Les chiffres 8 et 9 dans le Coran ? [Par Amadou Lelouma Camara]

AMADOU LELOUMA CAMARA

LE SERVITEUR DE DIEU, LE SAUVEUR DE L’HUMANITE, LE BIEN GUIDE, LE RESSURECTEUR.

 

LES MYSTERES DES CHIFFRES ET DES NOMBRES DU CORAN

LA PAROLE D’ALLAH, LE SEIGNEUR DE L’UNIVERS

 

Les chiffres 8 et 9 dans le Coran ?

Le Coran traduit en français m’a permis à découvrir ces paroles du Seigneur de l’univers. Mais, cela ne s’avère être aucunement dissociable à mes différents écrits, comme dans « l’existence de Dieu », ou d’autres, dont les pareils n’ont été entrepris par l’être humain depuis la descente d’Adam sur terre. L’esprit ou cerveau que Dieu a conçu est une lumière qui illumine toutes choses. Au naturel, dans l’apprentissage du Coran en arabe, je  n’en suis pas avancé, que je me suis arrêté au niveau de la  sourate « le très Haut », et ce, malgré mes envies grandissimes de la compréhension totale de ce livre sublime en arabe. Et, aujourd’hui, pour pouvoir bien réciter certaines sourates, me faut-il écouter les voix de ces grands lecteurs coraniques de la Mecque.

 

 

LE CORAN, le Livre d’Allah

Le Coran, un livre sublime ne contenant que des paroles d’Allah, le Seigneur de l’univers, Lui le propriétaire des sept cieux et des sept terres, et leurs constituants, ce sont des vérités si remarquables, qu’il m’en fallut des veritables méditations ou travaux spirituels, et ce, depuis que j’en avais entendu pour la première fois, et depuis que trouvais-je des prochains les lire ou les réciter. Au naturel, je réalisai ainsi, depuis tant années, que le Coran étant comblé des paroles de Dieu, le Créateur du Soleil, de la Lune et des étoiles, il s’avère être ainsi des écrits si sacrés, au point que,  chercher à les répéter au moins une fois, ou deux fois ou trois fois,  les mystères des paroles d’Allah s’en manifesteront effectivement. Certes, toutes paroles ou traces d’Allah s’avère être sublimes et impérissables ; et voire,  les papiers ou les feuilles  sur lesquelles elles sont transcrites y deviennent sacrées et bienfaisantes.  Au naturel, la parole ou la bonne trace d’Allah, devient plus résistante, glorieuses et impérissables, c’est ce qui atteste ainsi que le Coran est un livre divin, dont l’existence sur terre, a demeuré certainement sous les commandes du Seigneur de l’univers, donc d’une existence glorieuse et impérissable. A savoir, Le Tout-Puissant Dieu, a préservé le Soleil, la Lune, les étoiles, l’air atmosphérique, les cieux et les terres, pendant des millénaires ; et le coran, devenant aussi toute œuvre d’Allah, disposera des mêmes longévités que ces créations précitées, et que sa raison ou sa mission  d’existence sur terre ne s’achèvera, que lorsque le Seigneur en aura décrété. Le Coran étant la parole d’Allah, voila ce qui est miracle eternel pour les Fils d’Adam, si toutefois, dans son sein, a existé toujours des échelles de liaison ou d’approchement au Créateur de l’univers, dans ses multiples faveurs et miséricordes. Le Coran devenant la parole d’Allah, approuve  qu’il est un livre dont les ailes porterons les Fils d’Adam au près de leur Créateur d’Allah, quant à la quête des bienfaits ou des miséricordes des deux mondes. Le Coran étant la parole d’Allah, le Seigneur de l’univers, signifie sans conteste qu’Allah a eu pitié des Fils d’Adam pour leurs réussites des deux mondes, jusqu’à enregistrer ses paroles, ses Anges,  ses grâces, ses miséricordes, ou ses veritables itinéraires de réussites, dans un livre, et ce, afin que les Fils d’Adam aient toutes facilités quant aux réussites du jugement dernier. Tel est le Coran, rempli des paroles ou des traces sublimes du Seigneur de l’univers. Contenant des œuvres directs de Dieu, le Coran, ce Livre ne demeure aucunement en aventure sur cette terre, depuis sa transcription  sur papier par le Prophéte, au point que sa gestion ou son existence sublime , révèlent des veritables Anges fabuleux, lui maintenant dans sa noblesse, comme étant des veritables traces d’Allah, contenant des faits, des miracles et des vertus sublimes provenant du Seigneur de la puissance. Certes, ce sont des écrits sacrés, au point que, y parcourir, tout comme les répéter dans les récitations, favorise tout approchement au Seigneur de l’univers. Et, dire que le Coran demeure toutes paroles d’Allah, justifie qu’il provient de Dieu, par l’intermédiaire de son Ange fabuleux,  sur un Humain Messager.  Le Coran fut transmis ainsi par les Anges à Mohamed, dont leur existence témoigne l’existence d’un Grand Créateur des Cieux et des terres. Au naturel, c’est ce qui s’avère être toute verité pour les croyants qui ont réussi à bien parcourir ces écrits mystiques. Parce que, dans ces écrits coraniques, seul Allah, s’y trouve élevé, au point que c’est Lui seul qui porte toutes les louanges, et que, ni les Anges, ni les êtres humains, les animaux, ni les démons,  ne s’y trouvent louangés dans moindre partie coranique. A savoir, et les démons et les êtres humains, tous s’y trouvent soumis, domptés, suggérés et rabaissés. A ce point, seul le Nom « Allah », y est décrit ou indiqué dans son omnipotence, omniprésence et omniscience. Et, pourtant, si c’était les diables ou les djinns associés aux êtres humains, qui l’avaient écris,  l’on aurait rencontré de maint passages pleins d’éloges ou d’élévations pour eux. Mais, les éloges du Coran, seul au Nom Allah auquel tout revient. C’est ce qui certifie que le Coran, est un livre venant uniquement d’Allah, rapporté par le Sublime Ange Gabriel. Toutefois, les contenus de certains versets coraniques approuvent que tous ces écrits fussent  apportés d’un Pouvoir Angélique, dont le Prophète Mohamed, le Messager humain, choisi par le Seigneur de l’univers. Ce prophète sublime,  paix et salut sur Lui,  n’en avait réussi que des revelations par l’intermédiaire de l’Ange Gabriel, sans qu’il ait  inventé des passages ou ajouté des choses à travers ses propres sagesses et pouvoirs spirituels, si surtout parmi les sourates, une porte son nom, tout comme certaines sourates portent les noms de certains prophètes, mais envoyées comme une lettre par un grand Messager céleste.  Au demeurant, ces écrits coraniques ne situent notre prophète que dans certains passages, et ce, comme si le veritable auteur, pour tout honneur, fait foi et confiance en lui, tout en lui faisant témoins ou intermédiaire pour les humains. Le Coran ne représente ou n’indique que la face d’un veritable auteur, qui ne se trouve, ni parmi les humains, ni parmi les démons, et ni parmi les Anges. Quel unique Auteur dont le Nom dans ce livre est «  Allah ! » ou «  C’est Lui ! » ou « « Moi ! » ou «  Nous ! » ou «  IL Est ! » ? Au naturel,  dans ces écrits sublimes, les êtres humains, les démons, le Satan et les Anges, n’y apparaissent que soumis devant ce Nom Allah, et voire, qu’ils attestent chacun, Sa suprématie, Sa puissance et qu’ils Lui y  réservent ainsi de veritables éloges, louanges et vénérations. Le Coran nous révèle ainsi le Nom d’un  Seul Créateur Allah, ou d’autres noms sublimes d’Allah, qui,  de la première sourate « Fatiha » au dernier les « Hommes », lui trônent dans les différents écrits ou passages. C’est ce qui témoigne que le Coran provient d’un Créateur, le Seigneur de l’univers, au compte de qui, l’Ange Gabriel, avait révélé ces écrits divins au Prophète Mohamed. La parole d’Allah,  c’est ainsi toute vertu ou verité attestant que ce Livre réserve des mystères, tant par rapport aux sourates et aux versets, tant rapports aux nombres liés à ces sourates et ces versets. Ainsi, les sourates et les versets du Coran sont classés par ordre de mérite, de sens, de fonctions dans le livre, et en fonctions des nombres liés. A savoir, les numéros  ou les rangs des sourates correspondent effectivement aux contenus et aux sens de leurs versets ; ou bien, les numéros ou les rangs correspondent effectivement aux sens des sourates et versets liés. C’est ce qui révèle que, en considérant l’existence mystique, voire sans équivoques, de ces sourates et de ces versets aux sens ou aux contenus divins et sublimes, et surtout leurs classements mystiques par rapport aux nombres ou rangs liés, ce livre ne provient que du détenteur de tout pouvoir d’omnipotence, d’omniscience et d’omniprésence. Au naturel, tel critère, au reste, doivent-ils être des écrits provenant d’Allah, que le Coran en est la démonstration divine par excellence. Les paroles d’Allah, ces œuvres s’avèrent être sans équivoque, et que, lorsqu’elles sont transcrites sur papier, ils deviennent aussi bien mystiques aux contenus sacrées. C’est ce qu’a révélé le Coran, avec toutes ses sourates et tous ces versets classés savamment, surtout en  fonctions des nombres, ne proviennent que des mystères, de la science d’un être vivant savant et infaillible : c’est Allah, le Seigneur de l’univers. Il a façonné le Coran, et en fait des écrits sublimes, de diverses sens et vertus, dévoilant les majestés d’un Créateur, les mystères de ses œuvres, et relatant mystérieusement des choses passés, présentes et à venir. Certainement, Allah, décrit par l’intermédiaire de l’Ange Gabriel, Ses œuvres et fonctions sublimes, que l’Administrateur de tout univers et ses contenus, et y révèle sans détour sa divinité sur les autres,  ses fonctions sempiternelles pour la gestion de  toutes créations de l’univers, et surtout au detriment du veritable Satan et de ses alliés humains et démons. Au naturel, ce Coran,  avec ces présences divines dans les écrits, c’est ce qui l’a fait si mystique et si sacré, que sa présence sur terre, dans la main des êtres humains, deviennent plus pesantes sur terre, que les montagnes dans leurs piliers fabuleux.  Ainsi, le Coran devient sans conteste le représentant sacré ou mystique d’Allah, sur cette terre, au point que sa naissance en 610 par un Messager humain, a conféré à l’humanité une autre alliance à Dieu, et a allumé le moteur de la ressurection ou de la fin de l’univers et ses constituants. Au naturel, les autres livres de Dieu, tel que le Zabour, la Thora ou l’évangile, contenant si bien des mystères, n’ont fait qu’ enseigner le jugement dernier à travers des informations ; mais c’est le Coran, à partir de ses sourates et versets sacrés, que la  « Fatiha », la « Vache », « Waqi’at »  « Yassine » et surtout les dernières sourates à partir du sourate 80, qui ont rendu possible le jugement dernier. Dans la plus part des versets de certaines sourates, au reste, Allah y fait preuve de ses capacités ou de ses puissances de la ressurection, et y révèle toutes les circonstances liées à ce grand événement. Ces sourates contiennent des versets si mystiques, au point que, en les récitant, ou en les répétant, activent le plus ce moteur de la ressurection, parce qu’ils contiennent des puissances de la ressurection du Seigneur de l’univers.  En cela, serait-il facile à dénombrer combien de fois ces sourates et ces versets parlant des puissances de la ressurection du Seigneur de l’univers, ont-ils été répétés par l’être humain, depuis des temps du Prophète à nos jours ? Au naturel,  il y a autant de sourates et versets de la ressurection qui ont été répétés ou récités par les êtres humains, pardessus tout les pieux ; et pourtant, les paroles d’Allah, en les répétant, tachent à concrétiser ou matérialiser les contenus, aux différents sorts. C’est ce qui approuve que le Coran demeure la moteur en combustion de l’arrivée prochaine de la fin du monde, de la ressurection et du jugement dernier, au point que ce grand livre sublime et divin, a effectivement orienté vers l’itineraire de ces grands événements fatals. Ce Coran se révèle ainsi être le livre divin des « sorts »  de l’univers, de ce bas-monde et de l’au-delà là. C’est le livre sublime des sorts, de la destinée ou de la fatalité, que tous les sorts présents et futurs des Fils d’Adam et des autres créations ou créatures. Ainsi, tous les sorts humains ou toutes les œuvres humaines en tirent sources, que ce fut ainsi les récitations de ces sourates et versets mystiques par le Prophète, les compagnons, les pués, le Walis et les croyants ou croyantes,  qui ouvrirent les portes de la miséricorde pour les Fils d’Adam. Et certainement, répéter plusieurs fois les versets mystiques, consiste à matérialiser leurs vertus dans les différentes  œuvres humaines, que, par exemple, la naissance scientifique. En verité, la technologie se révèle pour tous faits mystérieux, qui ne proviennent ainsi que des mystères. Pourtant, le seul mystère dont a hérité l’être humain, demeure le seul Coran, contenant des paroles glorieuses d’Allah. La technologie s’avère certainement être engendrés des « dits » du Prophète Mohamed, surtout lorsqu’il répondu à l’éleveur qui vécut des épreuves mystérieuses avec le Loup. Certes, c’est Dieu qui fait sortir le vivant du mort, et le mort du vivant ; où que l’on se tourne les faces, le Tout-Puissant demeurera là ; c’est lui qui assujettis les métaux pour le Roi David et le Vent pour le Salomon ; et a assujettis la Lune, les étoiles et le Soleil.

