 12 milliards de francs guinéens(12.000.000.000 GNF), débloqué par une société minière

installée dans la ville sainte d’El hadj Oumar Tall. Pour Fodé Mamady Cissé, délégué des structures de jeunesse de Dinguiraye au sein du FODEL, il s’agit d’une manifestation apolitique à caractère social qui vise à sauvegarder l’intérêt général de cette préfecture minière et du tissu social.

 

Aux dires de Monsieur Cissé, la mairie avait autorisé la manifestation et aurait même participé aux préparatifs de cette protestation.  « Nous lui reprochons une mauvaise gestion de 44 milliards francs guinéens que la société minière a versée. Il a dilapidé 32 milliards jusqu’en 2019. Après l’installation du FODEL, la gestion est opaque à ce niveau. Personne n’est associé, c’est le préfet qui paye des motos qu’il donne de force aux communes et finance l’aménagement de la plaine de Bambaly, selon lui à hauteur d’un milliards 800 millions francs guinéens. Même une mesure de riz n’a été récoltée. L’argent qui sortait à Léro, le préfet et le directeur du plan font des marchés gré à gré. Le préfet dit que je suis entrepreneur et il dit  que j’ai signé beaucoup de contrats avec la société minière de Dinguiraye alors que moi je suis un jeune diplômé au chômage. J’ai ouvert une boutique où je me débrouille », a-t-il indiqué.

 

Aux dernières nouvelles, les forces de l’ordre auraient réussi à disperser les manifestants à coup de gaz lacrymogènes. De leur côté, les manifestants promettent de continuer la protestation jusqu’à obtenir satisfaction. Il est récurrent en Guinée que des administrateurs territoriaux soient accusés de mauvaise gestion de fonds alloués aux communautés locales.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »