orangeguinee > guicopresse

UBA Guinée

dette-aux-entreprises-du-btp-macky-sall-decaisse-77-milliards

Développement durable au Sénégal : le rôle de l’industrie de BTP

Porté par une demande toujours forte et une croissance plus forte, le secteur de la construction fait surface sur tout le contient et devrait croître de 5,6 % cette année. Le Sénégal un peu à l’image de l’Afrique est en train de connaître un processus d’urbanisation rapide qui ne veut pas s’arrêter de sitôt.

Cette urbanisation va poursuivre dans les décennies à venir en raison d’une croissance démographique. Elle constitue une réelle opportunité pour le développement du pays. Vous découvrez dans cet article pourquoi le secteur de BTP au Sénégal est désormais l’effort pour le développement durable. 

Le secteur du bâtiment, un marché en plein essor au Sénégal

Connu sous le nom de BTP, le secteur de Bâtiment et des travaux publics regroupe tous les métiers de la construction des bâtiments publics et privés, de la promotion immobilière, du génie civil et des travaux publics. Le btp au Sénégal est l’un des secteurs économiques qui occupent une place importante dans l’économie du Sénégal. Elle vise à développer les projets d’infrastructures qui ont un impact fort sur le développement socioéconomique du pays. 

C’est dans cette optique que les organismes publics ont des efforts financiers considérables pour financer le développement des entreprises en simplifiant le processus d’approbation en vertu des lois sur l’investissement ou des réglementations sur les entreprises.

Des incitations fiscales sont des accordées aux entreprises pour les inciter à augmenter leurs investissements et à créer de nouveaux emplois permanents. Ces actions sont décisives pour le développement du secteur du bâtiment et donc du développement de tout le pays. 

Nouvelle tendance : lotissement privé pour la construction de logements de moyen à haut standing autour de grands projets d’habitation et de copropriétés de luxe. La demande de maisons unifamiliales de qualité explose portée à la fois par la classe moyenne et la communauté. 

La construction de logements à grande échelle continue d’offrir une opportunité de redynamiser les activités des entreprises de construction. C’est ainsi que le gouvernement sénégalais vise à atteindre 20000 logements sociaux d’ici la fin de l’année dans le cadre de son programme de 100000 logements en cours, selon Sow. C’était lors de la rencontre virtuelle de la première session ordinaire de l’organisme en 2021 ayant pour thème : «Collectivités territoriales et promotion de l’habitat social».

A LIRE =>  Baccalauréat unique session 2021: les premières épreuves sont lancées ce jeudi en Guinée

 C’est par vidéoconférence du Haut Conseil des Collectivités territoriales que Sow a pris la parole lors de l’audience pour faire savoir que cet aveu du gouvernement sénégalais. 

Par mesure de sécurité, le Sénégal prévoit d’éliminer les bidonvilles d’ici 2035 et d’accélérer l’offre de logements de qualité et abordables grâce à un programme de construction de 100000 logements d’ici 5 années. 

Et si le secteur du bâtiment tourne vers la numérisation?

La quête pour améliorer la productivité et la qualité des bâtiments et des infrastructures est plus importante que jamais, et cette recherche est encore plus importante, car elle permettra la construction de villes et de bâtiments optimisés et d’un monde meilleur pour les générations présentes et futures.

Bien que ce soit l’une des dernières industries à passer au numérique, les industries de la construction et des infrastructures sont en pleine transformation. Grâce aux processus et innovations technologiques, ils touchent de nombreux domaines (durabilité, productivité, sécurité, etc.) ce secteur se voit ouvrir de nouvelles voies et sera en mesure de résoudre nombre de problématiques qu’il rencontre.

Le numérique dans le bâtiment, une opportunité pour faire mieux

L’innovation et la transformation numérique sont les principaux thèmes qui sont devenus des stratégies dans toutes les industries aujourd’hui. Quant aux bâtiments généralement considérés comme peu innovants, la numérisation devient une réalité.

A LIRE =>  la Ministre de la jeunesse et de l'emploi des jeunes a présidé l'atelier de lancement officiel du projet d'appui à la promotion de l'entrepreneuriat jeune par la création des fermes avicoles à l'hôtel Safatou de Labé

Qu’ils soient publics ou privés, les entreprises qui s’occupent de la construction et des infrastructures, sont conscients de l’importance de la technologie et de l’innovation dans l’ensemble du cycle de vie du projet et ont investi massivement pour atteindre ces objectifs, et tels que le processus d’innovation de la classe BIM.

Il résout la forte demande de la construction pour économiser des matériaux et des coûts à l’équation de la demande de qualité supérieure. De nombreuses tendances technologiques révolutionnent le domaine, comme la modélisation des informations du bâtiment (BIM).

En Afrique (même si c’est encore le cas ailleurs), il est donc important de prévoir les besoins en infrastructures et en ressources et de limiter la dégradation environnementale et sociale liée au processus d’urbanisation, notamment en termes de longévité des bâtiments.

Les bâtiments durables s’inscrivent dans cette optique et visent également à apporter des contre-mesures aux difficultés rencontrées par le Sénégal pour éliminer la pauvreté et les inégalités, l’accès à l’énergie et un approvisionnement énergétique durable et sobre, adaptation en termes de carbone, de gestion des ressources naturelles et de changement climatique.

Share and Enjoy !

Shares

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »