orange guinee guicopres uba guinee votre
Bantama Sow, ministre des sports et de la culture
Bantama Sow, ministre des sports et de la culture

COCAN 2025 : plusieurs villes du pays pourraient bénéficier des infrastructures importantes

En prélude de la Coupe d’Afrique des Nations prévue en 2025 en Guinée, plusieurs villes du pays pourraient bénéficier des nouveaux bâtiments (hôtel), des routes et des stades. Cette annonce a été faite par le ministre des sports de la culture et du patrimoine historique mercredi 11 novembre 2019 lors d’un point de presse annuel du Comité d’Organisation de la Coupe d’Afrique des Nations.

Cette rencontre a réuni les membres du COCAN dans un réceptif hôtelier de Conakry. Elle consistait aussi au lancement du site d’internet dudit comité. Dans son intervention le président du COCAN en même temps ministre des sports de la culture et du patrimoine historique est revenu sur la première rencontre de ce nouveau comité avec le Premier Ministre.

«  Lors que le premier ministre nous a reçu pour la première fois, nous étions venus à la cité chemin de fer ensemble. Nous avons visité le bâtiment qui avait été attribué depuis la création du premier COCAN2023, donc je prierai les médias de venir faire la comparaison », a déclaré Bantama Sow.

Comme prorogatif, le président du comité a le plein pouvoir de faire appel à toute personne qui peut apporter sa contribution à l’avancement du projet. C’est pourquoi deux personnalités en tenant compte de leurs profils et de leurs engagements ont été cooptées.

« Certains vont se poser la question de savoir, pourquoi on n’a pas créé des commissions ? Contrairement au COCAN 2023, il y a eu plusieurs commissions qui ont été créés. Pour créer le COCAN 2025, nous avons tiré des leçons du COCAN 2023. La coupe d’Afrique doit avoir lieu en 2025. Donc, on ne peut pas créer une commission aujourd’hui qui ne rentrera en fonction que 2 mois avant l’organisation de la coupe d’Afrique des nations. Donc, nous avons dit au fur et en mesure que nous allons avancer vers la date, les commissions seront créées et nous ferons appel à tous les guinéens, chacun dans sa compétence », a-t-il souligné.

Lors de cette rencontre qui a permis la présentation du site internet cocan-guinee.com, l’inauguration du siège du Comité d’Organisation de la Coupe d’Afrique des Nations en Guinée a été annoncée pour le 18 décembre prochain.

« Après l’inauguration, nous allons créer les comités de sites, quelque chose qui n’existait pas lors du comité 2023. C’est pourquoi, vous verrez, les gouverneurs dans les régions dans lesquelles la compétition doit se jouer membres du comité. Donc, le gouverneur de chaque ville sera le président du comité du site. Par exemple à Boké, le gouverneur de cette ville sera le président, il y aura un vice-président qui sera le préfet de la préfecture qui va abriter la compétition et d’autres membres qui vont les accompagner ».

Dans le choix des sites, selon le président du COCAN, il faut la distribution judicieuse des infrastructures parce qu’il faut éviter l’euphorie de réaliser des infrastructures juste pour un mois.

« Après nous sommes en face de comment exploiter ces infrastructures. Le cas de Labé par exemple, cette ville aura un stade de compétition, chaque poule comprendra 4 équipes. Nous allons réaliser un village COCAN pour deux équipes à Timbi-Madina. Timbi-Madina n’a pas de route. Donc, nous allons bitumer de Hafia à Timbi-Madina pour permettre aux équipes qui vont habiter à Timbi-Madina de rejoindre le site de compétition qui sera Labé. C’est pour permettre à Timbi-Madina d’avoir après la compétition un terrain de compétition et des bâtiments », a annoncé Bantama Sow avant d’ajouter que Pita aussi aura un village COCAN où deux équipes vont habiter. Donc après la CAN, Timbi-Madina, Labé et Pita profiteront des infrastructures de la CAN.

La ville de Conakry où le gouverneur de la ville devient le président du comité du site de Conakry, « Nous allons utiliser le stade du 28 septembre qui va être reconstruite à un stade de 35 000 places mais au-delà, notre souhait, c’est que toute la devanture du stade soit transformée à d’autres activités, à des bureaux, des hôtels ou à des supermarchés pour permettre de continuer à gérer le stade même s’il n’y a pas de football », a-t-il fait savoir.

«  Donc, les équipes qui vont competir à Conakry seront logées à Coyah. Nous allons réaliser de ce côté aussi un village COCAN qui va permettre la préfecture de Coyah d’avoir un terrain parce que chaque ville doit avoir un terrain, au moins de 1 500 places. Ça sera le même cas pour Dubreka et les autres villes du pays », a précisé président du COCAN.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel : (+224) 656 77 52 34

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »