M’mah Aribot Savané dirige l’office national du contrôle sanitaire des produits de pêches.  Elle a accordé un entretien à Aminata.com.

Selon elle, c’est grâce à l’implication personnelle du chef de l’Etat que son service a été créé : « Grace à l’arrivée de son excellence le Président de la République le Professeur Alpha Condé, ayant fait le constat que la Guinée n’exportait pas ses produits de pèche vers le marché de l’Union Européenne. Il a demandé  la cause il lui a expliqué. Parmi les causes, il y’avait l’autonomie du service de certification des produits de pêche parce que l’Union Européenne avait demandé que ce service soit autonome administrativement et techniquement et qu’il soit doté des moyens financiers pour lui permettre de certifier les produits de pêche  et de l’aquaculture et a insisté que ce service soit indépendant. C’est suite à cela que son excellence le Président de la République a demandé  au Ministère de la Pêche de mettre en place l’ONSPA. Donc c’est grâce à la volonté personnelle du Président qu’il y’a eu la création de ce service. Donc l’Onspa  été créé avant les Etats Généraux de la pêche parce que le président de la république tenait beaucoup à ce que le label guinéen soit représenter sur le marché international », explique-t-elle.

Parlant des actions qu’elle mène sur le terrain, elle cite la récente formation des étudiants. « Avant la création de l’ONSPA, on n’avait pas 20 établissements Mais aujourd’hui, on a beaucoup d’établissements et on envoi nos produits un peu partout dans le monde sauf dans l’espèce Union Européenne », souligne Madame Savané.

S’agissant des progrès réalisés, elle soutient : « Aujourd’hui, notre souci principal est l’ouverture du marché Européen à nos produits de pêche,  la reprise des exportations, la désignation de débarcadères pour les produits destinés à l’exportation. Car cela fait partir des recommandations de l’Union Européenne. Monsieur le Ministre est en train de nous aider pour cela. L’objectif principal, c’est couvrir l’ensemble du pays au contrôle sanitaire parce que, on ne peut pas qu’on se focalise seulement sur les produits exportés il faut aussi que le poisson vendu sur marché local soit un poisson de qualité et cela ne peut se faire que par une couverture sanitaire totale du pays. Nous devons aussi avoir des unités de transformation dans notre pays, il ne faut pas qu’on se contente seulement des recettes qui proviennent des exportations parce que quand il y’a des usines, ça nous permet aussi de créer de l’emploi ».

Soutien active du Chef de l’Etat, la directrice de l’ONSPA affirme que les femmes peuvent adhérer aux idéaux du Président Alpha Condé. « Je pense que  les femmes ont un grand rôle à jouer auprès du Président de la République, moi personnellement je suis resté très longtemps sous les ordres des hommes. C’est sous le Président de la République le Professeur Alpha Condé que je suis devenue Directrice Générale. Donc  chaque femme là où elle est peut faire quelque chose pour le Président. Avec 52  pour cent de la population, elles sont indispensables à la réussite des actions du Président, elles doivent le comprendre et agir positivement » conclut-elle.

Alpha Ousmane Cissé pour Aminata.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here