A l’instar des pays musulmans du monde, la Guinée doit célébrer dans quelques jours la fête de l’Aid el-Kebir, autrement appeler fête de Tabaski. Suite à cela, les citoyens sont confrontés à des difficultés pour se procurer de moutons à égorger comme la religion le recommande. Dans les marchés de bataille, le prix du mouton varie entre 900 milles jusqu’à 1.600.000 francs guinéens.

Cette situation inquiète les populations de Dinguiraye à s’acquitter leur obligation religieuse en égorgeant un bélier le jour de la fête de Tabaski.

Les vendeurs et acheteurs se rencontrent au lieu hebdomadaire du marché de bétail à kebaly. Les prix se négocient entre 900000 gnf et 1600000 gnf. La demande étant très forte et l’augmentation du prix du carburant et ses conséquences  ont favorisé la flambée du prix de bélier qui devient très inquiétant aux yeux des demandeurs.

Un client rencontré discutant le prix nous dit : « je n’ai pas le choix, il faut que j’achète pour mon besoin ».

Ibrahima Sall pour Aminata.com

Tel : (+224) 654722072

 

PARTAGER