Depuis un certain moment, la vie sociopolitique guinéenne est caractérisée par des manifestations à répétition, qui occasionne des pertes en vie humaine. C’est dans ce contexte que les femmes de l’opposition ont décidé de manifester à leur façon.

Initialement prévue ce mercredi 21 mars 2018 à 9h, devant le ministère de la justice, le sit-in des femmes de l’opposition n’a finalement pas eu lieu.

Suite au communiqué de gouverneur de la Ville de Conakry, Mathurin Bagoura interdisant le sit-in des femmes de l’opposition pour non fondement de leur demande, le centre ville de Conakry (Kaloum) était inondé des forces de défense et de sécurité.

On pouvait voir en cour de route, du Pont de 08 novembre jusqu’à devant, le palais Sékoutouréya, un dispositif sécuritaire impressionnant. On pouvait remarquer des camions et des voitures de police et de la gendarmerie un peu partout, surtout au niveau des grands carrefours de Kaloum.

La devanture du ministère de la justice était vide tout ce passait comme à l’accoutumer, les gens vaquaient à leurs activités.

Tout ce qu’on a pu constater sur les lieux, c’est la présence des policiers et leurs véhicules. Un peut plus loin un camion à eau chaude était stationné. Certains passages étaient aussi bloqués sur cette voie par la sécurité pendant la mâtiné.

Jusqu’à l’heure à la quelle on quittait les lieux aucune femme de l’opposition n’était présente.

Lamarana Diallo

Tel:(+224) 623 27 55 45

 

 

PARTAGER