Rate this post

A une semaine de la fin du tournoi doté du trophée du Président de la République, Pr Alpha Condé organisé à Dinguiraye par les autorités préfectorales en collaboration avec le district de football, le directeur préfectoral de la jeunesse par intérim et du secrétaire général de la ligue préfectoral ; l’heure est au bilan de la gestion des montants qu’ont bénéficié les organisateurs dudit tournoi.

Selon nos informations, les montants obtenus à l’occasion de ce tournoi n’ont pas été orientés comme il se doit. La totalité des commissions sont désenchantées de la façon dont les organisateurs ont partagé les billets de banque. D’abord, l’équipe victorieuse (FC Banora) n’a eu que 5 millions, celle de Kalinko 3 millions et l’équipe de Dialokoro qui est venue en troisième position n’a eu que 2 millions. Il n’y a pas eu de primes pour le meilleur joueur et le meilleur buteur.

Quant aux différentes commissions au nombre de 10 notamment la commission technique, assainissement, accueille etc, elles n’ont reçu qu’un million de francs guinéens chacune. « Après le partage du montant de l’équipe technique, chaque arbitre n’a eu que 45 000 GNF, après ce tournoi qui a enregistré 16 matchs, chose qui est regrettable », a déploré un membre de ladite commission sous couvert d’anonymat.

A l’en croire, cette situation amène les arbitres à boycotter les prochains tournois qui seront organisés par les autorités préfectorales. « Je vais vous dire que l’évolution du sport est mise en cause dans l’organisation des tournois corporatifs à Dinguiraye. Car, déjà chaque arbitre est frustré. Un climat de méfiance règne entre les différents acteurs du foot ball et les autorités préfectorales. En tout cas, les membres des différentes commissions sont en train de prendre position qui va freiner sans nul doute l’évolution du sport au niveau de Dinguiraye » a-t-il ajouté.

Un autre membre toujours sous l’anonymat de renchérir est revenu sur les clauses entre autorités et commissions avant le démarrage du tournoi, mais qui n’ont malheureusement pas été respectées par les autorités préfectorales : « Avant le début du tournoi, le Préfet le Lieutenant-Colonel Mamadou Lamarana Diallo avait convoqué tous les maires et l’encadrement du sport pour le tournoi. Lors de cette rencontre, des commissions avaient été mises en place, et le Préfet avait demandé à chacune des commissions de faire son devis afin de démarrer le tournoi. Chaque membre s’était engagé dans l’espoir de pouvoir bénéficier d’une rémunération à la fin du tournoi, mais malheureusement ça n’a pas été le cas. C’est une déception totale. Parce que la gestion n’a pas été transparente ; les autorités n’ont pas voulu que les acteurs que nous sommes soient associer non seulement au niveau du recouvrement mais aussi pour l’orientation des fonds obtenus ».

Cette information a été confirmée par le président du District de football de Dinguiraye, Oumar Bah qui est en même temps co-organisateur de ce tournoi. Il dit n’avoir pas été associé ni de près ni de loin dans cette gestion des fonds jugée ‘’ floue’’ : « Honnêtement, c’est seulement deux personnes qui pourront répondre à la gestion de l’argent obtenu à l’occasion de ce tournoi, se sont le Préfet (le lieutenant-colonel Mamadou Lamarana) et Elhadj Amadou Bah (secrétaire général de la ligue préfectoral). Le DPJ et moi, faisons partie de ceux-là qui ont initié cette compétition, mais la gestion de l’argent nous n’avons pas été associé de près ou de loin. Sinon, je faisais partie de ceux-là qui ont fait des démarches auprès des personnes ressources et entreprises pour la réussite dudit tournoi. Mais laisser-moi vous dire, même les différents prix des équipes on ne m’a pas informé… », a-t-il indiqué.

D’ajouter, le premier responsable du district de foot ball de Dinguiraye a dit que : « j’ai appris que la Ministre des Travaux Publics, Oumou Camara a donné 4 millions de francs guinéens. Et que le Ministre des Sports, de la culture Bantama Sow n’a rien donné. La Société Minière de Dinguiraye (SMD) aussi aurait promis de faire un geste mais que ce n’est pas encore fait », a-t-il informé.

Un haut cadre de la préfecture contacté par notre rédaction a dit que : « lors de la réunion tenue ce samedi 11 novembre 2017 avec les membres des différentes commissions, le Préfet a déclaré qu’aucun Ministre n’a donné de l’argent aux autorités préfectorales ».

A rappeler que 8 équipes ont participé à ce tournoi qui a débuté le 15 octobre dernier à savoir les 7 sous-préfectures et la commune urbaine de Dinguiraye. Ce tournoi avait comme parrain, le Ministre d’Etat conseiller personnel du Président de la République, Tibou Kamara et comme marraine, la ministre des travaux publics, Oumou Camara ainsi que de plusieurs autres invités et non les moindres.

Ce tournoi a-t-il été organisé pour gagner de l’argent ou pour aider la préfecture à sortir de l’ornière ?

Le principal organisateur, le lieutenant-colonel Mamadou Lamarana Diallo répond: « Je tiens d’abord à vous dire que la préfecture de Dinguiraye est difficile à aider. Nous nous avons organisé ce tournoi par pour gagner de l’argent mais plutôt pour attirer l’attention des autorités vers cette préfecture (où tout est urgent en même temps) ».

Même s’il ne communique pas un montant obtenu, il parle des dépenses effectuées.

« Il y’a eu des dépenses énormes, des dépenses liées à nos invités (nourriture, hébergement etc.), des dépenses qu’on ne peut pas calculer. Par exemple, les Amazones sont venues avec une grande équipe, ils ont fait un accident et on ne peut pas les laisser partir comme ça. Mais si certains pensent déjà à l’argent, ça mettra à l’eau tous les acquis de ce tournoi. Ce n’est pas envoyé des millions de francs guinéens pour se partager qui va aider Dinguiraye. Même si on envoie 10 milliards, ce montant ne va pas suffire toute la population. Mais par rapport aux montants Elhadj Amadou Bah (secrétaire général de la ligue préfectoral est au courant de tout) ».

Pour lui, « le Président Alpha Condé a fait 7 ans au pouvoir, Dinguiraye n’a pas organisé un tournoi à son nom, c’est la première fois, donc à mon arrivée. Aussi, il y’a des personnes qu’on a invité qui n’ont donné aucun franc ; mais du fait d’être à Dinguiraye c’est beaucoup pour nous », a-t-il indiqué.

Quant au secrétaire général de la ligue préfectoral de Dinguiraye coorganisateur, Elhadj Amadou Bah : « je n’ai pas besoin de ce que les gens racontent étant donné qu’aucun enfant de Dinguiraye ne nous a donné un franc. Donc, j’ai bas besoin de faire un compte rendu à un d’entre eux, mais plutôt c’est à moi de leur demander ce qu’ils ont fait par rapport aux taches qu’on leur a confiées. Ce que les gens racontent n’engagent qu’eux. Ils n’ont qu’à aller voir le Président de la République par rapport à tout ça. Je m’en fou des critiques. Et pour ne rien au monde je ferai un compte rendu de cette gestion. Il y’a deux ans de cela on m’a traité de bâtard ça ne m’a pas dérangé, ce n’est pas cette affaire de gestion d’un tournoi qui va me déranger. Nous (organisateurs) l’objectif visé est en voie d’être obtenu. Je suis responsable de mes actes devant Dieu et devant les hommes », a-t-il tranché.

A suivre…

Oumar M’Böh de retour de Dinguiraye pour Aminata.com

+224 622 624 545/666 369 744

mbooumar@gmail.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here