orange guinee guicopres uba guinee votre

Conakry : C’est parti pour la 7ème réunion du comité de pilotage du projet CEDEAO-UE sur les armes légères

Les autorités guinéennes ont procédé au lancement des travaux de la 7ème  réunion sous regionale du comité de pilotage du Projet CEDEAO-UE sur les armes légères ce Lundi 7 Mai 2018 à Conakry.

Selon les organisateurs, le contrôle effectif des armes légères et petites calibres(ALPC) est devenu une préoccupation majeure pour la CEDEAO et ses partenaires au développement.

« Pour y faire face, en 2015, dans le cadre du 10ème F)fonds européen de développement (FED), le projet sur les armes légères visant la mise en œuvre de ‘’programmes pilotes de collecte des armes (Désarmement contre développement communautaire) a été lancée. C’est un projet de la CEDEAO, financé par l’Union européenne et mis en œuvre par le PNUD. Ce projet couvre huit (08) pays regroupés au sein de deux blocs constitués, d’une part, par les Etats membres de l’Union du fleuve Mano (Cote d’Ivoire, Guinée, Liberia et Sierra Léone) et, d’autre part, par la région du sahel (Burkina Faso, Mali, Niger et Nigeria) », a-t-on expliqué à la presse.

Prenant la parole, Mr Eloi Kouadio IV Directeur Pays adjoint programme des nations unies pour le developpement(PNUD) en charge des programmes a au nom du Directeur Pays du PNUD, salué les  résultats obtenus par le projet en Guinée.

 « C’est le lieu et le moment pour moi de féliciter les commissions nationales et l’équipe du projet pour dévouement au cours de cette phase pilote du projet qui a permis d’engranger d’importants résultats en Guinée : Au nombre desquels :
7 324 personnes des communautés directement touchées à travers des sessions de sensibilisation, des causeries éducatives et des portes à portes.193 personnes, représentant des Forces de Défense et de Sécurité (FDS), des Organisations de la société civile et des leaders communautaires outillées et capables de collecter et de sécuriser les armes ; d’animer les processus de résolution des conflits et de lutte contre les violences basées sur le genre. Plus de 203 armes à feu individuelles de toutes catégories, de 1 829munitions et des grenades collectées, 5 microprojets financés et 5 autres en cours de financement pour 13 groupements communautaires en réponse au dépôt volontaire des armes. A ceux-là s’ajoute le renforcement des capacités opérationnelles de la ComNat-ALPC », a indiqué le cadre onusion.

Poursuivant son allocution, il a  invité les Commissions Nationales et l’équipe du projet à redoubler d’effort dans cette noble tâche de désarmement volontaire et de sécurisation des communautés de la zone du Projet.

Compte tenue des résultats atteints par cette phase du projet, il a  plaidé en faveur de son expansion vers d’autres zones.

À l’en croire, le PNUD ne ménagera aucun effort pour maintenir une synergie d’action avec les autres partenaires afin de mieux soutenir les commissions nationales et les bénéficiaires du projet dans leurs aspirations à la Paix, à la sécurité et au développement.

De leurs côtés, le Chef de division armes légères de la CEDEAO et lareprésentante de l’Union Européenne basée à Abuja se disent satisfaits du partenariat avec PNUD pour l’exécution fiable de projet qui contribue à augmenter le nombre de communautés sans armes vivant en Paix dans la sous-région en prenant en compte la dimension genre dans la mise en œuvre du Projet.

Présidant la rencontre, Dr Mohamed Diané Ministre d’État à la Défense nationale a salué les résultats atteints par le projet en ci-peu temps et sollicite son élargissement.

Les Coordonnateurs du projet des différents pays bénéficiaires et des membres du Président et des membres de la Commission Nationale de lutte contre la prolifération des armes légères (COMNAT) sont aussi présents à cette rencontre.

La rencontre  se poursuivra à Kindia où les membres du comité technique et les officiels participeront à des séances de destruction de munitions obsolètes et aux activités de marquage des armes.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

Tel: (+224) 622 304 942

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »