A LA UNEEconomieLibre OpinionSocieties & Divers

Guinée / Kaloum : stationnements payants, entre le conventionnel et le non conventionnel, ça frôle le désordre

Kaloum, le centre administratif de la Guinée déborde de parkings improvisés. Chaque matin en dehors des jours fériés ou les week-ends, c’est là que se retrouvent la plupart des fonctionnaires, hommes d’affaires, et autres couches socioprofessionnelles. Chacun débarque avec son propre agenda parfois dans une atmosphère à la limite de l’anxiété.

Dans une capitale qui bouillonne et où des milliers de personnes se donnent rendez-vous chaque jour, les stationnements payants aménagés par la municipalité et d’autres, ne suffisent plus. Ce qui laisse le champ libre à de nombreux vigiles postés devant des centres d’affaires, de s’offrir l’occasion d’arrondir les angles en érigeant le long de la voie qui jalonne leurs postes, quelques mini-parkings qui frôlent le désordre.

Ce, dans un milieu déjà étouffé par les interminables bouchons à couper le souffle. La capitale guinéenne est tout simplement désordonnée tout comme Erdogan, le président turc aurait dit du palais Sékhoutoureya qu’il est digne d’un « taudis ». Ici plus qu’ailleurs, c’est la course pour la survie dans un océan de stress au bord de l’océan Atlantique.

Au-delà de la précarité à l’origine de ces parkings de fortune, il convient d’insister sur le caractère obsolète de Kaloum dans le grand Conakry. Une capitale où tout ou presque doit être repensé. À propos des parkings, en dehors des services publics, les établissements privés, du moins quelques-uns, immobiliser son véhicule à Kaloum pour une partie de la journée relève d’un parcours du combattant.

A LIRE =>  Coup d'État en Guinée: les ministres d'Alpha Condé interdits de quiter le pays, vers un gouvernement d'union nationale

« Quand le chat n’est pas là, les souris dansent », dit un dicton. C’est pourquoi, les vigiles et autres débrouillards continueront d’ajouter au désordre de Kaloum. Tu gares tu payes, en plus tu devras laisser la clé de ta voiture qu’ils peuvent manœuvrer à chaque occasion pour céder le passage à un autre « client » qui reprend le volant. Et tant mieux si l’on est épargné d’un éventuel trafic de clé double, la spécialité de certains partisans de moindre effort rompus dans le vol.

Le #Patriote

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »
Enable Notifications    OK No thanks