A LA UNEJustice et DroitSocieties & Divers

Cohésion sociale_Guinée: fin de la première phase de la campagne d’information et de sensibilisation sur la réconciliation nationale 

Lancée le 13 Novembre dernier, à Kindia, la première phase de la campagne d’information et de sensibilisation sur la réconciliation nationale en Guinée a été clôturée ce 27 Novembre 2023 à Mamou, constate Aminata.com à travers un de ses reporters.

Pendant deux semaines,  deux équipes composées de la commission technique chargée de la mise en œuvre des recommandations des assises nationales, du Secrétariat Général des Affaires Religieuses, du Ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation, du Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme, du Système des Nations Unies notamment l’ONU-Droits de l’Homme, l’UNFPA, le programme des nations unies pour le développement (PNUD), ainsi que le PBF et quelques ONG partenaires ont échangé avec habitants et autorités de plusieurs localités de la basse et Moyenne Guinée.

Au cours de ces activités organisées sous l’égide de la primature avec le soutien financier du système des nations unies, des messages de cohésion sociale et de réconciliation nationale ont été véhiculés par les uns et les autres.

Selon les organisateurs, cette première phase de la campagne d’information et de sensibilisation sur la réconciliation nationale en Guinée a touché 18.000 personnes. 

Partout, les populations ont exprimé leur satisfaction de la volonté du Gouvernement guinéen d’unir tous les Guinéens. Elles ont profité de l’occasion pour manifester leurs préoccupations notamment en ce qui concerne les modalités pratiques de mise en œuvre effective des 45 recommandations issues des assises nationales.

A LIRE =>  Cohésion sociale: la campagne de sensibilisation sur le processus de réconciliation nationale se poursuit en Moyenne et Basse Guinée (étapes de Koubia, Fria, Mali, Boffa, Gaoual)

Partenaire de premier plan, ONU-Droits de l’Homme, représenté dans la région de la Basse-Guinée par Eric Aimé Semien, Chef de l’unité de renforcement des capacités, et en Moyenne-Guinée par Thierno Sadou Diallo, chargé de Programme, s’est fortement engagé aux côtés de l’État guinéen et de la population pour expliquer aux cadres de l’administration publique au niveau déconcentré et décentralisé, aux membres des communautés, ainsi qu’aux institutions d’enseignement supérieur, les notions de droits de l’homme, de réconciliation nationale, ainsi que le rôle qu’ils peuvent jouer dans le processus de réconciliation nationale en cours, en lien avec la mise en œuvre des recommandations des Assises nationales.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Translate »