Fatou Guirassy Sangaré, présidente-fondatrice de la clinique SOVEE
Fatou Guirassy Sangaré, présidente-fondatrice de la clinique SOVEE

Fatou Guirassy Sangaré, présidente-fondatrice de la clinique est mère de quatre enfants. C’est en 2018, que cette structure humanitaire ‘’SOVEE’’ (Solution-Vie-Elle& Enfant) a été créée pour aider la population guinéenne dans les domaines de l’éducation et de la santé reproductive.

Située à Yattaya Centre dans la commune de Ratoma, la présidente a fait savoir devant les médias que, l’idée de création de la fondation SOVEE avec deux pôles au niveau de la santé et de l’éducation, c’est parti d’un constat sur le terrain depuis son retour en Guinée avec sa famille, il y a cinq ans.

Selon elle, le premier projet est dédié aux femmes, il touche la santé reproductive et les enfants. Parce que cela concerne les femmes pour diminuer la mortalité infantile en Guinée.

Parlant de la clinique, la première responsable de SOVEE a indiqué que c’est une clinque médicosociale avec beaucoup de services pratiquement gratuits où très bas. « C’est notre de permettre à toutes les couches de venir pour ne pas dire que la santé est chère. Encore une fois, c’est pour la population. Nous sommes en droite ligne avec ce que le gouvernement met en place. Notamment de donner accès au maximum de Guinéens la santé. Nous avons des spécialistes dans la santé reproductive, un gynécologue, un échographe . En plus de la maternité, il y a la pédiatrie. On fait la consultation générale. Nous disposons aussi un laboratoire et un petit point de vente de médicaments d’urgence », explique Madame la fondatrice .

Sur le taux de fréquentation de la clinique depuis la date d’ouverture le 12 février 2018 à nos jours, Fatou Guirassy Sangaré a soutenu que : « la population vient de plus en plus, ça fait plus d’un an .Mais au début, ils avaient un peu peur lorsqu’ils voient le building. Aujourd’hui, ils se rendent compte qu’on est plutôt abordable. Le taux de fréquentation augmente de plus pendant cette période de pluie. A l’ouverture, je ne m’attendais pas vraiment. On s’est basé au début à la santé reproductive. Mais, actuellement, on a plus de patients qui viennent pour le paludisme par exemple »,a fait savoir la présidente de la fondation.
Pour le personnel de cette clinique, la fondatrice de SOVEE a parlé de deux médecins généralistes et un gynécologue, un responsable de laboratoire, des infirmières, des sages-femmes, des stagiaires .

Zeze Enema Guilavogui pour aminata.com

Tel:(+224) 6 22 34 45 42

zezeguilavogui661@gmil.com