Le Coran s’est révélé sans conteste pour tout Livre universel, le plus grand livre humain, contenant tous les sujets, toutes les images divines, la Parole d’Allah, le Seigneur de l’univers. IL demeure être tout miracle, comme le résumé de tous les livres prophétiques. IL fut conçu effectivement pour conférer à l’humanité un autre itineraire sublime qui lui drainera jusqu’au jugement dernier. Il fut certainement toutes paroles de Dieu, que ses versets situent toutes places d’Allah, Lui conférant des louanges uniques. A ce point, ni les Anges, ni les démons, ni Satan, ni les êtres humains, n’y demeurent aucunement êtres louangés, que chacun d’eux, au reste, se lui soumettent, et témoignent la majesté d’un Créateur unique de l’univers et de ses constituants.

Les Sourates et les versets, demeurent si sacrés que leurs sens s’identifient effectivement à leur rang. Ainsi,  les versets des sourates s’érigent si bien des sens ou des significations à partir des chiffres 1, 2,3, 4,5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13,14, 15,16, 17, 18,19 et tous les nombres qui sont composés de ces chiffres. Tout comme les versets des sourates du Coran correspondent à peu près en contenu lorsqu’ils numérotés  de 20, 21, 22, 23,……..29, ou encore 30, 31, 32, 33,…..39 ; ou 40, 41, 42,……49 ; ou 50, 51, 52,……59 ; ou 60, 61, 62,….69 ; 70, 71, 72,…..79 ; ou 80, 81, 82,……89 ; ou encore 90, 91, 92, …..99,100,……11O,…..120……200. C’est ce qui montre que chaque division, réserve un sens particulier,  au point que les versets du Coran sont miraculeusement classés, n’étant ainsi ceux d’un poète, dont les sens des versets ne correspondent aucunement aux sens du nombre. Pourtant le Coran contient des sourates ou des versets dont leurs sens se valent effectivement à leur rang. A savoir, le chiffre 1, pour tous les êtres humains de la terre, se définissent comme unité, le premier, le seul, l’unique, le début des comptes, le rang, la valeur et la supériorité. Et, lorsque l’on considère les vérités religieuses,  le Chiffre 1 n’indique que Dieu, le Seigneur, l’unique, car c’est Lui le commencement, le premier a existé dans cet univers, donc le Créateur de toutes choses. Toutefois, tous les versets aux rangs est égal à 1, 11, 21, 31, 41, 51, 61, ou encore tout nombre contenant 1 en première position ou en dernière position, dénotent la place d’Allah, une manifestation du Seigneur de l’univers. Le chiffre 2, dans la vie courante, signifie le second, le lien ou l’amour. Alors, dans le Coran, le chiffre 2 met accent sur le choix de Dieu, son approchement, son amour ou son secours. Par exemple, 2, 12, 22, 32, 42…, ou tous nombres contenant 2, tous ces  versets et sourates, indiquent le rapprochement à Dieu, son amour et son guide. Le chiffre 3, signifie dans la vie courante toute source de vie pour les êtres vivants, tout droit chemin, ou  toute vie d’ensemble, comme les êtres humains, une famille, un royaume ou société. Dans le Coran, ou dans la réligion, le chiffre 3 porte les mêmes significations, qu’aussi  liée à une famille ou à un ensemble de personnes, au sein duquel le Tout-Puissant intervient pour instaurer le droit chemin, la bonne vie et la bonne guidance. Par exemple, 3, 13, 23, 30, 33, 43,…, toutes sourates ou versets indiquent une famille, un groupe, une société ou un ensemble, une vie, un droit chemin ou non croyance. Mais, c’est Allah qui instaure le Droit chemin, apporte la vie, le secours pour toutes réussites des deux mondes ; est-ce pourquoi le chiffre 4 devenant tout pilier, indique la ressurection, les bienfaits d’Allah, qui neutralise les crises de foi ou l’emprise des non croyants, tout en construisant sur terre un monde humain rigide et sauvé. Par exemple, les chiffres ou nombres 4, 14, 24, 34, 40, 44…… toutes ces sourates et versets indiquent les bienfaits d’Allah, le lien ou l’amour d’Allah sur les Prophètes et les Messagers. Dans le 4, on trouve (2+2) ;  c’est ce qui en révèle l’amour d’Allah sur les serviteurs, ou l’ensemble des êtres humains, qu’Il guide et oriente sur tout trajet ferreux dont l’arrivée est le paradis. Le chiffre 5 est isolé et impaire : il s’appelle science  d’Allah, les Créations d’Allah et les endroits mystiques d’Allah. Certes, l’on ne saurait ouvrir 5 ; c’est ce qui atteste que dans le Coran, toutes les sourates et versets liés à ces nombres 5, 15, 25, 35, 5O, 55,….. , ou tout nombre portant le chiffre 5, révèle la science ou connaissance, la création ou l’endroit mystique.  Certes, Allah est sacrée et mystérieux, qu’Il n’est incapable de démontrer tous miracles de quelques degrés que ce soient. Le chiffre 6, est-ce une suite du chiffre 3 qui veut dire un tout, une vie d’un ensemble,  source de vie et de droit chemin ; dans 6, l’on trouve 3+3 ; donc le 6 indique l’être humain ou l’homme dans son triomphe sur cette terre. Dans le Coran, les nombres 6, 16,26, 36, 60,61, 62, 63, 64, 65,66,…… quoique signifiant toute déroute des infidèles, mais, Allah choisit ses serviteurs, dompte les non croyants, et fait prospérer sa divinité. Le chiffre 7 est indivisible, indique le lien direct des cieux et des terres. Allah, des cieux, en fait descendre ses miséricordes et ses messages sur le monde de la terre. Le 7 est donc mystique, qu’il tire des bienveillances. Dans le Coran, les nombres 7, 17 ,27, 47, 70, 71, 77 , ou tout nombre portant le chiffre 7 donnent des versets et des sourates au sein desquels, entre Allah et les représentants humains sur terre s’avère sacré et considérable. Le chiffre 8, est une suite du chiffre 4 ; dans 8, l’on trouve 4+4, donc Allah accorde des bienfaits et agit comme avertisseur et inflige des châtiments. Dans le Coran, 8, 18, 28, 38, 80, ou tous nombres contenant le chiffre 8, dénote l’agissement d’Allah dans l’affaiblissement du monde du mal ; il impose sa divinité, Lui l’unique, le Seul  à être adoré, le maître de la résurrecteur, le pourvoyeur des bienfaits et des châtiments. Le chiffre 9 est indivisible e, indique la puissance D’Allah sur l’univers et ses constituants, Lui le Dieu des commandes et Seigneur des 7 lumières, lui maître des livres et de la réligion. C’est le détenteur de la puissance, le réducteur. Les chiffres dans le Coran que  9, 19, 29, 39,….90, 91,99, ou tout nombre portant le chiffre 9, indique le Pouvoir d’omnipotence d’Allah. Le chiffre 0 veut dire nul, néant, ou rien. Dans le Coran, le chiffre 0 indique le non croyance, l’inexistence d’un créateur pour les infidèles, ou les ennemis d’Allah. Ainsi, les nombres contenant zéro en dernier chiffre, comme 10, 20, 30, 40,50, 100, ….. , décrivent les non croyances, quoique, Allah impose sa lois. Le chiffre 1O, constitué de 0 et de 1, veut dire recul, l’opposition à Allah, mais le Tout-Puissant se manifeste et impose la verité. Le chiffre 20, indique l’infidélité, le désamour, mais Allah neutralise et  manifeste. Le chiffre 30 et ses nombres