Conakry: des présumés meurtriers d’un policier arrêtés, les assassins des opposants dans la nature

Top de nos lecteurs

AKB massacre Bantama Sow: « je n’attends rien de ces plaisantins »

Le projet entamé par le ministère des sports, de la culture et du patrimoine historique dans le cadre d’indemniser les gloires du pays suscité...

“Si nos salaires de mars, avril et mai ne sont pas payés, nous allons boycotter la reprise des cours”, menace le SEPGUI

Privés de salaires depuis par les fondateurs des écoles depuis le début de la crise sanitaire de Coronavirus, les enseignants du privé de Guinée...

Couvre-feu en Guinée : des bavures des forces de l’ordre signalées dans les périphéries de Conakry

Les plaintes se multiplient contre les forces de l'ordre depuis l'instauration du couvre-feu pour empêcher la propagation de la maladie à Coronavirus en Guinée....

Chérif Abdallah: “Alpha tue le peuple et le pays”

DECLARATION GOHAÀ l’occasion de l’oraison funèbre de William Sassine, un ministre de l’actuel gouvernement avait dit « le 1er président de la Guinée avait...
Alpha Oumar Diallohttp://aminata.com
Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Une semaine après le meurtre de deux jeunes proches de l’opposition républicaine suivi du lynchage d’un policier à Wanidara, les autorités policières ont présenté ce mardi 13 novembre 2018, 25 personnes soupçonnées d’avoir participé à l’assassinat de cet agent des services de sécurité.

Sur la liste des personnes arrêtées, on retrouve de nombreux mineurs, une femme et des personnes âgées dont l’un des muezzins de la mosquée de Wanidara marché du nom de Mamadou Kaba Bah.

Interrogés, les accusés ont rejeté les faits qui leur sont reprochés.

A LIRE =>  Bah Oury : « dans ce pays, il n’y a pas de conviction politique »

Le muezzin affirme qu’il se rendait à la mosquée lorsque les policiers l’ont agressé en retirant les clés de la maison de Dieu.

J’étais en partance pour la mosquée, mais, quand j’ai vu les agents de la police venir, je me suis retourné chez moi où ils m’ont trouvé. Un d’entre eux, a jeté une pierre sur mon toit. Je lui ai dit de cesser, que je suis le propriétaire de la maison. Ainsi, il a appelé ses amis policiers qui sont venus me gifler. Je leur ai dit de me laisser partir à la mosquée. Un d’entre eux, a directement pris les clefs de la mosquée dans ma poche. Moi, je suis responsable d’une famille de 12 enfants. Je ne suis pas quelqu’un qui sort pour jeter des cailloux dans la rue. Mon âge a dépassé ça. Que Dieu m’en garde”, a-t-il expliqué.

A LIRE =>  Manifestation après le ramadan : le gouvernement menace de sévir

De l’autre côté, aucun présumé auteur du double meurtre des deux jeunes et des exactions subies par des citoyens dans la même localité n’a été présenté.

Depuis 2011, 100 opposants ont été tués par balles au cours des manifestations politiques à Conakry. Le gouvernement a souvent annoncé l’ouverture d’enquêtes qui n’ont toujours pas été fermées.

Comme celles qui les ont précédées, Je suis convaincu que ces deux dernières victimes n’auront pas justice”, disait Cellou Dalein Diallo jeudi 8 novembre dernier en dénonçant les assassinats par balles de deux de ses partisans la veille à Wanidara.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

Tel : (+224) 622 304 942

- Advertisement -

A lire également

L'info première en Guinée

AKB massacre Bantama Sow: « je n’attends rien de ces plaisantins »

Le projet entamé par le ministère des sports, de la culture et du patrimoine historique dans le cadre d’indemniser les gloires du pays suscité...

“Si nos salaires de mars, avril et mai ne sont pas payés, nous allons boycotter la reprise des cours”, menace le SEPGUI

Privés de salaires depuis par les fondateurs des écoles depuis le début de la crise sanitaire de Coronavirus, les enseignants du privé de Guinée...

Couvre-feu en Guinée : des bavures des forces de l’ordre signalées dans les périphéries de Conakry

Les plaintes se multiplient contre les forces de l'ordre depuis l'instauration du couvre-feu pour empêcher la propagation de la maladie à Coronavirus en Guinée....

Chérif Abdallah: “Alpha tue le peuple et le pays”

DECLARATION GOHAÀ l’occasion de l’oraison funèbre de William Sassine, un ministre de l’actuel gouvernement avait dit « le 1er président de la Guinée avait...

Guinée : ils ont voté pour “renouveler son permis de les tuer”

“La politique ce n’est qu’une certaine façon d’agiter le Peuple avant de s’en servir.” Talleyrand-Périgord. « Nous demandons que cette Constitution qui est falsifiée soit...
0 Shares
x