A LA UNEPolitique

Bilan mi-parcours du patrimoine bâti public: 23 543 Bâtiments répertoriés dont 9 339 à Conakry (DG)

Une conférence de presse a conjointement été animée ce mercredi, 18 janvier 2023 au porteparola du Gouvernement par le Directeur général du patrimoine bâti public et de l’Agent Judiciaire de l’État. Il a été question d’exposer que le bilan mi-parcours quant au récupération des domaines réservés de la République de Guinée. Revenant sur les réalisations de sa direction, Mohamed Doussou Traoré, a indiqué que ce sont 23 543 bâtiments qui été répertoriés dans le pays, dont 9 339 à Conakry.

Après avoir bénéficié de la confiance du Président de la transition, le premier responsable en charge des opérations de déguerpissement s’est attelé selon lui, à plusieurs actions dont entre autres:
la dotation d’un carde juridique approprié à la Direction Générale du Patrimoine Bâti Public ; la numérisation et l’exploitation des données du recensement du Parc Immobilier de 2009, qui a donné naissance à la récupération de 23 543 bâtiments qui été répertoriés dans le pays, dont 9 339 à Conakry.
C’est aussi selon lui, le lancement en décembre 2022 de l’opération de mise à jour de la base de données du Parc Immobilier Bâti de l’État issue du recensement de 2009 ; le lancement du processus de digitalisation de la Direction (Conception d’outils numériques de gestion immobilière et Mise à disposition d’une base de données numériques (en cours) ; la mise en ligne du site web du Patrimoine Bâti Public qui fait que désormais, les demandes de logement peuvent se faire sur lewww.patrimoinebatipublic.com.

A LIRE =>  Déguerpissement des vendeurs sur les artères du marché Sassé (Labé): une des victimes dénonce la méthode des agents de sécurité (Témoignage)

Dans la même lancée, Mohamed Doussou Traoré, a souligné que depuis à la tête du patrimoine bâti public, ce sont 40 bâtiments rénovés, 165 démolis, 40 affectés aux services publics, 81 affectés aux cadres, 4 sites récupérés et 33 bâtiments en construction. Malgré tous ces travaux effectués, le directeur général a mentionné un certain nombre de difficultés.

« Force est de reconnaitre que dans la réalisation de ses activités pour l’atteinte des objectifs, la Direction rencontre des difficultés dont entre autres : l’immixtion des autorités préfectorales dans la gestion quotidienne des bâtiments et logements administratifs à l’intérieur du pays, le refus de paiement du loyer par certains services publics occupant les bâtiments administratifs, la forte spoliation des biens du Contentieux Financier Franco-Guinéen ; le manque de synergie d’action dans la gestion des biens immobiliers de l’État sis à l’étranger. En tout état de cause, la DGPBP soucieuse de ses ambitions, compte mettre en œuvre les stratégies suivantes : poursuite des opérations de recensement et de récupération des bâtiments spoliés à l’État sur toute l’étendue du Territoire national et à l’étranger ; révision des loyers et charges locatives issus de l’occupation des bâtiments appartenant à l’État ; tenue des états généraux du patrimoine bâti public pour poser un diagnostic complet », a-t-il déploré.

A LIRE =>  Assainissement: le ministre Mory Condé met en garde les maires et les chefs de quartiers de Conakry 

M.Koundouno

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other

Translate »