consécutifs, indique un tout, un peuple, un ensemble de personnes, sur lesquels Allah dirige et accorde sa grâce aux fidèles. Le 40 et ses nombres consécutifs indiquent la prophétie, le lien ou le bienfait d’Allah aux serviteurs, aux prophètes. Le 50 et ses nombres consécutifs, révèlent la science, les mystères et la puissance sur les hommes et sur les choses des deux mondes. Le 60 et ses nombres consécutifs, indiquent les bienveillances d’Allah pour le pardon, l’orientation sur le droit chemin des êtres humains. Le 70 et ses nombres consécutifs indiquent les transmissions des messages  ou des miséricordes venant d’Allah vers Ses serviteurs, les Envoyés et les Messagers. Le 80 et ses nombres consécutifs indiquent l’avertissement et les châtiments aux mécréants. Le 90 et ses nombres consécutifs indiquent les revelations, le Livre, la neutralisation des non croyants. Allah impose sa divinité, Lui le très puissant. Le 100 indique l’agissement d’un croyant, ses demandes, sa soumission à un seul Seigneur, le Dieu unique, et ce, quoique soit l’emprise des infidèles. Toutefois, un nombre obtient sa signification par rapport aux chiffres qui le composent ; par exemple : 11 se compose de 1 et de 1 , c’est l’ordre de Dieu qui s’exécute avec succès et puissance. 14, se compose de 1 et 4 ; or 1 c’est Allah, et 4 bienfait d’Allah ; c’est de la réduction ou de la neutralisation. 17 se compose de 1 et de 7, sa signification dépend alors de 1 et de 7 ; or 1 c’est Allah et 7 miséricorde d’Allah ; Allah est seigneur des mystères et des miracles et miséricordes. 15, de 1 et de 5 ; c’est la science ou la connaissance d’Allah sur toutes choses. 16, se compose de 1 et de 6 ; le 1 a le pouvoir sur le 6 ; 1 c’est Allah et 6, c’est l’être humain ; donc c’est le droit chemin, sur lequel Allah oriente les être humains. 19 ; se compose de 1 et de 9, c’est la puissance d’Allah sur toutes choses, le grand réducteur des infidèles ou des êtres humains. 20, se compose de 2 et de 0 ; le 2 s’appuie sur le 0 ; or 2 c’est le lien ; et 0 le négatif ; Allah impose son lien. 21, Allah s’approche e guide ses serviteurs.  30, Allah accorde le triomphe aux uns au detriment des autres. 33, se compose de 3 et de 3 ; est-ce la divinité d’Allah sur les êtres humains ; c’est Lui qui les soumet et propriétaire de leur destin terrestre ; Allah demeure source totale de tous les sorts humains sur terre. 34= 30+4 ; c’est le rapprochement des peuples à leur créateur Allah quant à la réussite des deux mondes. 35 se compose de 3et de 5 ; Allah est le créateur des êtres vivants célestes et terrestres, les oriente sur le chemin de la paix ou de la concorde, de la nouvelle et heureuse existence. 40 se compose de 4 et de 0 ; c’est le lien à Allah, source de la prophétie et des bienfaits, et ce, malgré les emprises des infidèles avec le chiffre0 ; avec 41 Allah accorde son secours, son lien et son assistance dans la vie des croyants. 5O, se compose de 5 et de 0; sa signification se rapporte à 5 et O ; 5c’est la science ou mystères d’Allah dans toute chose et 0 c’est le négatif ; mais Allah secours et inflige les châtiments ; avec 51, Allah accorde un secours, un lien ou un assistant dans la  matière de la connaissance du livre, de la révélation ; apporte un guide humain ou autre, de Dieu.  7O, se compose de 7 et de 0 ; Allah apporte le guide, les messages, l’assurance, contre les visages terrestres. 71, se compose de 7 et de 1 ; et à travers un être humain, un serviteur, Allah va apporter de guide quant à  la réussite religieuse des deux monde, trône la réligion de verité et apporte le triomphe. Le 1OO, se compose de 1 et de deux 0 ; nombre d’invocation et d’approchement à Allah ; le 1 c’est Dieu, Allah, le Seigneur de l’univers. 2OO  se compose de 2 et deux 0 ; sa signification se rapporte par 2, qu’est le lien, ou l’amour à Allah ; donc se renforce par 100. 201 se compose de 200+1 ; dans la mission de 2OO Allah intervient, ou apporte un serviteur. 300 se compose de 3 multiplié par 100 ; sa signification se rapporte sur 3. Ainsi, dans la matière religieuse, tous les nombres portent toutes significations à travers les chiffres qui les composent. 419 se compose de 4 et de 19 ; ou 419= 400+19 ; et 19 n’est autre que la puissance D’Allah sur toutes choses, donc 19 renforce la mission de 400. Dans les nombres coraniques, le premier chiffre donne le nom ou le sens principale du nombre. Par exemple 8999 ; 8 veut dire l’au de là, justice, verité ou châtiment d’Allah ; 9 signifie les Anges, la puissance D’Allah sur les âmes ou les êtres vivants ; 99 c’est cette force d’Allah multipliée et parfaite. 99 est-ce la puissance d’Allah quant à la destruction de l’univers et de ses constituants ; il situe la sourate 99, qui veut dire Secousse intervenant dans la fin du monde ; donc le nombre est un veritable nombre de secousse de la fin du monde. Le 1000, est le renforcement de 1OO multiplié par 1O ; 1OOO est le dernier échelon quant à l’approchement à Allah dans toutes choses. Donc, par exemple, 11OOO est le renforcement de 11 ; 12OOO de 12, 14000 de 14 ; 16000 de 16 ; 19000 de 19, ou 30000 de 30 ou 40000 de 40 ou de 4 ; 50000 de 50 ou de 5. Ainsi, tous les nombres peuvent être multipliés par 1OOO qui les renforcent et les approche de Dieu, 2OOO, 3000, 7OOO, 8000, 9000… Tous les chiffres et les nombres du Coran sont mystiques, au point que les sourates et les versets se définissent à travers leurs nombres ou leurs rangs. Ainsi, si l’on n’a pas d’autre nombre pour répéter les sourates et les versets, mieux alors c’est de travailler chaque sourate ou chaque verset par rapport à son rang ou numéros. Allah, demeure certainement, le Seigneur de la justice et de la verité. Au naturel, tous les versets du Coran ou toutes les sourates peuvent se répéter à travers ces nombres aux sens multiples, comme 2, 3, 7,  70 ,1OO et 1000. En répétant un verset par exemple 7 fois, ou 3fois, 7Ofois, 1OOfois ou 1OOOfois, consiste à obtenir les vertus liés à tel verset ou à telle sourate efficacement. Ces nombres demeurent la clé de tous les versets et sourates coraniques, qu’il faut y joindre les invocations à mainte reprise. L’on peut obtenir les vertus d’une sourate en le lisant ou récitant ; pour y réussir, l’on peut même, arrivant  aux versets clés, répéter ces versets par leurs nombres ou par les nombres 3, 7, 70, 77, 100 et 1OOO fois : cela renforcera les mérites de la sourate. Certains versets en lui lisant, l’on saisira aussitôt leur vertus parce qu’ils parlent ou révèlent. Et, si l’on connait la signification d’un nombre, l’on peut chercher son verset dans le Coran à lequel il peut passer. Faut-il lire une sourate et un verset à trois reprises, ou à sept reprises, avec une intention affichée : Allah exaucera les prières. Tous les versets ou sourates passent avec ces nombres précités. Dieu est grand, le Seigneur de l’univers.

