A l’occasion du lancement officiel du Parti guinéen pour la démocratie et l’équilibre (PGDE), le député démissionnaire de l’UFDG a, dans un langage voilé, critiqué le comportement de ses anciens alliés de l’opposition républicaine.

A l’occasion du lancement de son parti, le député Aboubacar Soumah défini le PGDE comme étant «un parti d’opposition qui dénonce, critique et fait des propositions dans l’intérêt de nation. Le PGDE n’est pas une opposition hypocrite qui va de compromis en compromis jusqu’à compromettre l’avenir de la nation pour un intérêt d’un petit clan qui souhaiterait prendre le pays en otage».

«Le clanisme, l’égoïsme, le régionalisme ont détruit l’esprit patriotique des guinéens», dénonce-t-il. Pour lutter contre ces maux, «Nous devons prendre des mesures urgentes, courageuses et efficaces pour sauver notre nation».

Toutefois, souligne le député, «ce mal ne commence pas en 2010. C’est un mal qui existait sous multiples formes depuis l’indépendance de notre pays dû à la démission à l’élite. Sinon, comment comprendre un pays potentiellement riche en ressources minières, halieutiques, agricoles pendant que le peuple végète dans la misère. A peine certains trouvent un repas par jour. Château d’eau d’Afrique, pas d’eau dans le robinet et sans électricité. Deuxième pays producteur de bauxite sans industrie d’aluminium».

Abdoul Malick Diallo

+224 655 62 00 85

dialloabdoul110@gmail.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here