[dropcap]D[/dropcap]INGUIRAYE : Des acteurs de la société civile et des droits de l’homme ont rendu visite ce mercredi 8 février 2017, à Mademoiselle Kadiatou Barry, une jeune fille de 13 ans victime d’un viol collectif.

Selon un membre de la délégation, ‘’l’état de santé de la fille victime du viol collectif par des mineurs s’améliore grâce à l’assistance psychosociale des acteurs de la société civile’’. Mais cet activiste des droits de l’homme regretté tout de même la souffrance du dossier par la justice de Dinguiraye des violeurs qui sont toujours en détention provisoire.

A lire : Affaire Mohammed Koula: l’UFDG demande ‘‘à la justice de faire son devoir’’

Il a enfin promis l’engagement de leur structure jusqu’à l’aboutissement dudit dossier. « le Comité Préfectorale pour la Protection de l’Enfance (CPPE) restera debout jusqu’à ce que la vérité apparaisse dans ce dossier” a t il rassuré.

Le 17 septembre 2016, Kadiatou Barry âgé de 13 ans élève en 9ème année franco-arabe au collège Manden fut violée par des fils de certains hauts cadres chargés de la sécurité et de la protection de la population de Dinguiraye.Il s’agit d’une bande de 6 personnes dirigée par les fils de l’ancien préfet Mouloukou Souleymane Camara et de l’ancien commissaire central de la Police Mohamed Douty Oularé ‘’ELDIS’’.

Lors de son passage à l’Assemblée nationale, le 02 décembre 2016, le Ministre de la Justice, Maitre Cheick Sacko, avait été interrogé sur la question. Il dit suivre de près cette affaire. D’ailleurs il avait précisé à l’hémicycle que c’est lui qui avait saisi son homologue de l’Administration du Territoire et celui de la Sécurité pour obtenir des sanctions contre le Préfet de Dinguiraye Mouloukou Souleymane et du commissaire central.

 

A suivre…

Oumar M’Böh pour Aminata.com les nouvelles de la République de Guinée

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here