Les sourates et les versets du Coran étant liés à leurs rangs ou à leurs nombres, c’est ce qui révèle que ce Livre n’est que l’œuvre d’Allah, qui l’avait tiré ainsi de Ses miséricordes. Certes, Allah a conféré à chaque sourate son rang qui lui est adéquat en sens, et aussi un nombre de versets représentant ses mystères, son poids et ses fonctions dans ce document sublime. En considérant le volume des sourates, il s’y révèle du début des sourates à la fin des sourates une certaine décroissance  mystique, sans pourtant que Allah eu prévu explicitement cette position, autrement les sourates classées du plus grandes aux plus petites : c’est ce qui témoigne ainsi que le Coran dispose un début qu’est la sourate « Fatiha »  et une fin qu’est la sourate 114. Le Fatiha au premier rang, malgré son nombre de versets égale à 7, est la seule sourate qui fait grande ou sérieuse exception dans cette décroissance, surtout avec la sourate 2 égale à 286  versets, et la sourate 3, 200 versets. Mais, cela ne mettant aucunement en cause ce classement, c’est ce qui atteste que la sourate Fatiha aux nombres de versets égale à 7, ne dispose pas de la même place ou position ou fonction mystique que les autres sourates du Coran. Mais, le nombre de verset égal à 7, et le nombre 7 indiquant le ciel, est chose qui atteste que la révélation de cette sourate fut d’une source plus mystique. Donc, Fatiha aux versets égale à 7 devant être classé vers la fin des classements du Coran, se trouvant au premier  rang dans le Coran,  est chose qui témoigne sa nature ou qualité plus divine, ou son poids ou ses valeurs mystiques dans  l’exécution  des missions de ce grand livre divin, dont l’instauration de la divinité  céleste sur terre, l’adoration d’un Dieu unique et la réussite des deux mondes.  La sourate Fatiha se révèle ainsi pour l’ennemi de l’égarement et le moteur et l’essence de l’orientation sur le Droit chemin quant à la réussite des deux mondes. Elle se révèle ainsi comme la mère des sourates, qu’elle occupe le premier rang, qu’elle dispose des vertus purement divins, et qu’elle est située au carrefour comme point de rencontre toutes les autres sourates du Coran. Etant la mère du Coran, et surtout située  au carrefour entre les sourates, cette sourate Fatiha, c’est ce qui révèle que le nombre de sourates dans ce livre est effectivement égal à 114, dont la 114 ème sourate est « L’homme ». Le nombre de sourates limités à 114, il ne peut y avoir ainsi une 115 ème sourate, à travers plusieurs raisons.  A savoir, la deuxième sourate « Baqara » ou la « vache » commence par un nom d’un être vivant ; et la dernière sourate porte si bien le nom d’un être vivant, « l’homme », dont Fatiha reste la mère. La vache est surtout liée à l’homme, dans la vie courante, et surtout quant à la purification de ce dernier. Aussi, pour attester que la 114ème  est la dernière, et que La sourate Fatiha est la mère, l’on constate que  les trois dernières sourates du Coran figurant sur la même page, ont des nombres de versets consécutifs, dont 4, 5 et 6. Elles se suivent aux nombres de versets par ordre de 4, 5 et de 6. C’est ce qui justifie que s’il y avait une autre sourate, un cent quinzième sourates après la sourate « L’homme », son nombre de versets aurait été 7. Et, si l’on tient fatalement à ajouter un cent quinzième sourates à la liste, est-ce la sourate Fatiha qui doit ainsi venir. La sourate Fatiha au nombre de versets égalent à 7 se classe fatalement à la place de la 115 ème sourate, donc consécutive à la sourate 112, 113 et 114 aux nombres de versets consécutifs 4, 5 et 6. Mais, occupant la place de la première sourate, voila ce qui justifie que le nombre de sourates du Coran est effectivement égale à 114. C’est ce qui témoigne que, quoique devenant la première sourate, cette sourate se situe justement et à la rentrée et à la sortie du Coran, pour mériter ainsi être la « mère du Coran » quant à sa place divine dans la mission coranique,  ses mystères quant à l’instauration du droit chemin et de la divinité céleste, et l’appartenance du « Bismilaye Rahamani Rahim » à cette sourate. Certainement, « Bismilaye Rahman Rahim » etant un verset de la sourate Fatiha, est celui qui demeure l’introduction de toutes les autres sourates du Coran. Ainsi, la justification non numérique  de cette sourate qu’étant la mère du Coran, s’avère être évidente à travers cette Basmala, devenant l’introduction ou le début des autres sourates du Coran. Et, voire son poids et sa fonction divine, dans l’orientation sur le Droit chemin, pour la prière et pour les invocations, avec ses versets purificateurs des pêchés, tous s’accordent à lui conférer une place honorifique quant à la mission du Coran. Et, aussi, exactement, l’on peut prouver de la démonstration numérique, que la sourate 114, demeure la dernière sourate du Coran. A savoir, 114 donne 100+14 ; cette décomposition donne deux interprétation. La première, le nombre 100 est lié à la 100 eme sourate du Coran, qui demeure pourtant la 14 ème sourate à être révélée ; le nombre 14 est le rang de la Sourate 14 « Abraham », dont le chemin a été suivi par tous les Prophètes de l’histoire ; ainsi, le Prophète Mohamed et son œuvre sublime le Coran, n’ont suivi que ce chemin abrahamique, menant vers le paradis. De  La décomposition du nombre 114 pour 100+14, on trouve 14 indiquant la Sourate 14 ; le 100, ce nombre indique  qu’il y a 1OO sourates entre la sourate 14 et la sourate 114. Ainsi, le nombre 14, demeure le plus significatif. Pourtant 14 est-ce le rang de la sourate 14. En consultant cette sourate 14, l’on réalise qu’elle est inaugurée par un verset authentifiant la divinité du Coran ; et elle est clôturée par un verset authentifiant cette divinité coranique, en tant que livre d’Allah, venant d’un prophète pur suivant le chemin d’Abraham, le père de tous les croyants. Le premier comme le dernier verset de cette sourate 14  n’indique pas une partie du Coran, mais le Coran en entier ; c’est ce qui révèle que la sourate 114 s’avère être la dernière sourate du Coran. Et, voire, ce dernier verset de cette sourate a pour rang 52 ; et si l’on soustrait 52  de 114, l’on trouve 62 : la longévité du Prophète Mohamed. Donc le prophète est décédé à l’âge de 62 ans, la fin de l’achèvement du Coran.

La sourate 112, « le Monothéismes pur », est qualifié comme la « La lumière du Coran », par notre Prophète. De par son contenu, ou à travers ses versets uniques, et aux louanges uniques dans le Coran, attestant la divinité D’Allah, que le seul à être adoré, le Seul pourvoyeur des besoins,  telle vertu s’avère bien évidente. Tous ces quatre (4) versets, devient chacun tout pilier de la divinité. Et, pourtant, la mission principale du Coran étant d’attester l’unicité d’Allah, seul digne à être adoré, le digne de louange, telle mission s’avère être autant visible à travers cette sourate 112, devenant ainsi le guide ou lumière quant à l’accomplissement de cette mission. Cette appellation, « la lumière du Coran », s’avère aussi numériquement évidente. Lorsque nous décomposons 112, on trouve 1OO+12 ; on situe ainsi la sourate 12 du Coran, « Youssouf ». Au naturel, l’histoire du Prophète « Youssouf » et de ses ancêtres, ou encore ses descendants,  se fit à travers toutes interventions directes D’Allah, donc, au tour des lumières et des lumières. Elle comprend 111 versets. Et 112-111, on trouve 1, l’unique, le Tout-Puissant, donnant ainsi le contenu de cette sourate 112. Et, lorsque nous prenons deux fois le 12, on trouve la sourate 24, appelé « Lumière ». Le 12 est un nombre, dont le deuxième chiffre est le double du premier ; de même que 24, dont le chiffre 4 est le double de 2 ; c’est ce qui révèle que  les nombres 12, 24, 36 et 48 sont mystiques dans le Coran. Le nombre 24, lié à 12, porte ainsi le Nom « Lumière ». Cette sourate « lumière »  porte un verset de rang 35, parlant de cette lumière d’Allah. Si l’on soustrait 35 de 112, on trouve effectivement 77. Et pourtant, la sourate 77 du Coran est « Les Envoyés ». Et, certainement, tous les envoyés D’Allah ont attesté et témoigné cette sourate 112, qui révèle cette mission sublime du Coran.

La sourate 36, « Yasine », demeure justement le cœur du Coran. Mais, c’est seulement un être vivant ou un être humain qui contient le cœur, cet organe humain, dans le sens propre du mot.  Et lorsque que l’on étudie le nombre 36, l’on trouve que le deuxième chiffre est le double du premier. Et, pourtant, 3 signifie vie, ou source de vie, ou de droit chemin ; et 6, signifie l’être humain ; c’est ce qui signifie que le nombre 36 est l’âme ou la vie d’un être vivant. Et, pourtant, la vie d’un être humain ou un être vivant se trouve dans son cœur. Ainsi, c’est ce qui justifie que la sourate 36 est vraiment le cœur du Coran.  Et son verset 58 est-il son cœur, et aussi le cœur du Coran ? Lorsque l’on soustrait 58 de la sourate 114, on aura 114-58=56 ; donc 56+ 58= 114 ; donc en enlevant la sourate  Fatiha comme mère du Coran, l’on aura 56+57, ou encore 56+1+56 ; 1  représente la sourate yasine donc le verset 58 etant dans la sourate humaine de « Yassine » , c’est ce qui explique que ce verset demeure le cœur de la sourate « Yassine » et du Coran. De par son contenu à la vertu de ressurection, cette sourate est-elle qui confère aussi au Coran ses vertus divines, au point que le Tout-Puissant y témoigne son pouvoir sur les créatures de l’univers.

