Alhabiib Bah, l’un des membres du Front national pour la défense de la constitution (FNDC) à Labé
Alhabiib Bah, l’un des membres du Front national pour la défense de la constitution (FNDC) à Labé

Il y a quelques jours, lors des journées de répression qui se sont soldées par des morts, le gouverneur Madifing Diané qui requis la militarisation de la zone a confié à ns confrères des médias internationaux  notamment RFI que sa décision a été motivé par le fait que des étrangers seraient  venus s’infiltrer ans la masse pour ajouter une touche de violence inhabituelle.

Des propos qui se trouvent décriés par les citoyens de la ville  qui dénoncent un grossier mensonge  monté de toute pièce et laisse Alhabib Bah  amusé et très amer :

« je pense que le gouverneur s’est décrédibilisé devant les opinions internationale et nationale, il a donné raison au FNDC de demander son départ parce que le gouverneur de Labé et là pour assurer la sécurité de la région…

S’il  (le gouverneur) a mis main sur eux, il faut qu’il brandisse les preuves, qu’il nous montre ces personnes infiltrées… »

Alhabib Baha estimé que ceux qui craignaient l’arrivée et le rôle du gouverneur Diné à Labé sont servis car pur lui, il est clair que l’homme est le père fondateur du  complot en Guinée.

Pour le bilan des arrestations, le coordinateur local du FNDC parle toutefois, d’un bilan temporaire de13 personnes aux arrêts parmi lesquels se retrouvent8 mineurs.

Ousmane K. Tounkara