orange guinee guicopres uba guinee votre

Coyah la présence des bateaux pirates : le ministre Fréderic Loua durcit le ton

Dans l’émission des grands gueules de la Radio Espace FM, ce jeudi 25 octobre 2018,  le Ministre des Pêches, de l’Aquaculture et de l’Economie Maritime, Fréderic Loua s’est exprimé sur le cas des bateaux de pêche chinois qui ont fait l’objet de panique dans la préfecture de Coyah. 

Dans son intervention le ministre des pêches Fréderic Loua : « j’avais déjà pris des dispositions  en ce  sens qu’il y avait déjà une mission sur le terrain pour déguerpir un certain de nombre d’agents de surveillance, des agents d’inspection générale de mon  ministère,  des corps habillés. Des dispositions s’agissant maintenant du contrôle de la police des pêches, il me revient de faire maintenant  des enquêtes pour voir qui est derrière et comment ce piratage s’est-il passé », a fait savoir le premier responsable du département des pêches.

Sur le terrain dans la préfecture de coyah ,  le  ministre  Fréderic Loua , explique : « A  présent, nous sommes à kassogna , je suis avec les gens de l’armée marine , les enquêteurs , des populations , les autorités administratives et  mes inspecteurs   Nous sommes entrain de fouiller les bateaux, pour le moment on a vu que des poissons. Les bateaux qui sont mis en cause, étaient une société  basés à Dubréka, 8 navires de pêche artisanale. Les huit étaient connus de mon ministère. Ils sont enregistrés  au département ».

Parlant de ces bateaux étrangers, qui ont déstabilisé la préfecture, il a fait savoir qu’ils ont pris une décision pour interdire les activités de pêche. Mais,  ceux qui les ont outrepassées : «  je vais prendre mes dispositions par rapport à ça », a-t-il prévenu les propriétaires des navires arraisonnés.

Plus loin, le ministre dira : «Nous allons procéder à  l’arraisonnement de ces  bateaux. Ces bateaux étrangers ne vont plus pêcher en Guinée. Ils seront arraisonnés comme la dernière fois que j’avais arraisonnée  un navire industriel  qui était venu pécher dans nos eaux et ces hors de la loi de ces bateaux ont payé une  amende variant de 100.000 et jusqu’à 1 millions d’Euros ».

Zézé Enèma Guilavogui pour Aminata.com

Zezeguilavogui661@gmail.com

Tel : (+224) 622-344-542

 

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »