Décidément, le régime Alpha Condé s’inscrit dans une logique d’étouffer tout mouvement de protestation contre une éventuelle modification de la constitution afin de permettre à l’actuel chef de l’État de continuer à diriger le pays au delà de son second et dernier mandat.

Deux partisans de Sidya Touré président de l’Union des forces républicaines (UFR) arrêtés hier jeudi 18 avril 2019 alors qu’ils participaient à une mobilisation spontanée à la sortie de leur leader de la radio Espace FM ont été présentés à des juges ce vendredi.

Selon nos informations, les deux opposants dont le tort est d’avoir dit non à un troisième mandat pour Alpha Condé seront jugés le 29 août prochain au tribunal de première instance de Mafanco.

Il y a quelques jours, quatre autres jeunes avaient été arrêtés et jugés à Coyah pour avoir brandit au cours d’un meeting de la mouvance présidentielle, des pancartes sur lesquels on pouvait lire non à un troisième mandat.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942