Le Coran est un être vivant céleste, dont la Destinée a été élaboré par la main suprême du Créateur de l’univers. Toutes ces sourates et versets sont engendrés de cette omniscience d’Allah, qui a classé ainsi chaque sourate par rapport à son rang mérité dans cette liste de 114 sourates ; et à attribuer à chaque verset son rang équivalant à sa signification. Le nombre de sourates 114 n’a pas arbitrairement fixé, qu’il correspond à l’achèvement sublime du Coran ; donc, est-ce la volonté D’Allah et l’expression de sa divinité unique, que Seul à être adoré, sur le Chemin de Son veritable Serviteur Abraham, se concrétisant ainsi à 114 sourates. Au naturel, le Coran résulte de la sublime volonté D’Allah de constituer un livre, selon les traces d’Abraham, dont il est composé mystérieusement des faits antérieurs, des faits présents et des faits à venir, à travers des os sublimes, dont les versets attestant la majesté D’Allah, ou contenant toutes les valeurs D’Allah. Donc, l’ensemble de ces récits coraniques relatés dans les mystères D’Allah, s’enroulent autour des versets résistants et sublimes. Ainsi,  constitué de toutes les vertus sublimes, le Coran demeure sans conteste le Livre des « Sorts », du fait qu’ils contiennent des versets si mystiques susceptibles de conférer tout sort aux existants humains quant à leurs réussites des deux mondes.  Le coran, c’est Lui qui a érigé  tout chemin de la ressurection et a fait matérialiser des contenus des versets mystiques. Les sourates disposent toutefois des sens multiples, au point qu’une sourate peut s’accentuer sur plusieurs sujets mystiques, quoique, le sens des versets soient consécutifs,  et suffisamment adéquats au  sens de son numéro. Ainsi, les sens des versets des sourates peuvent converger, et qu’un sujet soit principalement le but de la création de la sourate. Les sourates peuvent disposer des versets identiques, ou employant les mêmes expressions sublimes, mais se distinguant à l’objectif affiché quant à la naissance de chaque sourate. Allah a cherché à témoigner  sur la raison d’être d’une sourate, tout en y ajoutant des preuves  à travers des récits analogues. N’est-ce pas toutefois une répétition, mais Allah a cherché a apporté de preuves concourant à l’édification de la sourate, afin que le but de l’existence de la sourate soit parfaite quant à sa fonction dans ce livre Sublime. La sourate « Bagarra », sourate 2, traite des sujets diverses à travers des faits mystiques, dont les sens des versets se distinguent à travers chaque division 10, 20, 30, 40, 50, 60, 70, 80, 90 et 100. A chaque division mérite ses versets adéquats, quoique des sens versets puissent franchir les frontières des divisions. Par Exemple, à partir du verset 40,  Allah rappelle Ses bienfaits faits aux enfants d’Israël. Mais, beaucoup de sourates se composent des versets traitant un sujet unique, quoique d’autres sourates, comme les plus grandes en volume, traitent des diverses sujets, conférant ainsi aux sourates toutes vertus uniques. Une sourate peut disposer de plusieurs vertus, que  sa signification s’obtient en fonction de son titre et en fonction des sens que lui confèrent l’ensemble de ces versets.  Ainsi, l’ensemble de vertus accumulées des versets concourent à la mystification de la sourate. Et, certains versets s’avèrent être plus mystiques ou plus importants ou plus signifiant que d’autres, surtout glorifiant la majesté d’Allah, dans son omnipotence et dans son omniscience. Alors, des versets relatant la grandeur d’Allah, ou décrivant des choses inconnus des êtres humains, deviennent plus pesants, que par rapport à certains versets de narrations. Des versets de narrations, ou des récits, peuplent le Coran, lui donnent sa forme universelle, comme livre résumant toutes les traces du Seigneur de l’univers sur terre. Certains versets se débutent des narrations, mais se terminent des glorifications d’Allah. D’autres versets citent en guillemet la parole d’Allah, ceux-ci demeurent aussi plus importants. IL y a des versets traitant des sujets concernant les relations sociales et conjugales ; Allah y explique, oriente dans le droit chemin pour toutes bonnes conduites et pour toutes réussites des deux mondes. Les versets du Coran traitent de divers sujets, dont la mémoire ne peut les classer et les retenir. Ils constituent un assemblage touffus d’idée et d’événement, fort difficile pour le cerveau de distinguer les diverses sujets, ou de conférer à chaque sourate sa signification unique ou particulière. Au naturel, l’esprit humain ne peut écrire jusqu’à insérer des idées multiples à travers un verset,  ou à travers une sourate. C’est ce qui fait que l’ensemble des versets tourne autour des revelations ou des contenus mystiques, qu’en les répétant ou les récitant, leurs vertus se matérialisent aussitôt. Le sens d’un verset dépend souvent de son contenu, quoique pouvant être propre, voilé ou en parabole. Certains conservent des sens obscurs, mais qui ne demeurent saisis ou compréhensibles qu’à travers des versets qui les suivent ou qui les précèdent. Certains versets sont rendus explicites à travers des versets antérieurs, ou contenus dans la même sourate ou dans les autres sourates. Voila Allah a donc explicité tous les versets, qu’ils purgent leurs significations à l’intérieur du Coran même. C’est ce qui atteste que c’est un livre divin et aux sens cycliques et consécutifs, que les versets ou les sourates s’y sont toujours engendrés en sens. C’est ce qui témoigne que les sourates du Coran sont classées mystérieusement, et que beaucoup d’entre elles gagnent leurs rangs en fonction de leurs contenus, surtout identiques aux sourates précédentes. Le Coran contient donc des versets classés en fonction de son numéro ou de son rang, ou en fonction des successions des sens des versets ou des sourates. Les sourates contiennent des versets classés par pages. Et, chaque page mérite si bien son nombre de versets ; et voire, ce nombre de versets par pages sont mystérieusement fixés par le Seigneur, en fonction d’une situation, ou d’un nombre déjà connu dans l’histoire. C’est ce qui atteste que chaque sourate contient un nombre de versets fixés par le Seigneur, surtout en fonction d’une verité,  d’un nombre lié à l’âge, ou lié une quantité, à un effectif ou à un nombre universellement connu dans la réligion.

Le Coran résulte ainsi d’une naissance mystérieuse, que Seul, l’unique, le Tout-Puissant, la science d’Allah peut engendrer un livre aux contenus sublimes, aux valeurs numériques et aux classements des versets mystiques. Le numéro 1 pour Fatiha lui correspond effectivement. Le 1 signifie Allah dans son unicité, comme maître de l’univers, le Créateur des cieux et des terres. Le numéro 2 pour Bagarra lui correspond effectivement ; car, après la place exceptionnelle et indispensable pour la réussite des missions terrestres du Coran allouée à Fatiha, cette sourate la vache, demeure la plus aimée dans le coran, à travers son rang et ses contenus mystiques. Le 3 veut dire source de vie et de droit chemin pour un être humain ou une famille ; le numéro 3 pour la Famille d’Imran lui correspond effectivement. Le numéro 7 pour A ‘raf lui correspond effectivement ; car le 7 veut dire des cieux ou terre. Le numéro 12 pour Youssouf lui correspond effectivement, car le 12 rappelle les Douze fils D’Israël. Le numéro 15, lui correspond effectivement ; c’est la science ou la création mystique d’Allah pour l’animal du Prophète Saleh. Le 17 pour la sourate 17, lui correspond, car 7 veut dire ciel, le Voyage nocturne. Le 19 pour la sourate 19, lui définit effectivement, car la puissance angélique D’Allah qui s’est manifesté sur les êtres humains.  Et, de la sourate 3 à 9, Allah trône la mission coranique islamique, que le Combat des musulmans furent plus méritoires quant à l’obtention des récompenses des deux mondes. Et, après les croyants musulmans, Allah classe les sourates 10 à 14, à l’honneur des Prophètes antérieurs à l’islam. La sourate 13, pour un deuxième nom, devait-il être nommé « Mohamed », pour ainsi respecter l’ordre de classement des Noms des prophètes, et ce, même si cette sourate cache une verité ; car le numéro 13 pour le Tonnerre correspond si bien au verset 13 de la même sourate. Les Sourates 15 à 19, Allah indique des endroits mystiques et sacrés, dont la sourate 19 indique le ventre de Marie. Le numéro 19, indique dans sa signification, le triomphe ou la puissance D’Allah des Cieux et des terres, surtout sur les infidèles ; et l’intérieur de cette sourate est rempli des victoires D’Allah. La sourate 2O, ouvre une autre étape Coranique ; et du 2O à 29, se révèle l’approchement ou le lien D’Allah à ses serviteurs. Car 2 signifie amour, lien ou approchement D’Allah. Dans la sourate 21, Allah accorde ce lien aux Prophètes ; car dans le numéro 21, le chiffre 1 qui est unique se manifeste, et  avec 2, Allah, accorde son lien au veritable serviteurs. A Partir de la Sourate 30 à 39, Allah ouvre une nouvelle étape coranique. 3O égale 3 multiplié par 10 ; ce nombre est composé de 3 et de 0 ; or, 3 indique les gens, le peuple ou le droit chemin pour eux. Ainsi, de 3O à 39, parle des gens, des serviteurs… La sourate 35 indique 3 et  5 ; 5 est-ce la création ou science D’Allah, Lui le Créateur  des Anges et des êtres humains. Le 36, de 3 et de 6, indique la vie organique de l’être humain ; et cette vie humaine n’est commandé que par le cœur. 3 veut dire vie et 6 veut dire la création humaine. Allah a classé toutes ces sourates en fonction de leur rang ou ordre dans le Coran.  De la sourate 40 à 49, Allah ouvre une autre étape coranique, dont les aspects de la nouvelle réligion dans ses contenus. L’islam accorde le droit chemin pour toute sortie victorieuse à L’au de là ; cette étape décrit les trajets de la réligion et son veritable veritable Prophète.  Le numéro 47 correspond à cette sourate « Muhammad ».  Car 7, veut dire cieux ou terre, ou ceux qui descendent des cieux vers la terre, dont le Prophète Mohamed en a été les fruits de cette fameuse volonté D’Allah sur la réussite des deux mondes. De la sourate 50 à 59, Allah ouvre une nouvelle étape coranique, dont 5 signifie les miséricordes, créations ou sciences ou endroits mystiques D’Allah. Le numéro 55, pour le «  Tout Miséricordieux », révèle les manifestations mystiques D’Allah dans la vie de cet univers et de ses constituants. De la sourate 70 à 79, dependent effectivement des sens de leurs numéros. 7 représente des cieux et terres, et ceux qui montent, les Anges, et ceux qui descendent, les messages ou les revelations. Les sourates 71 et 77 définissent ces messages par les Messagers et les Envoyés, entre les cieux et la terre.

A QUAND LA FIN DU MONDE ET LA RESSURECTION DES MORTS ?

