Tenue de la deuxième Session du Comité de pilotage du Projet d’Appui à l’amélioration de la Gouvernance des Redevances Minières
Tenue de la deuxième Session du Comité de pilotage du Projet d’Appui à l’amélioration de la Gouvernance des Redevances Minières

La deuxième Session du Comité de pilotage du projet d’appui à l’amélioration de la gouvernance des redevances minières (AGREM) dans les préfectures de Boké et de Boffa s’est tenue ce Jeudi 28 février 2019 à Conakry.

Les différents acteurs et membres du Comité de pilotage ont discuté autour du niveau stratégique et opérationnel des résultats obtenus en 2018 et d’harmoniser les approches sur le plan de travail 2019.

Selon les organisateurs de cette rencontre, AGREM vise principalement à appuyer le gouvernement dans la recherche d’une plus grande équité et transparence dans la mobilisation et la gestion financière des fonds générés par l’industrie extractive minière. Afin, à leurs dires,  d’assurer de meilleures retombées socioéconomiques pour les collectivités locales de ces deux préfectures à travers la mise en place d’une planification financière simplifiée et adaptée aux collectivités locales, l’élaboration et la mise en œuvre d’une politique locale d’investissement et de gestion des équipements, incluant le secteur privé local et le recours au financement privé par la mobilisation des ressources auprès du secteur bancaire nationale, des sociétés minières et des fondations minières.

Dans son discours, Eloi Kouadio IV Directeur Pays adjoint PNUD s’est réjoui de l’implication des structures nationales qui jouent un rôle de premier plan dans la mise en œuvre de ce Projet, notamment le ministère de l’administration du territoriale et de la décentralisation, le ministère des mines et de la Géologie ainsi que la Chambre des mines de Guinée.

De son côté, Malick Ndiaye Président de la Chambre des Mines, a demandé l’appui du Projet dans l’opération du Fonds de Développement Économique Local (FODEL) qui vise à pacifier davantage les zones minières à travers la construction des infrastructures de base, leur équipement pour l’amélioration du cadre de vie des collectivités des localités minières.

Prenant la parole, Diamori Condé Secrétaire général du ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation (MATD) et Président du Comité de Pilotage a dit que ce projet  joue un rôle significatif dans la cohabitation pacifique entre sociétés minières et communautés locales et dans la réduction des conflits ainsi que  la restauration de la  confiance et le renforcement de la cohésion sociale dans les deux préfectures.

La présentation du Projet AGREM aux nouveaux élus locaux, la recomposition des membres du Comité de Concertation dans les localités minières (CCLM) qui a pour objectif de créer un climat de paix et de bonne cohabitation entre les communautés et les sociétés minières sur place font partie des recommandations de cette deuxième session.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942