Début musclé des opérations de déguerpissement des taxis motos des artères du centre ville

Top de nos lecteurs

Labé-  La commune et les bouchers accordent leurs violons sur le prix de la viande

Alors que le prix au kilo de la viande a subitement flambé les jours qui ont précédé la célébration de l’Aïd el Fitr 2020,...

Labé- Les sapeurs pompiers veillent-ils sur l’hôpital ou sont-ils là pour extorquer de l’argent aux citoyens ?

Postés à la façade d’entrée de l’hôpital régional de Labé pour faire régner l’ordre et faire respecter les mesures d’urgences sanitaires, certains agents de...

AKB massacre Bantama Sow: « je n’attends rien de ces plaisantins »

Le projet entamé par le ministère des sports, de la culture et du patrimoine historique dans le cadre d’indemniser les gloires du pays suscité...

“Si nos salaires de mars, avril et mai ne sont pas payés, nous allons boycotter la reprise des cours”, menace le SEPGUI

Privés de salaires depuis par les fondateurs des écoles depuis le début de la crise sanitaire de Coronavirus, les enseignants du privé de Guinée...
Alpha Oumar Diallohttp://aminata.com
Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

En marge des échauffourées entre taxis motos et agents de la garde communale de Labé survenues le weekend dernier et qui s’est soldé par des blessés et un important dégât matériel dont l’incendie du tricycle de service de la garde  communale, la commune a décidé de la suppression de certaines stations de taxis situées au centre ville.

Mardi les taxis motos affichaient déjà leur désaccord mais l’opération déguerpissement a commencé tôt ce mercredi appuyé par les forces de l’ordre requis pour la circonstance

A LIRE =>  UBA célèbre la Journée de l'Afrique (25 mai)

Le secrétaire général du syndicat UST Sow Alpha Abdoulaye estime que la manière n’était pas la meilleure de faire partir les taxis motos surtout qu’en tant que responsables ils étaient prêts à accompagner la commune :

« lorsque nous sommes allés à la commune, ils ont dit que c’est une information qu’il nous donne et qu’il n’y avait pas de négociations, on avait  convenu qu’on devait accompagner la commune dans le déguerpissement, ls nous ont donné l’heure, c’était entre neuf heures et dix heures mais on a été surpris par leur action car dès 6 heures, ils ont déployé les services de sécurité et ont commencé à interpeller les chauffeurs venus faire des courses… »

 

A la commune le premier vice maire Mamadou Aliou Sampiring Diallo demandent aux hommes en tenue orange de mettre la balle à terre, il a tenu à rappeler que c’est loin d’être un règlement de compte mais une nécessité de rendre la circulation u centre ville fluide tout en précisant qu’hormis les taxis motos les étalagistes sont concernés ainsi que toute personne empiétant sur l’espace public et obstruant le passage.

A LIRE =>  Le ministre Taran est-il impliqué dans l'arrestation des militants du FNDC dans son village natal?

Ce mercredi la ville est certes grouillante de monde mais bien de magasins sont restés fermés à cause de leurs propriétaires qui avaient la peur au ventre.

Une sono tournante parcourait la ville et sensibilisait la foule.

Ousmane K. Tounkara

- Advertisement -

A lire également

L'info première en Guinée

Labé-  La commune et les bouchers accordent leurs violons sur le prix de la viande

Alors que le prix au kilo de la viande a subitement flambé les jours qui ont précédé la célébration de l’Aïd el Fitr 2020,...

Labé- Les sapeurs pompiers veillent-ils sur l’hôpital ou sont-ils là pour extorquer de l’argent aux citoyens ?

Postés à la façade d’entrée de l’hôpital régional de Labé pour faire régner l’ordre et faire respecter les mesures d’urgences sanitaires, certains agents de...

AKB massacre Bantama Sow: « je n’attends rien de ces plaisantins »

Le projet entamé par le ministère des sports, de la culture et du patrimoine historique dans le cadre d’indemniser les gloires du pays suscité...

“Si nos salaires de mars, avril et mai ne sont pas payés, nous allons boycotter la reprise des cours”, menace le SEPGUI

Privés de salaires depuis par les fondateurs des écoles depuis le début de la crise sanitaire de Coronavirus, les enseignants du privé de Guinée...

Couvre-feu en Guinée : des bavures des forces de l’ordre signalées dans les périphéries de Conakry

Les plaintes se multiplient contre les forces de l'ordre depuis l'instauration du couvre-feu pour empêcher la propagation de la maladie à Coronavirus en Guinée....
0 Shares
x