Cette affaire tend maintenant vers sa pratique, après l’éboulement de la décharge de Dar-es-salam l’année dernière, le président de la République tient au déguerpissement des occupants de la zone. Lors du conseil des ministres du jeudi 28 juin 2018 au palais Sékhoutouréyah, Alpha Condé a donné des instructions fermes aux membres du gouvernement à l’application de cette décision.

Selon notre source d’information, le chef de l’Etat, Alpha Condé a ordonné les ministres concernés à diligenter la mise à disposition des populations riveraines de la décharge de la Minière des ressources d’accompagnement, une enveloppe de 20 millions de francs guinéens par famille, dans le cadre du déguerpissement prévu. Cette somme par famille est une manière de les dédommager pour libérer les lieux et se trouver d’autres endroits pour vivre.

Les populations concernées de cette décision du président de la République avaient jugés cette somme insuffisante. Selon eux, cet argent ne pourrait même pas les trouver une parcelle à plus forte raison les permettre de construire encore.

Le délai butoir fixé aux occupants était le 10 mai avant de le prolonger jusqu’au 22 juin. Le gouvernement et les occupants continuent à se faire de tiraillements pour la libération de cette zone Minière Dar-es-salam.

Ibrahima Sory Barry pour Aminata.com

Tel: (+224) 656 77 52 34

 

PARTAGER