C’est à l’occasion de la célébration du 32ème anniversaire de l’émission  « Papier plume parole », animée par Mohamed Salif Keita à la RTG qu’un forum des médias et du dialogue interculturel a été lancé ce mercredi 8 novembre 2017, à Conakry.

C’est la bleu zone de Kaloum qui a servi le cadre de rencontre des éminents écrivains guinéens, Africains et dans le monde. La cérémonie d’ouverture a marqué la présence du ministre de la communication, Rachid N’diaye, celui de la jeunesse et de l’emploi, Moustapha Naité, l’ambassadeur d’Allemagne en Guinée et des enseignants venant des universités guinéennes et françaises.

Dans son allocution,   l’animateur de l’émission Salif Keita a indiqué qu’il est heureux de voir ces grands écrivains qui ont fait le déplacement pour l’anniversaire de l’émission « papier plume parole ».

«  La plus part d’entre eux, ont des programmes scolaires ici, c’est pourquoi, je profite de cette occasion pour inviter les étudiants et les élèves à venir assister à ce forum.  Il y a Aliou Nfantouré qui a écrit le roman le cercle des tropiques. C’est l’occasion de le connaitre personnellement parce que c’es la première fois qu’il se déplace pour venir célébrer cette émission.  Parce que comme il le dise lui-même que c’est cette émission qui a fait connaitre ses œuvres dans le pays », a-t-il indiqué.

Avec ces éminents écrivains, M. Keita, appuyé  par l’harmattan Guinée a souligné qu’ils travailleront pour permettre aux jeunes guinéens de connaitre les propriétaires de certains ouvrages et de s’intéresser à la culture.

« Il n’y a pas de secret dans la réussite intellectuelle, il faut lire tout est dans le livre. C’est en cela que nous avons organisés ce forum des médias et du dialogue interculturel. Pourquoi dialogue interculturel, parce que vous avez plusieurs nationalités qui se sont réunis ici pour parler du journalisme et du livre. Donc les journalistes culturels sont invités à venir écouter les grands journalistes qui ont fait le déplacement et les écrivains », a-t-il invité.

De son côté, le ministre de la communication, Rachid Ndiaye a déclaré que c’est un rendez-vous sur lequel les problématiques de la littéraire en générales vont être échangées. Parce que, selon lui, la littérature c’est un élément très important qui malheureusement est en train d’être reléguée au second plan, au profil d’autres démarches culturelles beaucoup plus instantanées, mais il faut rappeler que les écrivains sont beaucoup utiles à un pays.

« C’est eux qui sont les témoins des temps qui passent et puis les écrivains sont l’incarnation de la liberté d’expression. Et c’est important que cette vocation ne soit pas annulée chez les jeunes générations qui malheureusement  s’intéressent beaucoup plus de ce qui est numérique, ce qui est de l’actualité immédiate, sans avoir tout ce qui est profondeur », a-t-il regretté.

Il a profité de l’occasion pour souligner que c’est un plaisir pour lui de découvrir à travers ce forum un grand écrivain guinéen, il s’agit de Mohamed Touré dit Aliou Nfantouré.

«  J’ai lu son livre depuis 30 ans, le cercle des tropiques. C’est un grand plaisir pour moi, parce qu’à travers cette littérature il a raconté une partie de notre histoire », s’est réjoui M. Ndiaye.

Ce forum s’est déroulé sans son initiateur Alimou Camara, professeur en lettres modernes à l’Université Paris-Est Créteil qui est décédé le 2 novembre dernier à Conakry. C’est une occasion pour ces collaborateurs de ce forum de le rendre un vibrant hommage.  Ce projet qui prendra fin le vendredi 10 novembre 2017, a été appuyé par la coordination de Conakry capitale mondiale du livre.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel : (+224) 620 10 70 71

 

 

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here