Du Rang 80 à 99, les sourates du Coran révèlent les situations de la ressurection ou de la fin du monde, dans ses caractéristiques et manifestations. Chaque sourate y est définie effectivement au sens de son rang de classement, et Allah a les placé surtout entre 80 et 99, pour dévoiler ses réalités de la Fin du monde, jusqu’à la destruction de l’univers et de ses constituants. 80 est égale à 8 multiplié par 10 ; et 90 est égale 9 multiplié par 10. Ainsi, dans 8 et dans 9, Allah devient plus Claire quant à la destruction futur de l’univers ; c’est ce qui témoigne ainsi que dans le Coran, cette fin du monde s’amorcera  entre 8 et 9, et ce, selon les revelations de ces dernières sourates du Coran à partir surtout du 80. Pourtant, un jour chez Allah est équivalent à 1OOOans chez les êtres humains dans leurs alternances des jours et des nuits. Alors, si le monde s’achèvera entre 8000ans et 9000ans depuis la descente d’Adam et Hawwa sur terre, la fin humaine terrestre ou la fin du monde ne surpassera le millénaire 9. Et, Allah, le Créateur  des Cieux et des Terres, a rendu sacrée et béni les différents temps de l’univers dans leurs progressions ou évolutions. C’est ce qui révèle ainsi que, dans l’évolution des temps de l’univers, chaque millénaire correspond à ces mystères et ces visages particuliers de l’évolution humaine. A savoir, le 1er millénaire de l’existence terrestre de l’être humain depuis Adam, fut celui de Dieu. Le 1 c’est Allah ; donc la vie humaine s’est amorcé sur terre avec tout approchement des humains à leur Créateur Allah : qui orienta la destinée humaine dans l’enseignement et connaissance des choses ou pratiques inconnues de l’univers. Du 1er au 2ème millénaire, telle approchement s’avèrerait remarquable et continuel, quoique l’humanité y commença à s’y diversifier à travers des clans et des tribus. Du 2ème ou  3ème millénaire, Allah multiplia le plus les êtres humains, forma les premiers royaumes, les grandes familles et les nations, avec des tas de Prophètes et Messagers qui y naquirent. Telle manifestation d’Allah dans la vie humaine du 3ème au 4ème millénaire, Continua, car le chiffre 3 dans sa signification mystique veut dire source de vie et de droit chemin. A partir du 5ème millénaire, Allah changea la face du monde, à travers ses dons de création et de dévoilement des sciences de l’univers : Le chiffre 5 veut dire création et sciences d’Allah. Nous vivons ainsi le 5ème Millénaire avec des dons de créations scientifiques conférées par le Seigneur de l’univers. Le Millénaire 6 sera celui de l’apogée humain ; à savoir, c’est dans ce millénaire qu’Allah accordera aux êtres humains des pleins droits d’existences terrestres, que transformera le Fils d’Adam comme la créature la plus importante que les autres créations artificielles ; les grands humanismes s’y propagera et occupera tous les endroits de la terre. Le 7ème millénaire sera celui de Dieu, car Allah Soi-même comme maître de l’univers et de ses constituants, au detriment du veritable Satan et de ses alliés ; ce sera le paradis humain, que l’être humain vivra ou verra des choses des plus importantes. Dans le Millénaire 8 et 9,  Allah décrétera la fin du monde et fixera la ressurection à partir du millénaire 9. Le Millénaire 9, est celui des Anges ou de la Puissance d’Allah. Ainsi l’être humain n’y excitera aucunement : c’est donc la destruction de l’univers tel que défini dans le Coran et l’arrivée d’Al-Qiyama ou du jugement dernier. Les siècles avant la Fin du monde, une partie du millénaire 8, seront des pures mécréances, au point que, aucun être humain vivant aujourd’hui n’y souhaitera exister.

Depuis la création de l’univers et des ses constituants, et la descente des deux premiers êtres humains sur terre, des millénaires se sont écoulés. Mais, la vraie vie terrestre, selon le décret du Seigneur, est celle  qui s’entama à partir de la première année de descente D’Adam et de Hawa sur terre. C’est ce qui fait dire ainsi, que de la descente d’Adam sur terre à nos jours, l’être humain y a passé des millénaires. Ainsi, en tenant compte des aspects ou des visages actuels des êtres humain sur la terre dans ces ères de création scientifique, ou de connaissances des savoirs cachés de l’univers, l’on réalise si bien vivre dans le 5ème millénaire. Nous sommes au cours du Millénaire 5 ; car, Le 5, veut dire création, endroits sacrés ou sciences ou savoirs. C’est ce qui dévoile qu’en considérant le calendrier des Hébreux ou des juifs, l’humanité existe si bien dans l’année 5778, depuis la descente d’Adam et de Eve sur terre.  Cette date contient 5 en premier chiffre, dont l’air de la création ou de la science. Tout reposant sur le chiffre 5, dont le nombre 5500 s’avère important, est-ce pourquoi nous somme dans l’air scientifique avec créations des choses ou des endroits mystiques. Donc, ce millénaire a durée 778 ans ; et ce fut au cours de ces années 778 que débuta l’ère d’électricité. Pourtant le début de l’électricité commença dans les environs de 1795 à 1800. De 1800 à 2017, il y a eu 217 ans. Et, 217 enlevé de 778, l’on obtient 561 ANS . En ajoutant  561 ans au 5000ans, ou aux débuts du millénaire 5, on trouve 5561. Dans cette année 5561, on a 55 et 61 ; 55 correspond dans le Coran à la sourate 55  « Le Tout Miséricordieux » ; cette date correspond justement à l’année 1800. L’année 570, la naissance du prophète Mohamed, correspond à quelle année dans le calendrier naturel juif ? Depuis que Jésus fut né et eut monté dans le ciel, il y a eu 2017ans. Donc, 5777 dimunié de 2017 donne 3760 ; cette année serait certainement  l’année de naissance de Jésus dans ce calendrier juif. Dans cette année, le nombre 37, de 3 et de 7, indique suffisamment l’emprise divine sur les hommes de la terre : Allah est source de fait miraculeux dans ce nombre. Ainsi, 3760 ajouté de 570 donnes 4330, celle de la naissance du Prophète Mohamed dans le calendrier hébreu. Le chiffre 4 occupe la première position, signifie que le Prophète est venu pour orienter sur tout Droit chemin menant vers la ressurection. Dans ce nombre, on a 43 et 30 : le dernier est un nombre sublime de conquête sur les infidèles ou sur les ennemis D’Allah. Avec 43 dans ce nombre 4330, signifie que le prophète était né au moment où le monde tendait à virer vers la mécréance. 433O ajouté de 40 donne 4370 ; avec 70, l’ère de la prophétie et de la révélation.

Ainsi, l’année 5778 du calendrier juif, représente la durée de l’existence terrestre de l’être humain. La création et l’ouverture du savoir s’y manifesté. Elle correspond si bien à 2017 du calendrier chrétien, et de 1440 de L’hégire. Dans cette année, on situe le nombre 77 ; il correspond à la sourate 77, « les Envoyés », dans le Coran. Au naturel,  cette année, depuis 5770 ou 2009 ou 2010, cache une verité au sujet des Fils d’Adam. Cette période d’existence  humaine sur terre, depuis le premier jour d’Adam sur terre, cache  une réalité. Fils d’Adam, je vous le dis, un Allié d’Allah est apparu sur terre depuis 5770 ou 2009. Ainsi, prions Allah pour qu’il lui découvre dans l’endroit de la terre où existe-il. Gloire à Allah, Le Seigneur de l’univers. Le 5ème millénaire fut contenu des créations scientifiques et la multiplication de multiples connaissances des secrets de la nature. Ainsi, cet allié D’Allah  vit actuellement sur  terre, à qui le Tout Miséricordieux a accordé les nouveaux savoirs. Allah, certainement, nous montrera certainement la présence de Son serviteur religieux sur terre.

Le millénaire 5 fut celui des portes de savoirs et de connaissances. Et, en cela, depuis l’année 1800, l’humanité débuta à se doter, par la grâce du millénaire, des pouvoirs spirituels de création dont le machinisme. 5777 correspond à 2017 ; donc de 5777 au 6ème millénaire, ou 6000ans , 22 3ans sera certainement l’apogée de la création scientifique, quoique cette année 5899 ou 5999, y figure-t-il , ces années mystiques.

Le  6ème Millénaire, s’avère être celui des grands ères de l’humanité, où les Fils d’Adam atteindront leur apogée, au point que la nature sera plus importante, au point que toutes les superficies de la terre seront occupés ou renversées pierres par pierres. Certainement, ce millénaire connaitra le rapprochement des Fils d’Adam, non par le biais de la science, mais par la formation d’une seule communauté humaine et la traversée à pieds de tous les continents. Dont l’humanisme et l’émancipation humaine dans son apogée, demeura plus réelle, qu’elle soit virtuelle aujourd’hui : les êtres humains y seront liés et interdépendants pratiquement, comme descendants des mêmes ancêtres Adam et Eve. Au cours du sixième millénaire, des années demeureront importantes : 6100 ; 6200 ; 6300 ; 6400 ; 6500 ; 6600 ; 6700 ; 6800 ; 6900. Les années 6100 et 6200 seront certainement mêlés des traces du 5ème millénaire. Les  siècles 6300 seront certainement une nouvelle tournure de l’existence humaine ; parce que 3 traduit la déroute des êtres humains. Les siècles 6700, dans ces années, 6770 à 6777, seront certainement les temps de la descente de Jésus christ, donc 1 millénaire ou 1000ans après notre temps 5777 ou 2017 ; ce Prophète divin descendra certainement au moment où l’humanité sera plus dépendante des choses naturelles qu’artificielles.

Le 7ème millénaire, demeurera quasiment celui de la veritable intervention divine : la commande entière sera à Allah sur les êtres humains aux détriments des emprises sataniques. Ainsi, seul Dieu décidera. Allah ouvrira toutes les portes de bonheur et pacifiera la terre entière. Les êtres humains qui existeront vivront les meilleures faveurs divines.

Le millénaire 8, à partir de l’an 8000ans, aura ces derniers siècles détournés des emprises sataniques, avec les triomphes du Satan sur Tous les endroits de la terre. Le millénaire 9 ne sera pas celui des êtres humains, des animaux et des êtres invisibles. Ce ne sera pas des siècles des Fils d’Adam, mais ceux des Anges à la commande de leur Seigneur, le Propriétaire des terres et des cieux. Ainsi la fin du monde et la ressurection se trouve dans le millénaire 9. Le Coran en a révélé  à partir de ses sourates 80 à 99 ; 99 est celle des secousses. Le chiffre 9 devient ainsi celui des sorts finaux. Ce sort final demeure fixé entre 8 et 9, dans le Coran, à partir de 80 à 99. Cependant, les êtres humains existant vers la Fin du millénaire 5, qui  correspond surtout aux réalités de notre temps, les chiffres 8 et de 9, ne seront qu’entre le millénaire 8 et de 9. Nous vivons pourtant au 5ème millénaire depuis la descente d’Adam et de Hawwa sur terre ; et les temps des millénaires demeurant mystiques, chacun contenant ses faits et ses vérités, dans leurs existences et progressions mystiques, c’est ce qui fixe ainsi la ressurection à partir du 9ème millénaire. Le chiffre 9, les fils d’Adam y seront quasiment réduits : la ressurection et le jugement dernier. La ressurection s’avère être autant fatale à partir du millénaire 9 ; et ce qu’atteste la ressurection 75, « Al-Qiyama » ou la « Ressurection ». Au naturel, pour trouver le moment de la ressurection, cette sourate à partir du verset 6, pose cette question : A quand la ressurection ? ». La réponse à cette question a débuté à partir du verset 7 au verset 15 de la même sourate : c’est ce qui fait en tout 9 versets. 9 versets, cela veut dire que le « Qiyama » tant attendu sera arrêté à partir du 9ème millénaire. Ainsi, de la descente d’Adam et Eve à nos jours, il y a 5778 année, selon le Calendrier Juif ; ce qui veut dire que la fin de ce monde s’exécutera au seuil de ce millénaire. Du moins, selon les nombres coraniques liés aux versets, l’arrivée de la fin de la destruction de l’univers et la descente de la ressurection,  ne surpassera plus les 3OOOans. Ainsi, cette fin arrivera fatalement en l’an 8999 du Calendrier Hébreux. Pourtant nous sommes vers les derniers siècles du 5ème millénaire, justement dans l’année 5778. Donc, 8999 dimunié de 5778, il ne restera pour l’humanité qu’au moins 3000ans. Le « Qiyama », se fera exactement pendant le 9ème millénaire. Cela se confirme autant, car plusieurs Sourates, à partir de leurs versets9 ou 8, apportent telle précision : Sourate2 ; sourate3, Sourate4, Sourate5, Sourate 7, Sourate 1O ; sourate 45, Sourate46, Sourate47, sourate70, Sourate77, Sourate74, Sourate75, Sourate79, Sourate91et Sourate 100. Voire, autant de sourates aux versets 9ou8 témoignent ces réalités de la Fin du monde et l’arrivée de la ressurection entre le 8ème millénaire et le 9ème millénaire.

