Tribunal de première instance Labé
Tribunal de première instance Labé

Récemment muté à Labé à la  faveur  des derniers  mouvements  opérés  dans  le  secteur  judiciaire en  remplacement  de  M. Amiata Kaba, Ansoumane  Douno procureur  près  le TPI de  Labé a  instauré  l’habitude d’inspecter le  travail des OPJ pour pallier à toute  entorse à l’éthique  du  métier.

Interrogé  sur le bien-fondé  d’une  telle démarche l’homme n’a  pas  manqué  de  nous  expliquer.

« il  est question d’un  certain  nombre d’objectifs qui sont dans  notre  contrat, à savoir  le  jugement  des  affaires, l’instruction d es  OPJ de notre ressort pour éviter  qu’il  y ait des détentions arbitraires, faire en  sorte  aussi que  les  dossiers qui  se trouvent au  niveau des  journaux  soient jugés rapidement et ces  journées  sont  tenues chaque  mois, au  moins  une  fois  par mois mis  compte  tenu des remous  sociaux et des  différents  séminaires  dans  lesquels on  était invité  à Conakry, ils ne  nous  ont  ps  permis de faire  l  réunion du  mois  de  décembre.

Pour le  moment, il n’y a  pas de détention  arbitraire, je suis en  inspection  depuis  au  moins  15 jours et  nous  n’avons  aucune  instance à leur niveau, tous  les dossiers qui  ont été  traités  par les  OPJ ont  été  en  tout  cas  notifiés… »

Pour le procureur en service  à Labé, ces inspections sonnent comme  un  rappel pour  ne  pas  que  les effectifs  dorment  sur  leurs  lauriers. Ansoumane Douno a aussi précisé qu’il existe des réunions internes  au  parquet et d’autres parquets et siège.

 Ousmane K. Tounkara, correspondant d’Aminata.com