Dédicace de  Tati Tati, le pari gagné de Labé

Lors du concert de Tati Tati au stade de Labé
Lors du concert de Tati Tati au stade de Labé

Comme pressenti, le stade régional Elhadj Saifoulaye Diallo a paru exigu pour le public mélomane de Labé qui n’a pas voulu se raconter la sortie de sa coqueluche Mamadou Bhoye Diallo Aka Jah free, Aka Tati.

Comme, il est devenu une habitude, le public n’a commencé à se pointer qu’à 21 h passée.

Et pendant ce temps, certains artistes en herbe se sont succédés pour chauffer la scène parmi lesquels : Boub G, Faby,  Aladji Lolipoop de Mamou pour ne citer que ceux là.

Apolo j, chanteur franco guinéen de renom est aussi venu accompagner l’évènement de son talent.D’autres comme Maxim BK, skyboys, AHD ou  Kentos suivront.

Le bureau fédéral de l’UFDG conduit par Cellou Baldé député de la République a aussi assisté au sacre de Jah Free et pour l’occasion, l’élu a tenu une poignée de mots dont voici la quintessence,traduit du pular au Français.

<<Ce soir je ne suis pas inquiet mais de cette soirée je tire fierté, il a fallu que que quelqu’un voit Tati, le soutienne pour qu’il soit ce qu’il est, continuons tous à soutenir les jeunes dans tous les domaines…>>

A 22 h pétantes, Sealand Kutchy accompagné par un orchestre interprète one love de Bob Marley et séduit la forêt humaine du stade, puis  vêtu d’un Bazin sombre, brodé sur la longueur Tati Tati commence un live marathon qui  s’achèvera sur le son phare de l’album dédié à la cité de Karamoko Alfa.

Un arrêt sera observé aussi au cours duquel, la mère de l’artiste et celle de son encadreur seront présentées au public.

Ousmane K. Tounkara