A LA UNEPolitique

Date du 22 mars : “Salif Kebé vient de prouver son mépris à l’égard du peuple de Guinée », fustige Kalil Diallo

Alors que les acteurs nationaux et la communauté internationale s’activent à trouver une solution pacifique à la crise que traverse notre pays, l’instance chargée d’organiser les élections en Guinée vient lors d’une plénière d’adopter la date du 22 mars pour le couplage du référendum contesté et des élections législatives.

Réagissant à cette décision de la CENI, le président du Collectif des jeunes démocrates de Guinée pense que cette décision unilatérale et irréfléchie aura des lourdes conséquences dans la stabilité du pays.

« Salif Kébé et son clan de mafieux viennent de prouver une fois encore leur mépris pour le peuple de Guinée et de ses aspirations à la liberté. Cette décision risque de provoquer des lourdes conséquences dans la stabilité de notre pays. Et j’espère que Salif Kébé et ses complices seront les premiers á payer le prix de cette trahison du peuple. Car le peuple ne se laissera pas faire. Cette décision si elle est entérinée par le Alpha Condé et je crois que ça sera le cas plongera le pays dans une situation de chaos. On le souhaite pas mais si ça tourne mal, lui Kébé et tous ceux qui sont en train de faire la promotion de 3éme mandat subiront la colère populaire »

A LIRE =>  La rencotre de Cellou dalein Diallo avec M. Mahamat Saleh Annadif, Représentant Spécial du SG des NU en Afrique de l’Ouest et au Sahel

Cependant, le jeune leader espère qu’Alpha Condé sera animé par des bons sentiments et refusera d’entériner une telle décision jusqu’á ce qu’un consensus soit trouvé entre les différents acteurs de la république.

Ousmane Cissé

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »
Enable Notifications    OK No thanks