A LA UNEJustice et Droit

Conakry: le 75e anniversaire de la déclaration universelle des droits humains célébré à Matoto 

Comme partout dans le monde, le 75e anniversaire de la déclaration universelle des droits humains a été célébré en Guinée ce samedi 10 décembre 2022. À Conakry, c’est la mairie de Matoto qui a accueilli la cérémonie qui a mobilisé autorités locales, sages, femmes et jeunes de la localité.

 L’occasion a été mise à profit pour échanger sur des sujets de droits humains.

El hadj Mamadouba Soumah, président du conseil de quartier de Gbessia

Interrogé sur le sujet,  El hadj Mamadouba Soumah, président du conseil de quartier de Gbessia a tout d’abord remercié ceux qui ont choisi la commune de Matoto pour célébrer cette importante journée.

« Tout droit doit être respecté.  Cette journée est fêtée aujourd’hui, les citoyens de matoto seront très reconnaissants  envers les organisateurs de cette journée.  Parce que, le droit de l’homme mérite que l’on en parle à tout moment », a-t-il indiqué. 

Poursuivant, El hadj Mamadouba Soumah suggère des sensibilisations en langues locales afin de permettre à tous les citoyens de s’imprégner du sujet.

, Ibrahima Sacko, chargé des programmes et de protection des droits humains au Haut commissariat des droits de l’homme en Guinée

De son côté, Ibrahima Sacko, chargé des programmes et de protection au Haut commissariat des droits de l’homme en Guinée a au nom de Patrice Vahard représentant résident de ONU Droits de l’homme dit que les questions des droits de l’homme, c’est pour tout le monde.

 « Aujourd’hui, nous avons appelé nos mamans, nos sœurs, nos frères pour que tout le monde comprenne un peu la portée de ce qu’on appelle les droits de l’homme. Parce que ce sont des droits qui sont inhérents à la personne humaine. C’est vrai que la République de Guinée a ratifié la quasi-totalité des conventions internationales en matière des droits de l’homme et des droits humains. Nous travaillons beaucoup avec le gouvernement guinéen surtout celui de la transition pour la mise en oeuvre ce que la Guinée a prise au niveau international », a-t-il fait savoir.

A LIRE =>  Conakry : malade, Amadou Damaro Camara admis à l'hôpital Ignace-Deen pour des soins

 Pour lui, la question des droits de l’homme c’est un mirage, à chaque fois que vous vous rapprochez il y a des nouveaux enjeux qui émergent. 

« Il faut reconnaître que même le fait de ratifier ces conventions est déjà un grand progrès. Nous sommes en train aussi de travailler avec le gouvernement pour améliorer la question des droits de l’homme », a-t-il renchéri.

Mamadouba Tos Camara, maire de Matoto

Très satisfait du choix porté sur sa commune pour célébrer le 75e anniversaire de la déclaration universelle des droits humains, Mamadouba Tos Camara, maire de Matoto affirme qu’il est de son devoir de faire en sorte que  la population y adhère. 

 « Qui parle de dignité, parle de personnalité humaine, qui parle de liberté parle du respect des droits et des lois en République de Guinée. Le colonel Mamadi Doumbouya, président de la République en a fait aujourd’hui sa priorité depuis son arrivée », a-t-il dit devant ses citoyens.

Aliou Barry pour Aminata.com

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Translate »