La fin du Monde s’avère réalisable en l’An 8999 du calendrier Juif, et la ressurection à partir du 9ème millénaire. Les sourates Yassine, Waqiat, ou tant d’autres sourates, en confèrent telle réalité de la ressurectionet du jugement dernier. Au naturel, les Croyants, les religieux et les marabouts, demeurent d’accords quant aux bienfaits que confèrent ces sourates à travers leurs récitations pour l’exaucement des vœux. Mais, pourtant, la majeur partie de leurs versets témoignent la ressurection et de l’au de là. C’est ce qui atteste que les événements déclarés dans ces versets ou dans ces sourates se réaliseront exactement pendant le 9ème millénaire ; donc après au moins 3000ans de notre temps.

Le Coran est un livre mystique dont le nombre de versets pour chaque Sourate, demeure ce qui lui est équivalant, donc mystérieusement fixé par le Seigneur de l’univers. C’est ce qui fait que chaque Sourate s’avère être défini si bien par rapport à son rang dans le Coran. Le rang et le contenu des Sourates s’avèrent être dépendants. Allah a donc noté ou classé chaque sourate en fonction du contenu de ces versets. Par exemple, la Sourate 19 « Mariam » dispose des contenus qui demeurent mystérieusement dépendants à ce rang. Avec 19, Allah impose sa puissance sur les créatures de l’univers, et neutralise ou déroute sans échec les infidèles en faisant triompher la verité. La Sourate 2, « Baqara », révèle l’amour et lien mystique à Allah. Elle contient 286 : 2 révèle l’amour ; 8 indique la destruction de l’univers ; et 6  des êtres humains. Cette sourate dispose de toute arme de la ressurection. Ce nombre 286, dans ses multiples décompositions, contient plusieurs 22, ou 11, ou 13ou 26. La sourate 36, est la sourate des humains, avec 3 et 6. La sourate 77, avec  7 mettant en œuvre tout lien céleste et terrestre, indique les « Envoyés ». Toutes les sourates correspondent à leurs rangs. Certaines sourates commencent par des lettres alphabétiques ; c’est ce qui mystifie et rend autant sacré et divins leurs contenus. A savoir, le premier verset de la sourate Fatiha est ‘’bismilaye Rahami Rahim’’ ; mais celle de la sourate 2, cette grande Sourate, est ‘’Alif Lam Mim’’. C’est ce qui révèle que ces lettres alphabétiques contiennent si bien des vertus qu’occupent des places Mystiques au début des sourates. Ils méritent si bien être des versets coraniques, ces lettres alphabétiques, avec leurs rangs  1 au début de plusieurs sourates, atteste qu’ils contiennent des valeurs mystiques cachant l’unicité D’Allah, le Seigneur de l’univers.

Certaines sourates, quoique classés en fonction de leurs contenus dans ce Livre céleste, demeurent si bien interdépendantes à d’autres. Par exemple, la Sourate 12 représente les 12 fils D’Israël ; mais il y a deux sourates entre cette sourate 12 et 14 : c’est qui révèle qu’il y a eu si bien deux ancêtres entre eux. De la Sourate Abraham à la Sourate Muhamed 47, il y a 33 sourates : c’est ce qui atteste, avec le nombre 33, cette liaison d’Abraham à Mohamed, comme descendant. De la Sourate Muhamed47 à la sourate61, il y a 14 sourates, donc 14 pris  cent fois donnent 14OOans.

L’ANNEE 8999ans Du Calendrier Hébreux.

La connaissance de l’heure est à Allah, qui a créa l’univers des terres, des cieux et ceux qui est entre eux. Alors, c’est Lui qui sait réellement tout ce qui doit s’y faire avant leur destruction finale. Ainsi, l’univers ne sera pas détruit tant que tout ce qui a été prévu comme événement n’y soit passé. Et certainement, Dieu a prévu des faits dont les degrés ne relèvent pas des emprises humaines sur terre. En verité, toutes les créations de Dieu y seront détruites à raison, dans toute veritable logique de destruction. A cet effet,  cette année 8999 ans pourraient s’agir la date exacte de la fin de l’univers. Elle correspond à la date 5239 de la date chrétienne, ou à 4661 de l’hégire. Mais, elle n’a pas été fixé au hasard, qu’elle résulte de toute démarche mystique à travers le Rideau entre la terre et les cieux. Elle a été ainsi exaucée, au point que, même cela ne correspondrait pas à la date fixée par Dieu, mais du moins elle sera un départ le plus crucial de la fin de l’univers : seul Allah sait tout ce qu’IL y garde, et quel moment tous les contenus de l’univers seront dénaturés avant le changement de créations. Est-ce la meilleur date, depuis la sortie d’Adam sur terre, à tel point que, même si cela ne sera pas la date de Dieu, mais elles s’approcheront. Cette date, dans son élaboration, a décrété cette réalité de la Fin de l’univers et la venue du Qiyama, avec l’accomplissement exacte des promesses de la ressurection annoncée dans tout le Coran. Cette date a confirmé la Fin du monde, qu’elle s’exécutera fatalement. La Fin de l’univers et l’arrivée de Qiyama est donc exaucée de la Bouche du Fils D’Adam : Allah détruira l’univers certainement et jugera tous les êtres humains et démons apparus sur terre depuis les premiers ancêtres Adam et Hawwa. Cette date rendue mystique s’approcheront grandement ou petitement de celle exactement fixé par le Créateur des Cieux et des terres. Ainsi, il sera possible que Allah, le Tout-Puissant ajoute un siècle, ou deux siècles ou voire dix siècles, voire plus à cette date humaine : du moins elle ne sera jamais aucunement égarée.  Allah est grand !

La fin du monde et l’arrivée de Qiyama s’exécuteront fatalement. Mais, de nos jours, nous concevons dans des existences bizarres et non rigides des êtres humains, au point que, s’ils ne sont pas secourus ou sauvés,  périront dans les existences ténébreuses aboutissant à leurs neutralisations avant la venue fatale  de la fin du monde. Pour pouvoir empêcher cette mauvaise représentation humaine dans cette vie terrestre, l’on en a consulté Dieu, et ce, même s’IL doit exécuter la promesse de la Ressurection, mais qu’IL oriente les Fils D’Adam en conférant aux méritant , pendant ces 1OOO nouvel an, des bons itinéraires jusqu’à la fin de la destinée humaine sur cette Terre.  Allah l’a exaucé et sera avec les Fils D’Adam jusqu’au jour du jugement dernier.

1° La fin du monde  sera entre le 8ème millénaire et le 9ème millénaire ; donc la ressurection ou la tombée du jugement dernier, avec l’accomplissement de tout ce qui est prévu dans le Coran. En fait, tous les êtres humains D’Adam à Noé, de Noé à Abraham,  d’Abraham à Jésus, de Jésus à Mohamed, de Mohamed à Sudaîs, ou à notre temps, de notre temps à la descente de Jésus et de la descente de Jésus au dernier son de la trompette seront ressuscités et comparaitront devant le Seigneur Dieu, l’eternel.  Ces événements divins se précèdent de la descente de Jésus en l’an 6777 du Calendrier juif, donc en 3018 de la date chrétienne, ou en 244Oans de l’hégire. Cette date s’avère fatidique ; et dans le cas échéant, tout sera en l’an 7777ans. Jésus descendra 1OOOans après notre temps avec tout pouvoir divin de conquête. IL neutralisera l’emprise satanique sur terre, et la surface terrestre sera entièrement pacifié et paradisiaque.

Cependant, 1OOOans s’écoulera avant la descente de Jésus. Le moteur de l’arrivée de la ressurection s’est donc allumé en temps-ci, en cette année 2017-2018. Cette espace de 1000ans, verra la réalisation sur cette terre de multiples choses ou avènement, par l’ordre D’Allah.

2° Le peuplement de la terre, ou tout endroit sera construis pendant ces 1OOOans à parcourir à partir de l’an 2018. Des constructions gigantesques et redoutables verront jour à tout travers la terre.

3° Le rapprochement des continents, avec la disparition des océans.

4°La traversée à pieds des terres : Allah réduira en grande partie cette existence de l’eau à travers la terre. Ainsi, tous les continents seront accessibles à pieds.

5° La sortie des moyens de déplacement n’utilisant pas le moteur et l’essence ; des types de voitures, de vélos.

6°La diminution de l’emprise scientifique, et la domination naturelle par l’homme.

7° Les Pays de l’occident dirigé par les chefs inhabituels.

8° Les étrangers non arabes deviendront grands imans à la Mecque : à partir des peuples convertis.

9° L’hégémonie des Etats-Unis durera jusqu’à 8oo ans. C’est Dieu qui a fondé l’Amérique, et mettra fin à leurs supériorités à l’an 6550 du calendrier hébreux.

10° La relève des pygmées : deviendront puissants.

11° L’islamisation non par le Djihad, de la plus part des pays du monde.

