A LA UNEEconomie

Carburant/Guinée: « Nous n’avons augmenté que de 5%, alors que sur le marché mondial c’est à 33% », dixit le ministre Ousmane Gaoual

Dans un communiqué diffusé hier sur les ondes de la Radio Télévision Guinéenne RTG, le Gouvernement de la transition a procédé à une augmentation de 2000fg sur le litre d’essence, vendu préalablement à 10.000 fg à la pompe. Désormais, il faut débourser une somme de 12.000fg pour obtenir un litre à la station, une mesure qui est entrée en vigueur ce mercredi, 01 juin 2022.

Pendant que le peuple de Guinée continue de tirer le diable par la queue, un autre poids vient alourdir le panier de la ménagère. Face à cette mesure qui ne reste pas sans conséquence sur le bas peuple, le ministre porte parole du Gouvernement a indiqué lors de l’émission des Grandes Gueules d’aujourd’hui, que cette décision ne devrait pas faire polémiques, puisque la Guinée à la différence des autres pays, n’a fait qu’une augmentation de 5% sur ce prix du carburant. 

« Ce qu’il faut maintenant, c’est d’aider les populations à mieux supporter cette situation. Il faut noter que nous n’avons augmenté que de 5%, alors que sur le marché mondial c’est à 33%, ce qui est déjà un effort après avoir essayé en vain de contenir ces prix sur le consommateur Guinéen à deux (2) niveaux.  Malheureusement la perte est devenue très importante pour l’État qui a été contraint de renoncer à toutes les taxes sur les hydrocarbures, hormis la taxe sur le Fond d’Entretien Routier qui a été délaissé de 250 fg par litre et toutes les mesures ont été prises sur tous les compartiments», a expliqué Ousmane Gaoual Diallo, ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat. 

A LIRE =>  Labé_ Une mission du CNT chez les jeunes

L’augmentation de ce prix du carburant intervient dans un contexte de crise mondiale qui s’explique, selon le ministre, par le conflit Russo-Ukrainien et les difficultés qui sont entraînées par la crise économique liée au Covid-19. Malgré cette panoplie de crises et la situation actuelle que traverse la République de Guinée depuis la prise du pouvoir par les militaires, le Gouvernement à travers son porte parole, dit être déjà sur quelques réflexions afin de voir des voies et moyens afin réajuster ces prix, hormis celui sur des hydrocarbures. 

«Il y a déjà des mesures qui sont envisagées, car ce n’est pas que le prix sur des hydrocarbures qui est augmenté. On a près de 80% d’augmentation du prix du blé sur le marché mondial qui est passé de 250 dollars à près de 650 dollars. Une augmentation exponentielle qui parle sur le prix du pain actuellement en Guinée. Alors c’est pour dire que les efforts sont déjà consentis. Néanmoins, les  discussions vont être engagées avec toutes les corporations, les syndicats etc, pour voir s’il y a possibilité de réajuster ces prix. En tout cas cela n’est pas exclut», a conclu le ministre Gaoual.

Sâa Robert KOUNDOUNO

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »