Déclaration de l’Association de la presse étrangère en Côte d’Ivoire (Ape ci) relative à la Journée Mondiale de la Liberté de la Presse 2019

Top de nos lecteurs

Labé : 305 cas contacts  du ”diaspo” de Serima identifiés  et en observation

A en croire la plus haute autorité  sanitaire de la région, Docteur Oudy Bah, le cercle des contacts  s' est élargi à  cause des...

Banlieue de Conakry: un présumé braqueur tué par arme à feu

L'insécurité bat son plein en cette période de couvre-feu à Conakry et ses environs. Un malfrat a été abattu par arme à feu à...

Plan de riposte économique : Dr Ousmane Kaba dénonce où il y a de problèmes

Suite aux annonces des mesures de riposte économique face au Covid-19 , le président du PADES a fait son analyse ce mercredi.Invité dans...

Siguiri: près de 70 millions GNF emportés par des malfrats dans une attaque

Les attaques armées se multiplient sur les différents axes routiers de la Guinée. Le dernier cas en date s'est produit dans la journée du...
Alpha Oumar Diallohttps://aminata.com
Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Chers confrères, chères consoeurs, ce vendredi 3 mai, nous allons une fois encore, tous ensemble, célébrer la Journée mondiale de la liberté de la presse. Cette journée ne sera ni une célébration de plus ni une célébration de trop. Ce sera plutôt une station indispensable sur la voie de la conquête de la liberté totale de la presse. Car, la lutte pour la liberté est une quête permanente.

En côte d’Ivoire, loin d’être une chimère, cette lutte porte du fruit. La preuve par la nouvelle loi sur la presse qui consacre la dépénalisation des délits de presse. Toutefois, la plus grande avancée reste par-dessus tout la suppression de la détention provisoire de journalistes qui était une pratique régulière dans le pays jusqu’à un passé récent. Cette avancée a permis au pays de gagner 11 places dans le classement mondial de la liberté de la presse 2019 en passant de la 82e position à la 74e avec un score global de +0,56. Selon Reporter sans frontière (RSF), la Côte d’Ivoire a en effet enregistré moins d’atteintes à la liberté de la presse en 2018.

A LIRE =>  Cellou Dalein exprime son soutien au chef de file de l’opposition malienne Soumaila Cissé

Cependant, d’énormes efforts restent encore à faire de la part du gouvernement ivoirien. Notre inquiétude gagne en intensité au fur et à mesure que nous progressons allègrement vers le scrutin présidentiel de 2020.

A LIRE =>  Journée internationale de la femme : levons-nous toutes ensemble pour mettre fin au fléau de féminicide

Le thème de cette année de la Journée mondiale de la liberté de la presse qui est « le rôle des médias dans les élections et la démocratie » ne peut donc qu’être parfaitement judicieux. Comme le dit si bien António Guterres, Secrétaire général de l’ONU, « il ne saurait y avoir de pleine démocratie sans accès à une information transparente et fiable. La liberté de la presse est la pierre angulaire de l’édification d’institutions justes et impartiales ; elle permet aussi de mettre les dirigeants devant leurs responsabilités et d’exprimer la vérité face aux puissants ». L’Association de la presse étrangère en Côte d’Ivoire (Ape ci) encourage à cet égard le gouvernement ivoirien à respecter jusqu’au bout et dans les moindres détails son engagement en faveur de la liberté de la presse prescrit par la nouvelle loi.
Ce, afin que les journalistes en générale, et particulièrement ceux qui travaillent pour les médias étrangers en Côte d’Ivoire puisse jouer pleinement leur rôle, qui est d’informer dans le respect des règles de l’éthique et la déontologie, dans le processus démocratique et électoral.

Cette forte conviction qui est nôtre est d’ailleurs renforcée par la Directrice générale de l’Unesco, Mme Audrey Azoulay, quand elle affirme que « la liberté de la presse est la pierre angulaire des sociétés démocratiques. Tous les États, toutes les nations, se fortifient par l’information, le débat et la confrontation des points de vue. À l’heure de la multiplication de discours de défiance et de délégitimassions de la presse et du travail journalistique, il est primordial que la liberté d’opinion soit garantie par l’échange libre des idées et des informations fondées sur des vérités factuelles ». Les décideurs ivoiriens ont donc tout naturellement plus à gagner qu’à perdre en oeuvrant pour un environnement favorable aux médias et où l’exercice du métier de journalisme devient tout simplement passionnant et
sécurisant à tout point de vue.

A LIRE =>  Moustapha Baldé, maire de la commune urbaine de Lelouma : « ce que nous avons pu faire… »

Bonne célébration de la Journée mondiale de la liberté de la presse.
La Présidente

M’ma Camara

- Advertisement -

A lire également

- Advertisement -

L'info première en Guinée

Labé : 305 cas contacts  du ”diaspo” de Serima identifiés  et en observation

A en croire la plus haute autorité  sanitaire de la région, Docteur Oudy Bah, le cercle des contacts  s' est élargi à  cause des...

Banlieue de Conakry: un présumé braqueur tué par arme à feu

L'insécurité bat son plein en cette période de couvre-feu à Conakry et ses environs. Un malfrat a été abattu par arme à feu à...

Plan de riposte économique : Dr Ousmane Kaba dénonce où il y a de problèmes

Suite aux annonces des mesures de riposte économique face au Covid-19 , le président du PADES a fait son analyse ce mercredi.Invité dans...

Siguiri: près de 70 millions GNF emportés par des malfrats dans une attaque

Les attaques armées se multiplient sur les différents axes routiers de la Guinée. Le dernier cas en date s'est produit dans la journée du...

Orange Guinée auprès du Ministère de la Santé dans la lutte contre le Covid 19

C’est ce mardi 7 avril 2020 que M. Aboubacar Sadikh Diop (Directeur Général d’Orange Guinée) et le Colonel Rémy Lamah (Ministre de la Santé),...
0 Shares
x