A LA UNEPolitique

Cadre de concertation inclusif: Lansana Kouyaté pense que ce serait meilleure d’être ensemble et discuter

Le président du parti PEDN ne fait pas partie de ceux-là qui ont boudé les assises et le cadre de concertation pourtant sollicité par ces mêmes politiques. D’ailleurs, Lansana Kouyaté estime que c’est déjà une avancée significative qui va permettre aux parties prenantes d’être guidées par un programme issu d’une commune réflexion.

Il a fait savoir ce mercredi, 20 avril 2022. Contrairement à d’autres formations politiques ou coalition comme l’ANAD, l’ancien premier ministre guinéen, lui, affiche sa volonté de répondre à cette invitation du Comité National pour le Rassemblement et le Développement
CNRD. Pour ceux qui n’ont pas voulu prendre part au même titre que lui, il dit n’avoir pas compris leur décision, puisque ce sont eux-mêmes qui ont voulu dès le début ce cadre de concertation inclusif.

Lansana Kouyaté, leader du PEDN

« C’est la classe politique toute tendance confondue qui a été demanderesse de ces assises et de ce dialogue. Certains pensaient peut-être que cela n’allait pas être accepté. Quand pour la première fois à mon retour de la France, le Président de la transition nous a reçu, j’ai dit que je crois qu’aujourd’hui est le début d’une revendication faite par nous et il y aura donc un dialogue. Nous avons dit que la meilleur situation serait d’être ensemble, de s’asseoir, discuter et d’être guidé par un programme issu de notre commune réflexion. Ceux qui disent qu’ils ne participent pas, ce n’est pas que ça. Parce qu’ils ont donné leur accord au début», a rappelé Lansana Kouyaté.

A LIRE =>  Labé_ Moulay Ismaël Diallo juriste: «Wright et Samoura sont en principe des collaborateurs… »

Poursuivant, ce leader de l’opposition guinéenne a tenu à préciser que dans le cadre de cette concertation inclusive, le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation a d’abord recueilli les avis de tous les acteurs du pays notamment ceux des partis politiques. Et donc selon lui, tous ces leaders étaient d’accord de participer à ces assises nationales. Si aujourd’hui s’est-il étonné, ces mêmes leaders ont décidé de changer leur position, cela ne l’empêche pas d’y prendre part pour le bonheur du peuple de Guinée.

  1. « Quand le ministre de l’administration du territoire a reçu groupe par groupe tout le monde était là. Après avoir rencontré tous les regroupements, le ministre a eu la gentillesse de nous faire un rapport là-dessus. Et j’ai retrouvé dans ce rapport, la même chose de ce que j’avais dit. Après le compte rendu, tout le monde a choisi que ce soit un cadre de dialogue inclusif. Les autres ne s’opposent pas parce que c’est là où le bas blesse. Moi j’ai dit que si on veut aller, on doit aller. Ce que nous avons à dire devant X ou Y, on le dira et probablement on pourra avoir gain de cause. Et d’ailleurs, moi je ne m’attendais pas à ce qui a été dit par le ministre de l’administration du territoire au palais Mohamed V, lors du lancement du processus de ce cadre de concertation. Cela est déjà une avancée», s’est réjoui Lansana Kouyaté, au micros de nos confrères de la radio Espace dans l’émission des Grandes Gueules de ce mercredi.
A LIRE =>  Siguiri: les 33 sections du RPG Arc-en-ciel soutiennent le choix porté sur Kassory Fofana

Sâa Robert KOUNDOUNO

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Translate »