A LA UNESocieties & Divers

Après la marche de l’opposition : policiers et gendarmes sèment la terreur à Hamdallaye

A Conakry, des agents de la police et de la gendarmerie continuent à semer de la terreur sur l’axe Hamdallaye-Bambeto après la fin de la marche pacifique de l’opposition républicaine de ce jeudi 15 novembre 2018.

A l’absence du chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, ses pairs de l’opposition républicaine sont descendus dans la rue pour dénoncer des défaillances du gouvernement en place. De Cosa jusqu’à Hamdallaye pharmacie, ces opposants accompagnés d’une foule de manifestant ont marché en scandant des propos hostiles contre le président de la république. ‘’Alpha Zéro, à bas l’injustice, à bas l’impunité, à bas des fausses promesses etc.’’

Après cette marche, un affrontement a éclaté entre forces de l’ordre et manifestants. Face à face, ces deux camps se sont jetés des projectiles, (cailloux et gaz et lacrymogène). Suite à cette situation, deux jeunes ont été gravement blessés dont un qui nous a été confirmé par le porte-parole de l’opposition républicaine, Ahmed Kourouma du parti GRUP par balle.

Selon notre source d’information, des coups de feu retentis à Hamdallaye. Des citoyens de cette localité se trouvent dans une situation très inquiétante.

Pour le moment cet axe est complètement paralysé par des jeunes manifestants qui ne cessent d’affronter des policiers et gendarmes détachés sur le terrain.

A LIRE =>  La CEDEAO interdit aux membres du CNRD et leurs familles de voyager (Déclaration)

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel : (+224) 656 77 52 34

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »
Enable Notifications    OK No thanks