orangeguinee guicopresse UBA

Assouplissement des mesures sanitaires : diverses réactions des citoyens de Conakry

Des citoyens de Conakry ont réagi différemment sur l’allégement de l’état d’urgence sanitaire annoncés lundi 16 juin 2020 sur les ondes de médias d’Etat par le chef de l’Etat, Alpha Condé.

Parmi les citoyens rencontrés, certains sont pour contrairement à d’autre qui ne partagent pas totalement ces nouvelles mesures.  « Ces nouvelles mesures du président Alpha Condé sont salutaires. Au moins-là, on est assuré que l’année scolaire et universitaire en cours ne sera pas blanche. Je suis pour le maintien de la décision limitant à trois le nombre de passagers dans les taxis pour le moment en attendant la fin de cette épidémie dans notre pays. Certes le transport est cher mais on est dans une crise sanitaire. Tout ce qui aide à la combattre efficacement est nécessaire. En plus, les lieux de culte seront ouverts à partir du 22 juin 2020. Les gens doivent accepter cela en attendant », a indiqué Souleymane Diallo, habitant à Kipé.

Si ce dernier partage cette nouvelle mesure dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, d’autres restent sur leur faim. C’est le cas de Salématou Soumah, commerçante à Madina qu’on a interrogé à Bambeto pendant qu’elle était en partance pour son lieu de service.

« Moi je m’attendais qu’il essaye de revoir le cas de transport, je veux parler de faire revenir le nombre de passagers dans les taxis comme avant. Parce que cela nous fatigue de nos jours. Nous payons un double transport et ce que nous gagnons n’est pas suffisant. Oui c’est bon pour la réouverture des classes mais nous qui se déplaçons à l’aide de Taxi. Je me dis qu’il n’a même pas pensé à nous », a-t-elle indiqué.

Cet autre citoyens, habitant à Koloma a soutenu cette version en s’appuyant sur les difficultés dont il est confronté en tant que chauffeur de long voyage.

« Depuis le début de ces mesures, nous nous sommes confrontés à d’énorme difficultés. On arrive plus à travailler comme avant. Moi je me dis avant de prendre ces genres de mesures, le chef de l’Etat devrait prendre en compte tous les secteurs au même pied d’égalité. Comme ça, ça va être dans un cadre général. Par rapport à ce qu’il dit hier, certes, certaines sont salutaire mais dans tout ça rien ne nous arrange. On va continuer encore à galérer », a dénoncé Alpha Saliou Baldé.

Dans son discours, le chef de l’Etat a précisé que désormais le couvre-feu est de 23h et 4h du matin.

 Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »