Consultations nationales: le premier ministre ignore des ténors de l’opposition et de la société civile

Kassory Fofana, premier ministre chef du gouvernement
Kassory Fofana, premier ministre chef du gouvernement
Comme le lui a recommandé le président Alpha Condé, le premier ministre Kassory Fofana a entamé en début de semaine, des consultations avec les acteurs sociopolitiques en vue d’un changement constitutionnel.
Après avoir reçu le président de la commission électorale nationale indépendante (CENI), Kassory Fofana a rendu public son planning dans la soirée du mercredi 11 septembre 2019.

Le chef du gouvernement a préféré ignoré la grande majorité des partis politiques de l’opposition guinéenne mais aussi des plateformes de la société civile qui sont parmi les plus représentatives.

Parmi les opposants au régime d’Alpha Condé, seuls le chef de l’opposition et l’Union des forces républicaines (UFR) de Sidya Touré qui sont invités. Il ignore des partis comme le Bloc Libéral (BL) de Faya Milimono qui est la quatrième force politique du pays, le PDN de Lansana Kouyaté, le PADES du Dr Ousmane Kaba, l’UFD de Baadiko etc. Alors que des petits partis de la mouvance présidentielle comme RDIG de Jean Marc Teliano sont invités.

Du côté de la société civile, la PCUD dirigée par Abdrahmane Sanoh, le Balai Citoyen de Sékou Koundouno, le CNOSC-DDG de Salmana Diallo sont oubliés.

Beaucoup s’interrogent pourquoi ceux-ci ont été ignorés par le premier ministre Ibrahima Kassory Fofana dans son programme.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942