12° La disparition de la laideur : ne seront nés que des êtres humains beaux.

13° La disparition de la famine et de la misère sur tous les endroits de la terre.

14° La commande de l’espace par des oiseaux gigantesques et redoutables, au detriment des mécréants.

15° La neutralisation des démons, et la fin des maraboutages et des fétichismes, ou toutes choses liées aux pratiques maléfiques.

16° La poussée des Arbres gigantesques plus grandes que les étages et plus redoutables. La poussée des plantes ou des arbres dont les fruits plus douces que les crèmes, les yaourts, ou toutes alimentations modernes. La poussée des Arbres à feuilles grandes et curatives. La poussée des arbres à la forme humaine, illuminant pendant la nuit.

17° La disparition des habillements indécents et la réduction de la génération adultère, à travers des interventions divines.

18° La voisinage des êtres humains aux démons. Aussi, le voisinage des humains aux anges.

19° La Fin de la musique, du Football et les divertissements sataniques, avec apparition de nouvelles choses plus récréatives pour les fils d’Adam.

20° L’apparition de nouvelles races humaines venant d’Adam.

21° L’approchement de toutes les créatures terrestres.

22° L’enlèvement des chefs mécréants.

23° La neutralisation d’une réligion, non pas par la guerre ou par la force, mais le changement de foi et de lieu de dévotion.

24° Le Royaume d’Arabie Saoudite existera jusqu’à la descente de Jésus. IL y aura des rois pués ou croyant. Les gens marcheront à pieds pour y peupler, même les plus éloignés.

25° La réhabilitation des régimes de Rois, et la disparition des élections modernes dans les siècles à venir.

26° Les liaisons terrestres, avec des routes vastes, commençant du Nord au Sud.

27° L’union en un seul pays des peuples D’Asie du Sud-est, en un seul pays les peuples de l’Amérique latine, et en seul pays   l’Europe, y compris la France, Russie… dans les siècles à venir.

28° L’apparition des nouveaux fleuves très longs et nutritifs et le tarissement de certains océans.

29° Le Retour des chefs Noirs, de peaux noires aux Etats-Unis.

30° Les animaux sauvages s’humaniseront, et leurs approchements aux humains.

31° La disparition de la sorcellerie, et la pureté humaine.

32° Le renforcement de la nature humaine, l’éloignement des humains aux pratiques ignobles, des jalousies, des vols, des injustices, des malhonnête, des turpitudes humaines. La terre se remplit des êtres humains dignes, justes et innocents. La grande occupation humaine avec l’apparition de multiples activités lucratives.

33° La terre se remplira des choses nouvelles.

34° La naissance des oiseaux chanteurs aux chansons plus douces, plus euphoniques, plus larmoyantes. Les oiseaux si intelligents qu’ils seront au service de l’homme, en tout endroit de la terre. La venue des grands oiseaux transporteurs ou des chevaux transporteurs comme l’avion et des chevaux à ails.

35° La disparition des traces de la mondanité en tout endroit de la terre.

36° Un jour plus long qu’une année. Une nuit si longue que l’année.

37° La terre se videra de toutes ses richesses, comme le diamant et l’or dans les siècles à venir.

38° Des sources de lumières aussi éclatantes que le Soleil, mais n’utilisant pas les fils ou les moteurs.

39° La longévité des Fils d’Adam et la disparition des maladies.

40° La sortie des cris ou des voix redoutable invisible à travers la terre. L’apparition des ails des Anges aux longs des cieux. La vision de l’intérieur des cieux par les terrestres. Des choses effrayantes et agonisantes rempliront la terre des coupables.

41° Défense miraculeuse des Croyants et la disparition des mécréants.

42° La construction de nouvelles capitales ou de nouvelles villes avec au moyens 6000 villes. Le visage de la terre changera.

43° Des chefs noirs capables et innocents viendront. Les cheveux lisses des noirs.

44° Des châtiments contre les ennemis d’Allah.

45° La disparition des petits animaux.

46°Des chaussures plus rapides que la voiture.

47° La disparition  des maladies, comme la folie, tensions ou d’autres maladies.

48° L’arrêt des mauvaises consommations comme drogues, cigarettes et d’autres.

49° La disparition de la criminalité, de la délinquance, du terrorisme ou du banditisme.

50° Les Fils d’Israël bénéficieront des plus grands bienfaits à la part du Seigneur de l’univers, Le propriétaire des terre et des cieux.

51° L’Israël, Palestine et la Jordanie formeront un même pays aux mêmes égalités.

52° 7O pays s’élèveront en Puissance et deviendront capables et riches.

53° 7pays pauvres et impuissants deviendront puissants et riches : rendront puissants tous les autres pays

54° Les aveugles, les infirmes, les handicapés et les sourds-muets au Pouvoir dans beaucoup de liés.

55° Une seule langue sera parlée par tous les êtres humains de la terre.

56° La richesse des Fils d’Adam.

57° Les régimes pharaoniques seront réhabitués avec grande puissance en Egypte ou aux Maghreb sur la voie islamique.

58° Les descendants du Mohamed bénéficieront de grands privilèges dans les pays d’existences faibles. Ils retourneront dans les endroits perdus.

59° Les femmes enfanteront des bébés purs d’autres races.

60° Plusieurs Chefs viendront sur cette terre, avec 17 000, avant la descente de Jésus.

C’est Allah, le Seigneur de l’univers, le Propriétaire de la terre et des cieux. C’est Lui certainement qui connait la date exacte de la fin du monde. Toutes ces choses définis ci-dessus, ne se réaliseront pas en suivant l’ordre de classement, et voire, qu’il s’y trouve des faits dont ne méritent vivre que les vrais croyant, qui naîtront après la descente de Jésus des Cieux. Du moins, Allah en exécutera tout. C’est le dernier programme divin avant la ressurection. Ainsi, cette espace de 1000, en vivra bien les êtres humains comme d’habitude, quoique certains faits mystérieux surviennent. C’est ce qui signifie qu’Allah a déjà orienté les êtres humains vers la ressurection,  depuis des dizaines d’années, avec la manifestation de certaines catastrophes naturel. Ainsi, dans cette nouvelle espace de 1OOOans, à partir de cette date actuelle 2018 ou 5778 ou 1440, tout continuera et les Fils d’Adam marcheront sans contrainte pratique sur l’itineraire des destinées terrestres ; Allah agira à donner à ce millénaire, tout ce qui lui doit, qu’avant la descente de Jésus , le monde terrestre changera de plusieurs visages. La fin du Monde est fixée En l’an 8999 du calendrier Hébreux, selon certaines demandes à Allah et certaines consultations des chiffres ou des nombres coraniques. Allah, certainement, en choisira, ou encore fixera une date liée. Du moins, sait que, l’essentiel est qu’Allah a accepté la venue de la Fin du monde et la ressurection des morts : la fin du monde ou la ressurection se produira telle que défini dans les livres saints. Eh bien, les fils d’Adam doit-il espérer ainsi vivre sur terre pendant au moins 3millénaires avec l’appui des sorts ou des nouveaux visages terrestres précédents la fin du monde ou la ressurection.  Qu’Allah  nous préserve à vivre les derniers siècles de la fin du monde, qu’ils seront rempli des épreuves des plus sataniques. Et, aux êtres humains de savoirs que ce monde ne finira pas en ce temps là, tant que cette terre et les cieux  ne changeront pas de visages : c’est ce qui sera entrepris pendant ces 1000ans, et de l’humanité vivra 3OOOans sur cette terre.  Au nom de Dieu, de la justice et de la verité. Notre temps demeure si bien la fin des temps, que c’est en ce temps que la fin du monde ou  de la ressurection fut fixée avec une fameuse demande  à Allah. Au naturel, nous n’avons pas à donner du diamant aux croyants, et non plus, nous ne vengerons des victimes des terribles injustices humaines ; mais le seul recours, est-ce l’arrivée de la fin du monde : et certainement, Allah exécutera ses grandes promesses du Coran liées à la ressurection, et jugera fatalement tous les êtres humains sortis des premiers aux derniers temps. La fin du monde ne concerne pas ainsi nous les êtres humains d’aujourd‘hui, qu’après 100ans, tous les êtres humains vivants en ce temps disparaitrons, et serons remplacés par d’autres, ainsi de suite jusqu’à plusieurs siècles. Ainsi, cette fin du monde ne concerne que les derniers humains de la terre, qui viendront 3OOOans après. Ainsi, tout finira sur cette terre, comme bonheur, richesse, liés aux femmes, aux pouvoirs et aux réussites matérielles, avant que l’univers ne soit détruits quasiment. Au Nom de Dieu, le Seigneur de l’univers. Le maître de la 1ère humanité, et de la 2ème humanité qui commença à partir du moment Ararat, qui s’étendit de la Turquie, de la Syrie, et de l’Irak ou de tous les pays contigus : Allah est Grand, le Seigneur de l’univers.

 

 

 

 

Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Share
Published by
Alpha Oumar Diallo

Recent Posts

Mines en Guinée: présentation des résultats et analyses d’une étude sur la gestion des relations communautaires

Lundi, 17 décembre 2018, c’est le ministère des mines et de la géologie qui a servi de cadre, à la…

8 heures ago

Une ONG de lutte contre la migration clandestine inaugure son siège à Conakry

A l’occasion de journée internationale de la migration célébrée le 18 décembre de chaque année, l’Organisation Guinéenne pour la Lutte…

8 heures ago

Conakry: des élèves du collège et lycée Kipé dans la rue

Ce mardi 18 décembre 2018, des collègiens et lycéens de l'école Kipé dans la commune de Ratoma sont descendus dans…

13 heures ago

Honorable Cellou Baldé : « la réception d’Alpha Condé n’est pas un devoir… »

Alors que selon les annonces, le professeur Alpha Condé et ou son premier ministre doivent être reçu à Labé mercredi…

14 heures ago

Bantama Sow va récupérer la CAN pour la Guinée

L’organisation des CAN 2021 et 2023 était attribuée respectivement au Cameroun pays de l’ancien président de la Confédération africaine de…

16 heures ago

« Cellou Dalein n’accèdera jamais au pouvoir »

C'est le jeune leader du parti du Changement pour le progrès et de l'unité de la Guinée l'a dit au…

16 heures ago